Edition du 27-01-2021

Secteur pharma: la fiscalité en France plus lourde que dans les principaux pays européens

Publié le mardi 2 octobre 2012

Selon une étude fiscale, réalisée à la demande du LEEM par le cabinet Landwell (groupe PwC), sur la charge globale d’impôts et prélèvements qui pèse sur les laboratoires pharmaceutiques dans les principaux pays européens, le taux d’impôt global le plus élevé est systématiquement celui applicable en France quels que soient les cas de figure et le profil d’entreprises retenus.

Cette étude couvre les principaux impôts et prélèvements auxquels les entreprises de l’industrie pharmaceutique sont assujetties, qu’il s’agisse de charges générales ou sectorielles.

Les écarts les plus sensibles concernent les entités de distribution (jusqu’à 57 points d’écart entre la France et l’Irlande) et les entités de fabrication et distribution (jusqu’à 43 points d’écart entre la France et l’Irlande).
Pour le profil ‘’Sociétés Mères’’, l’écart reste très significatif (27 points d’écart entre la France et l’Irlande, 14 points avec la Suisse (canton de Bâle), 13 à 18 points avec le UK). Il est néanmoins légèrement plus réduit, grâce au régime fiscal français applicable aux redevances de brevets ainsi qu’au crédit impôt recherche.

Lorsque l’on ajoute à ce taux d’impôt, les charges sociales et la participation des salariés, le taux global de ces trois indices est systématiquement et nettement supérieur en France, par rapport à tous les autres pays étudiés. Sur ce taux global, l’écart minimal entre la France et les autres pays est de 7 points – et cet écart peut aller jusqu’à plus de 60 points.

Le Leem souligne que « le nombre d’impôts et taxes applicables en France – et en particulier les taxes sectorielles – est supérieur à celui des autres pays. La France compte ainsi une dizaine de taxes sectorielles pharmaceutiques, alors que les autres pays en tout au plus 3 (Espagne et Italie), voire une seule (Allemagne) ou même aucune à l’exception non significative des honoraires d’enregistrement des spécialités pharmaceutiques (Grande Bretagne, Suisse et Irlande) ».

« Le poids des taxes sectorielles par rapport au taux d’imposition global est extrêmement élevé en France – de 34% à 62% selon le profil de l’entreprise. L’augmentation récente de la contribution sur le chiffre d’affaires de 0.6% et des plafonds de diverses taxes pharmaceutiques est venue sensiblement alourdir le poids de cette fiscalité spécifique », estime le Leem.

Selon l’organisation, « la France est face à une problématique majeure d’attractivité fiscale pour les entreprises du médicament, que les mécanismes d’incitations fiscales en vigueur – crédit d’impôt recherche et fiscalité des brevets – ne permettent pas d’inverser ».

A l’image de la Grande-Bretagne avec le ‘’patent box’’, d’autres pays européens se dotent de mécanismes fiscaux d’incitation à l’innovation afin d’asseoir plus encore l’attractivité de leur territoire. Le Leem estime ainsi que les pouvoirs publics pourraient a minima «  simplifier à coût constant la fiscalité spécifique, doivent intégrer ce paramètre afin que la France soit en mesure de maintenir sur son territoire les entreprises pharmaceutiques innovantes en pérennisant ces mécanismes d’incitation existants ».

« En effet, outre un taux global supérieur aux autres grands pays européens, l’attractivité de la France est victime des lois de finances successives qui remettent en cause l’assiette de ces dispositifs alors que les entreprises pharmaceutiques ont nécessairement besoin d’une visibilité et d’une lisibilité fiscales à long terme que leur offrent les autres grands Etats européens », commente enfin le Leem.

Source : Leem








MyPharma Editions

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021
Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d'Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents