Edition du 24-04-2018

Servier prévoit 610 suppressions de postes dans sa visite médicale en France

Publié le vendredi 27 novembre 2015

Servier prévoit de supprimer 610 postes dans sa visite médicale en FranceLe groupe pharmaceutique Servier a annoncé jeudi qu’il entendait réorganiser ses activités de visite et de promotion médicale en France afin de sauvegarder sa compétitivité et recentrer ses activités. Ce projet, qui serait mise en œuvre au cours du second semestre 2016, pourrait conduire à la suppression nette de 610 emplois.

Le projet de réorganisation présenté le 26 novembre 2015 au Comité d’entreprise de Servier France consisterait à « réorganiser profondément la promotion des médicaments de Servier France auprès des médecins généralistes, des spécialistes libéraux et hospitaliers et à adapter l’organisation des fonctions marketing, scientifiques et supports liées à cette activité ».

« Ce projet est difficile mais nécessaire pour sauvegarder la compétitivité de notre groupe dans un contexte de marché de plus en plus difficile. Nous serons particulièrement mobilisés pour favoriser le dialogue social et adopter des mesures sociales de manière concertée » a indiqué dans un communiqué Olivier Laureau, Président du Groupe Servier.

A l’instar de de nombreux acteurs de l’industrie pharmaceutique, le groupe français remet en cause son modèle de croissance. Servier s’estime en effet « pénalisé par des pressions concurrentielles, réglementaires et économiques (pertes de brevet, progression rapide des génériques, déremboursements, baisses de prix imposées, retards dans l’obtention d’AMM) qui se sont considérablement accrues au cours des dernières années et par la complexité à développer de nouvelles solutions thérapeutiques ».

Pour sauvegarder sa compétitivité, le groupe Servier entend ainsi se recentrer dans ses aires thérapeutiques et le développement de l’oncologie, le lancement de médicaments en phase d’enregistrement, un renforcement de la promotion des médicaments actuels de Servier dans les pays émergents, une poursuite de sa politique de partenariats ou encore le développement des activités génériques et bio-similaires.

« En France, cette stratégie conduirait à repenser le périmètre des activités de la visite et de promotion médicale et à définir une nouvelle organisation adaptée aux besoins du marché. », indique le groupe. Cette nouvelle organisation, qui serait mise en œuvre au cours du second semestre 2016, entraînerait la suppression nette de 610 emplois. Au total, Servier compte plus de 21.000 salariés dans le monde, dont 5.000 en France.

Dans un communiqué, le laboratoire indique que « la direction mobilisera l’ensemble des moyens à sa disposition pour minimiser les conséquences sociales de ce projet et pour identifier, en concertation avec les représentants du personnel, les solutions d’accompagnement les plus adaptées pour les salariés concernés ». Elles comprendraient notamment des mesures incitatives à la réalisation de projets personnels et professionnels, des aménagements de fin de carrière et des propositions de mobilité et de repositionnement au sein du groupe.

Source : Servier








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions