Edition du 23-09-2018

Servier prévoit 610 suppressions de postes dans sa visite médicale en France

Publié le vendredi 27 novembre 2015

Servier prévoit de supprimer 610 postes dans sa visite médicale en FranceLe groupe pharmaceutique Servier a annoncé jeudi qu’il entendait réorganiser ses activités de visite et de promotion médicale en France afin de sauvegarder sa compétitivité et recentrer ses activités. Ce projet, qui serait mise en œuvre au cours du second semestre 2016, pourrait conduire à la suppression nette de 610 emplois.

Le projet de réorganisation présenté le 26 novembre 2015 au Comité d’entreprise de Servier France consisterait à « réorganiser profondément la promotion des médicaments de Servier France auprès des médecins généralistes, des spécialistes libéraux et hospitaliers et à adapter l’organisation des fonctions marketing, scientifiques et supports liées à cette activité ».

« Ce projet est difficile mais nécessaire pour sauvegarder la compétitivité de notre groupe dans un contexte de marché de plus en plus difficile. Nous serons particulièrement mobilisés pour favoriser le dialogue social et adopter des mesures sociales de manière concertée » a indiqué dans un communiqué Olivier Laureau, Président du Groupe Servier.

A l’instar de de nombreux acteurs de l’industrie pharmaceutique, le groupe français remet en cause son modèle de croissance. Servier s’estime en effet « pénalisé par des pressions concurrentielles, réglementaires et économiques (pertes de brevet, progression rapide des génériques, déremboursements, baisses de prix imposées, retards dans l’obtention d’AMM) qui se sont considérablement accrues au cours des dernières années et par la complexité à développer de nouvelles solutions thérapeutiques ».

Pour sauvegarder sa compétitivité, le groupe Servier entend ainsi se recentrer dans ses aires thérapeutiques et le développement de l’oncologie, le lancement de médicaments en phase d’enregistrement, un renforcement de la promotion des médicaments actuels de Servier dans les pays émergents, une poursuite de sa politique de partenariats ou encore le développement des activités génériques et bio-similaires.

« En France, cette stratégie conduirait à repenser le périmètre des activités de la visite et de promotion médicale et à définir une nouvelle organisation adaptée aux besoins du marché. », indique le groupe. Cette nouvelle organisation, qui serait mise en œuvre au cours du second semestre 2016, entraînerait la suppression nette de 610 emplois. Au total, Servier compte plus de 21.000 salariés dans le monde, dont 5.000 en France.

Dans un communiqué, le laboratoire indique que « la direction mobilisera l’ensemble des moyens à sa disposition pour minimiser les conséquences sociales de ce projet et pour identifier, en concertation avec les représentants du personnel, les solutions d’accompagnement les plus adaptées pour les salariés concernés ». Elles comprendraient notamment des mesures incitatives à la réalisation de projets personnels et professionnels, des aménagements de fin de carrière et des propositions de mobilité et de repositionnement au sein du groupe.

Source : Servier








MyPharma Editions

Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Publié le 21 septembre 2018
Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Numab Therapeutics, une société biopharmaceutique suisse qui développe des immunothérapies multispécifiques de nouvelle génération basées sur des anticorps, pour traiter le cancer, a annoncé avoir nommé le Dr Ignacio Javier Melero Bermejo au poste de conseiller.

Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Publié le 21 septembre 2018
Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a annoncé que la Commission européenne (CE) a délivré l’autorisation de mise sur le marché pour l’association de Braftovi® (encorafenib) et Mektovi® (binimetinib) dans le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique porteur d’une mutation BRAFV600 détectée par un test approuvé.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Publié le 21 septembre 2018
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le groupe Ipsen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP), comité scientifique de l’Agence européenne du médicament (EMA) a émis un avis favorable pour Cabometyx® (cabozantinib) en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) de l’adulte traité antérieurement par sorafénib.

Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Publié le 20 septembre 2018
Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de données de son programme de développement de NBTXR3 à l’International Conference on Immunotherapy Radiotherapy Combinations qui se tient du 20 au 22 septembre 2018 à Paris, France.

Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Publié le 20 septembre 2018
Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Corinne Morel, 50 ans, est nommée Directrice Marketing Digital et Retail Alliance Healthcare Group France, à compter du 3 septembre. Membre de Walgreens Boots Alliance, Alliance Healthcare Group France est un des leaders de la répartition pharmaceutique et de la distribution de produits et services de santé en France.

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Publié le 20 septembre 2018
Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Le laboratoire pharmaceutique Servier et Poietis, une société de biotechnologie française spécialisée dans la production de tissus vivants bio-imprimés, viennent de signer un partenariat scientifique portant sur l’utilisation de la technologie de bio-impression 4D de Poietis pour le développement et la production de tissus hépatiques.

Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Publié le 20 septembre 2018
Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement des trois premiers patients pour son étude clinique de Phase 3, nommée TRYbeCA1, évaluant l’efficacité d’eryaspase, son produit candidat phare, dans le traitement en seconde ligne du cancer métastatique du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions