Edition du 20-04-2021

Stallergènes identifie deux candidats biomarqueurs de l’efficacité précoce de l’immunothérapie allergénique

Publié le lundi 2 avril 2012

Le laboratoire Stallergenes a annoncé lundi  la parution , dans le numéro d’avril du Journal of Allergy and Clinical Immunology (JACI), d’un article rapportant l’identification de deux candidats biomarqueurs, témoins de l’efficacité précoce de l’immunothérapie allergénique (ITA) et associés à ’une réponse immunitaire innée régulatrice, présageant une tolérance clinique.

L’ITA est considérée comme le seul traitement étiologique des maladies allergiques respiratoires, telles que la rhinite allergique. La voie sublinguale s’est largement développée ces deux dernières décennies, se substituant à la voie d’administration historique, l’injection sous-cutanée. Malgré les progrès importants réalisés ces dernières années, les mécanismes immunologiques précis au travers desquels l’immunothérapie sublinguale induit une tolérance aux allergènes chez l’homme restent assez flous. Aussi l’identification de biomarqueurs pertinents, permettant de mesurer objectivement la réponse aux traitements d’immunothérapie lors d’essais cliniques et dans la pratique quotidienne, suscite-t-elle actuellement un grand intérêt .

L’article, intitulé « A regulatory dendritic cell signature correlates with the clinical efficacy of allergen-specific sublingual immunotherapy » est paru aujourd’hui dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology (JACI). Dans le cadre du programme de recherche sur les biomarqueurs conduit par Stallergenes, un objectif consistait à étudier si les marqueurs des cellules dendritiques (CD) effectrices et régulatrices se trouvaient affectées lors du traitement d’ITA, en lien avec un bénéfice clinique. L’expression de chacun des marqueurs a été évaluée par « Polymerase Chain Reaction » (PCR) quantitative dans les leucocytes sanguins chez 79 patients allergiques au pollen de graminées participant à une étude clinique en double aveugle contre placebo, réalisée sur une période de 4 mois pour évaluer l’efficacité des comprimés sublinguaux en chambre d’exposition aux allergènes.

Les conclusions de l’étude montrent que l’expression du composant 1 (C1Q) du complément et de la Stabiline-1 (STAB1) augmente sensiblement dans les leucocytes des patients répondant aux traitements d’ITA, comparé à ceux n’y répondant pas et à ceux traités par placebo. L’étude conclut que l’expression de ces deux protéines, corrélée avec la tolérance clinique induite par l’ITA, suggère que les réponses immunitaires régulatrices jouent un rôle critique et donc que la C1Q et la STAB1 constituent des biomarqueurs candidats de l’efficacité précoce de l’ITA.

« Nous sommes très satisfaits de ces premières données indiquant le potentiel de ces deux candidats biomarqueurs », a déclaré Philippe Moingeon, PhD, Directeur de la recherche et du développement pharmaceutique de Stallergenes. « Une fois leur validité confirmée par des études plus importantes, ces biomarqueurs d’efficacité précoce, facilement détectables dans le sang périphérique, permettront le développement de nouveaux tests de diagnostic et un meilleur suivi des patients dans la pratique quotidienne, voire le développement de nouveaux traitements contre les allergies. »

« Ces dernières années, Stallergenes a réalisé un effort de recherche conséquent dans ce programme, visant à identifier des biomarqueurs susceptibles d’être utilisés pour l’observation de réponses ou en tant qu’indicateurs de pronostic de la voie sublinguale », indique Roberto Gradnik, Directeur général de Stallergenes. « Nous sommes très satisfaits de ces données, qui représentent clairement une étape importante dans l’histoire scientifique de l’ITA, car elles démontrent qu’une nouvelle catégorie de molécules a le potentiel de servir de biomarqueurs. Nous sommes impatients de poursuivre nos recherches et de confirmer ces conclusions. »

Source : Stallergenes








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents