Edition du 18-06-2018

Benzodiazépines : la HAS préconise une baisse du remboursement

Publié le jeudi 24 juillet 2014

La Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) vient de revoir à la baisse le service médical rendu des benzodiazépines hypnotiques et produits apparentés : estazolam (NUCTALON), loprazolam (HAVLANE), lormétazépam (NOCTAMIDE), nitrazépam (MOGADON), témazépam (NORMISON), zolpidem (STILNOX), zopiclone (IMOVANE) et leurs génériques, dans le cadre de la prise en charge des troubles sévères du sommeil. Un constat qui devrait entraîner une diminution du taux de remboursement à 15%, contre 65% auparavant. 

Avec près de 4 millions de personnes exposées, les Français comptent parmi les plus grands consommateurs de somnifères en Europe. Devant leur surconsommation et un mésusage important, la Haute Autorité de Santé (HAS), la Direction générale de la santé (DGS) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) se sont engagées depuis 2012 dans un plan d’action concerté et ont lancé des signaux d’alarme afin de promouvoir une utilisation réduite de ces produits. Indiqués pour traiter les troubles sévères du sommeil à court terme, les benzodiazépines hypnotiques peuvent en effet provoquer une dépendance et être responsables de nombreux effets délétères.

Benzodiazépines hypnotiques au long cours : un intérêt thérapeutique limité

« Face à l’effet faible des benzodiazépines sur le sommeil et dans la continuité des actions menées par la HAS, la Commission de la Transparence (CT) a positionné au plus bas niveau d’intérêt les benzodiazépines hypnotiques et produits apparentés », indique la HAS dans un communiqué. « Sur une longue période, la faible efficacité de ces médicaments sur la durée du sommeil, leurs effets délétères et le mésusage constaté ont conduit la Commission de la Transparence à conclure à un intérêt thérapeutique limité de ces médicaments », poursuit la HAS. Un constat qui devrait entraîner une diminution du taux de remboursement à 15%, contre 65% auparavant. La Commission recommande une prescription à la plus faible dose et pour la plus courte période possible, en seconde intention après échec des thérapies cognitivo-comportementales.

La HAS se positionne également contre « le renouvellement systématique des prescriptions d’hypnotiques ». Alors que leur durée de prescription est limitée à 4 semaines, on observe que leur consommation peut s’étendre sur plusieurs mois voire plusieurs années. « Or, au-delà de 28 jours, l’efficacité est incertaine, les risques d’effets délétères augmentent (somnolence diurne, troubles de la mémoire, chutes, accidents,…) ainsi que celui de dépendance », rappelle la Haute Autorité.

Selon la HAS, « le constat de faible intérêt thérapeutique des benzodiazépines devrait permettre de développer l’usage et l’accès aux thérapies non médicamenteuses et de lutter contre le mésusage ». En effet, devant toute insomnie autre qu’occasionnelle la HAS recommande que les règles d’hygiène du sommeil soient observées. De plus, en cas de nécessité, le recours aux thérapies cognitivo-comportementales devrait être favorisé en première intention. La prescription d’hypnotiques devrait être envisagée seulement en cas d’échec et pour une courte période.

Source : HAS








MyPharma Editions

Erytech : des données précliniques et cliniques sur eryaspase dans la LAL et la LAM au congrès 2018 de l’EHA

Publié le 18 juin 2018
Erytech : des données précliniques et cliniques sur eryaspase dans la LAL et la LAM au congrès 2018 de l’EHA

Erytech Pharma a annoncé la présentation de données précliniques sur l’action enzymatique d’eryaspase (GRASPA®) dans la leucémie aiguë lymphoblastique récidivante (LAL) et les résultats de l’essai clinique de Phase IIb avec eryaspase (GRASPA®) dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM) à l’occasion du congrès annuel de l’association européenne d’hématologie (European Hematology Association – EHA), qui se […]

L’alliance BMS-Pfizer met en ligne le site monanticoagulant.fr

Publié le 18 juin 2018
L’alliance BMS-Pfizer met en ligne le site monanticoagulant.fr

Engagée dans la prévention de l’AVC, l’alliance BMS-Pfizer* propose au grand public et aux professionnels de santé un site internet : monanticoagulant.fr. Celui-ci a pour objectifs d’informer celles et ceux traités par anticoagulant et d’accompagner le médecin dans sa relation avec son patient.

Fièvre jaune : une nouvelle méthode pour tester l’innocuité du vaccin

Publié le 18 juin 2018
Fièvre jaune : une nouvelle méthode pour tester l’innocuité du vaccin

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et de Sanofi Pasteur viennent de développer une nouvelle méthode alternative à l’expérimentation animale, qui permettra à terme de tester l’innocuité de vaccins vivants comme celui contre la fièvre jaune.

Lyonbiopôle : deux projets innovants retenus à l’issue du 25ème appel FUI

Publié le 18 juin 2018
Lyonbiopôle : deux projets innovants retenus à l'issue du 25ème appel FUI

Après labellisation par Lyonbiopôle, 2 projets collaboratifs ont été retenus dans le cadre du 25ème appel FUI. Le projet ESPRI IOAC porte sur les infections ostéo-articulaires complexes et le développement de nouvelles approches d’immunothérapie pour les contrer. Le projet LIPOCOSM2 co-labellisé avec les pôles de compétitivité Cosmetic Valley et Materelia, concerne quant à lui, le développement de nouveaux actifs dermatologiques et cosmétiques.

Tribune libre : « Il est temps de faire de la France, LE pays européen des industries de santé »

Publié le 15 juin 2018
Tribune libre : "Il est temps de faire de la France, LE pays européen des industries de santé"

Les présidents des 7 pôles de compétitivité en santé (Alsace Biovalley, Atlanpole Biotherapies, Cancer-Bio-Santé, Eurobiomed, Lyonbiopôle, Medicen Paris Region et Nutrition-Santé-Longévité), qui regroupent 1 300 adhérents, dont 1 000 PME, viennent de publier une tribune libre intitulée : « Il est temps de faire de la France, LE pays européen des industries de santé ».

Lysogene intègre les indices CAC® Small, CAC® Mid & Small et CAC® All-Tradable d’Euronext

Publié le 15 juin 2018
Lysogene intègre les indices CAC® Small, CAC® Mid & Small et CAC® All-Tradable d’Euronext

Lysogene, société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), annonce son intégration à compter du 15 juin 2018 après clôture des marchés dans trois nouveaux indices de la famille CAC : CAC® Small, CAC® Mid & Small et CAC® All-Tradable.

Medicen Paris Region : Stéphane Roques nommé Délégué Général

Publié le 15 juin 2018
Medicen Paris Region : Stéphane Roques nommé Délégué Général

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, a annoncé la nomination de Stéphane Roques au poste de délégué général qui a été validée par le Conseil d’administration. Il sera chargé de la mise en œuvre de la stratégie du pôle pour faire de la région Ile-de-France un leader mondial dans le domaine des sciences de la vie et de la santé.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions