Edition du 29-11-2021

Sécu: la Cour des comptes préconise une maîtrise plus ferme de la dépense de médicament

Publié le jeudi 8 septembre 2011

Dans un rapport publié jeudi, la Cour des comptes s’est alarmée du trou historique de la Sécu en 2010, à près de 30 milliards d’euros, et de l’ampleur de la dette sociale. Parmi ses recommandations au gouvernement, une maîtrise plus ferme de la dépense de médicament.
« Jamais le déficit de la sécurité sociale n’a atteint un niveau aussi élevé qu’en 2010 », prévient la Cour des comptes.
 D’un montant de 29,8 Md€, il a plus que triplé en deux ans (-8,9 Md€ en 2008). Pour l’essentiel, ces déficits se sont concentrés sur le régime général dont toutes les branches, en particulier l’assurance maladie et l’assurance vieillesse, ont vu leur déficit augmenter, et sur le fonds spécial vieillesse (FSV), chroniquement sous-financé. Selon le rapport, le niveau exceptionnellement élevé des déficits ne s’explique que partiellement par la crise économique. En 2010, le déficit structurel du régime général a été d’environ 0,7 point de PIB sur un déficit total d’1,2 point.

Selon la Cour des comptes « l’effort accru de rétablissement des comptes doit par priorité concerner l’assurance maladie ». Son déficit représente près de la moitié de celui du régime général. Certes l’objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) a été respecté en 2010, pour la deuxième fois seulement depuis son institution. Ce résultat en soi positif, s’il est dû à un pilotage plus fin et plus ferme de la dépense, est aussi lié à des facteurs circonstanciels. « La tenue dans la durée d’un ONDAM resserré nécessite d’amplifier considérablement les efforts et de mobiliser avec constance toutes les marges d’efficience possibles », souligne-t-elle.

Maîtriser plus fermement la dépense de médicament
Selon la Cour des Comptes, la France se caractérise notamment par le niveau particulièrement élevé de ses dépenses de médicament -36 Md€-, soit en part de PIB 15 % de plus que l’Allemagne, et un niveau de prise en charge par l’assurance maladie qui augmente régulièrement (de 73,6% à 77,3% sur les sept dernières années). Aussi, la dépense remboursée par l’assurance maladie représente 26,8 milliards d’euros, soit 74,5% de l’achat total de médicaments.

« Les constats faits font apparaître que le système d’admission au remboursement et de fixation des prix est insuffisamment rigoureux et peu transparent », estime la Cour des comptes. Selon elle, les efforts de régulation s’essoufflent, en particulier la diffusion des génériques qui tend à reculer en volume du fait notamment de la stratégie de « contre génériques » mise en œuvre par certains laboratoires. « Les incitations à une prescription plus sobre, en ville comme à l’hôpital, ne sont pas à la hauteur des enjeux », note-t-elle appelant à  une refonte d’ensemble du dispositif est ainsi indispensable.

La Cour des comptes préconise ainsi de définir des règles relatives à l’évaluation des médicaments qui permettent d’établir un lien cohérent entre cette évaluation, l’admission au remboursement et le prix fixé pour les spécialités, notamment en prenant en compte systématiquement des études d’ordre médico-économiques pour tous les produits innovants. « La négociation du prochain accord-cadre Etat-industrie du médicament qui doit intervenir à la fin de l’année 2012 constitue une opportunité qui ne saurait être manquée pour que la puissance publique définisse ces nouvelles règles », estime enfin la Cour des Comptes.

A lire, le volet médicament du rapport : La maîtrise des dépenses de médicaments

Source : Cour des comptes








MyPharma Editions

Sanofi et BioLabs Global annoncent un nouveau partenariat stratégique en France

Publié le 29 novembre 2021
Sanofi et BioLabs Global annoncent un nouveau partenariat stratégique en France

Sanofi vient d’annoncer un nouveau partenariat stratégique pluriannuel avec BioLabs Global, un réseau d’incubateurs ouvert aux start-ups à haut potentiel acteurs dans la santé et implantées dans des écosystèmes d’innovation majeurs en Europe.

Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Publié le 29 novembre 2021
Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir obtenu un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de la part de Bpifrance.

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Publié le 29 novembre 2021
Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Link Health ont annoncé la signature d’un accord non contractuel portant sur les droits mondiaux d’ALLOB, la thérapie osseuse allogénique de Bone Therapeutics. Bone Therapeutics et Link Health entendent, sous réserve de la réalisation des conditions préalables habituelles, conclure et exécuter l’accord final d’ici la fin 2021.

Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Publié le 26 novembre 2021
Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la nomination du Dr Burkhard Blank au poste de Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement (« R&D ») à compter du 1er janvier 2022.

Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Publié le 26 novembre 2021
Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Provepharm Life Solutions, laboratoire pharmaceutique indépendant français qui réhabilite des molécules connues, a annoncé avoir obtenu l’autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) de produire ses propres ingrédients pharmaceutiques actifs (APIs), nécessaires à la fabrication de ses médicaments, à destination du territoire américain.

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Publié le 25 novembre 2021
Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active Sanofi et l’Université de Montpellier signent une convention de partenariat dans le but de contribuer à la préparation des futurs diplômés, de mieux faire connaître les métiers émergents des industries du médicament et autres produits de santé auprès des étudiants. Ce partenariat a pour objectif de développer des actions de coopération participant à la formation des étudiants et à leur préparation à l’entrée dans la vie active.

Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Publié le 25 novembre 2021
Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Galapagos vient d’annoncer que la Commission Européenne a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché pour JYSELECA® (filgotinib 200mg comprimés) pour le traitement des patients adultes atteints de RectoColite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents