Edition du 23-11-2017

Syndrome de Prader-Willi : OT4B lève 300 000 € pour le lancement de sa phase III

Publié le lundi 17 juillet 2017

Syndrome de Prader-Willi : OT4B lève 300 000 € afin de préparer le lancement de sa phase IIIOT4B, la start-up toulousaine qui développe un nouveau traitement destiné à soigner les nouveau-nés atteints du syndrome de Prader-Willi, finalise la 1ère partie de sa levée de fonds pour un montant de 300 000 € grâce à la contribution de deux de ses fondateurs historiques, François Besnier et Jean-Hubert Gallouet.

Cette première augmentation de capital va permettre à la jeune entreprise innovante, fondée en janvier 2017, de financer les étapes nécessaires au lancement de la phase clinique III.

« Pour OT4B, c’est une première étape importante qui s’inscrit dans un programme en cours de levée de fonds permettant le financement d’OT4B jusqu’à l’obtention de l’AMM d’ici 2021. Dans cette perspective, OT4B va poursuivre son développement clinique et médical en France, Europe et USA et recherche des partenaires internationaux pour offrir le plus rapidement possible un traitement aux nouveau-nés», déclare François Besnier, Président d’OT4B.

Maladie génétique rare, le syndrome de Prader-Willi se caractérise par des troubles neuro-développementaux associés à de multiples déficits hormonaux. Les nourrissons présentent des difficultés à téter et grossir (anorexie) et des troubles du tonus (hypotonie). Vers l’âge de 2 à 3 ans, leur comportement alimentaire s’inverse et ils développent alors une hyperphagie et une addiction alimentaire qui les conduisent à une obésité morbide. Plus tard, ces enfants souffriront de faibles habiletés sociales et de troubles divers (du comportement, des apprentissages, psychiatriques et endocriniens). Il n’existe, à ce jour, aucun traitement pour traiter la pathologie dans son ensemble ni en modifier son évolution.

L’ocytocine, traitement du syndrome de Prader-Willi
Depuis 2006, le Professeur Maithé Tauber s’intéresse à l’ocytocine dans le syndrome de Prader-Willi. Une famille de brevets a été déposée avec les équipes du Docteur Françoise Muscatelli et du Pr Maithé Tauber en 2010 fondés sur une preuve de concept chez la souris : l’administration néonatale d’ocytocine corrige les troubles de la succion, des dysfonctionnements cérébraux et des troubles du comportement (Hum. Mol. Genet 2010, Biol. Psych. 2015). L’essai clinique de phase I/II avec l’ocytocine intra-nasale chez des nourrissons atteints du syndrome de Prader-Willi mené par l’équipe du Pr Maithé Tauber conclut que la succion/déglutition et les interactions mère-enfant sont améliorées et il identifie de possibles biomarqueurs (Pediatrics 2017).

Source : OT4B








MyPharma Editions

Janssen lance un portail d’informations sur le VIH et les IST

Publié le 23 novembre 2017
Janssen lance un portail d'informations sur le VIH et les IST

Le laboratoire Janssen vient de lancer le site internet « Prévenir Pour l’Avenir ». Véritable portail d’aide et d’information sur la santé sexuelle, abordant aussi bien la thématique du VIH que des IST (infections sexuellement transmissibles) en général, « Prévenir Pour l’Avenir » est construit autour de 4 grandes thématiques/rubriques : Se protéger ; Se dépister ; Se traiter ; Vivre avec.

ASIT biotech obtient un deuxième brevet en Europe

Publié le 23 novembre 2017
ASIT biotech obtient un deuxième brevet en Europe

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge au spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation future d’une nouvelle génération de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé l’octroi d’un deuxième brevet par l’Office européen des brevets.

Innate Pharma annonce une mise à jour du programme d’essais cliniques de lirilumab

Publié le 23 novembre 2017
Innate Pharma annonce une mise à jour du programme d'essais cliniques de lirilumab

La société de biotechnologie marseillaise Innate Pharma a annoncé hier une mise à jour du programme d’essais cliniques de lirilumab, licencié à Bristol-Myers Squibb. Lirilumab est un anticorps humanisé dirigé contre les récepteurs inhibiteurs de type immunoglobuline (KIRs) exprimés principalement sur les cellules tueuses « Natural Killers » (NK).

Janssen cherche à élargir l’AMM en Europe de Darzalex® pour le myélome multiple récemment diagnostiqué

Publié le 22 novembre 2017
Janssen cherche à élargir l'AMM en Europe de Darzalex® pour le myélome multiple récemment diagnostiqué

Janssen a annoncé avoir déposé une demande de variation de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA), pour le traitement d’immunothérapie au Darzalex® (daratumumab). Cette demande vise à élargir l’autorisation actuelle de mise sur le marché afin de combiner le daratumumab au bortézomib, melphalan et prednisone pour le traitement des patients adultes atteints d’un myélome multiple nouvellement diagnostiqué et qui ne sont pas admissibles pour une greffe autologue de cellules souches.

Smithers Viscient Europe : Alasdair Clipston nommé directeur du département Chimie

Publié le 22 novembre 2017
Smithers Viscient Europe : Alasdair Clipston nommé directeur du département Chimie

Smithers Viscient, un organisme de recherche sous contrat mondial, a annoncé la nomination d’Alasdair Clipston au poste de directeur de son département Chimie. M. Clipston rejoint Smithers après 15 années passées au sein d’organismes de tests et de recherche sous contrat, dont AstraZeneca et Charles River.

RaDiCo (Inserm) et Boehringer Ingelheim France partenaires autour de la Fibrose Pulmonaire Idiopathique

Publié le 22 novembre 2017
RaDiCo (Inserm) et Boehringer Ingelheim France partenaires autour de la Fibrose Pulmonaire Idiopathique

RaDiCo, programme national de cohortes sur les maladies rares piloté par l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), s’associe à Boehringer Ingelheim France pour une étude observationnelle de la prise en charge des patients atteints de Fibrose Pulmonaire Idiopathique (FPI), en pratique réelle. Les résultats de ce projet de recherche spécifique FPI sont attendus en 2021.

Les remboursements de soins du régime général en hausse de 3,2% à fin octobre

Publié le 22 novembre 2017
Les remboursements de soins du régime général en hausse de 3,2% à fin octobre

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont progressé de 3,3% sur les dix premiers mois de l’année et de 3,2% sur les douze derniers mois. Parmi ces dépenses, les remboursements de soins médicaux et dentaires augmentent de 3,2% entre janvier et octobre 2017 et de 3,0% sur les 12 derniers mois.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions