Edition du 15-11-2018

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le lundi 23 avril 2018

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruitLes résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Cette étude en laboratoire a identifié des variations dans les concentrations sanguines de Prestine, une protéine des cellules ciliées externes (CCE), dans un modèle préclinique présentant une perte auditive causée par le bruit. Les chercheurs ont analysé les échantillons de sang pour tenter de déterminer les niveaux de Prestine circulant dans le sérum. L’étude a montré l’existence d’une corrélation entre la sévérité de la perte auditive et les degrés de changement du niveau de Prestine circulant dans le sang.

« La perte auditive induite par le bruit est une maladie dévastatrice qui affecte considérablement la qualité de vie des patients », a souligné le Dr Kourosh Parham, Professeur et Directeur de recherche au Département d’oto-laryngologie d’UConn Health. « Le fait de travailler en commun avec Sensorion à l’obtention de ces résultats nous a permis d’introduire un nouveau candidat biomarqueur potentiel en otologie, dans la perspective de parvenir, à terme, à un diagnostic précoce de la perte auditive chez les patients avant que leur état ne dégénère en perte auditive sévère ».

« La collaboration entre Sensorion et le Département d’oto-laryngologie d’UConn Health a permis de découvrir un biomarqueur potentiellement vital pour le diagnostic précoce de la perte auditive », s’est félicitée Nawal Ouzren, CEO de Sensorion. « A l’instar de nombreuses maladies, plus les cliniciens sont capables de diagnostiquer la maladie à un stade précoce, plus les chances d’intervenir efficacement sont élevées. Sensorion a l’intention d’intégrer la mesure de la Prestine lors de l’essai clinique de phase 2 du candidat médicament SENS-401 ».

La présentation orale à la conférence de l’ANS, intitulée « Le traumatisme acoustique chez le rat induit une évolution temporelle du taux de Prestine, biomarqueur circulant des cellules ciliées externes », s’inscrivait dans le cadre du cycle annuel de conférences Combined Otolaryngology Spring Meetings (COSM). La principale mission de cet évènement scientifique majeur est de rassembler différents acteurs du secteur ORL dans le but de diffuser des informations et d’échanger sur les recherches cliniques de pointe en oto-rhino-laryngologie.

Source : Sensorion

 








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions