Edition du 08-12-2021

Télémédecine : l’ASIP lance son premier appel à projet

Publié le vendredi 15 octobre 2010

L’ASIP Santé publie son premier appel à projets consacré à la « télémédecine», dont l’objectif est de développer de façon pérenne ces nouvelles pratiques et permettre le développement de systèmes d’information adaptés. Le programme Télémédecine de l’ASIP Santé couvre un large périmètre d’usages : téléconsultation, télé expertise, télé assistance. D’autres appels à projets auront lieu pour accompagner dans le temps les promoteurs de la télémédecine et couvrir d’autres champs comme la télésurveillance.

L’ASIP Santé entend ainsi accompagner le déploiement de nouvelles pratiques médicales grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC). « Consulter un patient à distance, interpréter des clichés radiologiques ou apporter une expertise médicale à un confrère éloigné, sont autant de perspectives nouvelles pour la médecine, qui voient leur développement soutenu par l’engagement de l’ASIP Santé en matière de télémédecine », explique l’agence dans un communiqué.

La télémédecine au coeur des politiques de santé
En effet depuis plusieurs années, pour répondre aux problématiques de démographie médicale en baisse, au défi sanitaire posé par les maladies chroniques et à la nécessité d’assurer une égalité d’accès aux soins, …, la pratique médicale à distance se développe, nécessitant un encadrement juridique clair et des transformations organisationnelles. Au niveau international, la télémédecine est au coeur des politiques de santé : aux Etats-Unis, la réforme de la santé met l’accent sur les dispositifs de dossiers informatisés ; au Canada, la télémédecine est utilisée pour répondre aux problématiques de désertification médicale ; en Europe, le Conseil européen a rappelé en 2010 que l’un des objectifs de la stratégie communautaire en matière de santé (2008-2013) s’appuyait sur les technologies de l’information, appliquées aux systèmes de soins de santé.
En France, plusieurs projets pilotes ont été initiés ces dernières années et permettent d’entrevoir les principes organisationnels et techniques qu’il convient de développer pour assurer un déploiement cohérent et pérenne de la télémédecine. Par exemple :
– La téléradiologie pour optimiser la permanence radiologique dans un territoire souffrant d’un manque de radiologues
– La consultation de spécialistes à distance pour des populations de malades âgés et/ou éloignées d’une offre de soins très spécialisée
– L’amélioration du pronostic de certaines pathologies par une mobilisation rapide et pluridisciplinaire des acteurs de soins comme pour les accidents vasculaires cérébraux

Un  appel à projets composé de 2 volets
Pour l’ASIP Santé, l’objectif est d’accélérer et rendre pérennes les usages de la télémédecine, pour répondre aux besoins de réorganisation et de coordination des soins. Le programme Télémédecine de l’ASIP Santé couvre un large périmètre d’usages : téléconsultation, télé expertise, télé assistance. D’autres appels à projets auront lieu pour accompagner dans le temps les promoteurs de la télémédecine et couvrir d’autres champs comme la télésurveillance.

Ce premier appel à projets est composé de 2 volets pour soutenir à la fois la mise en place de projets nouveaux et le déploiement de projets existants. Les projets proposés, pour être éligibles, devront répondre à des exigences organisationnelles, juridiques et techniques fortes et, bien entendu, s’inscrire dans le nouveau cadre réglementaire. Par exemple le respect des référentiels existants (identification des patients, interopérabilité, hébergement des données de santé à caractère personnel, …) et l’établissement de convention entre les acteurs sous le pilotage des ARS, constituent autant de pré requis.

Les premières réponses sont demandées pour la fin novembre. Les résultats produits (modèle de convention, évaluation médico économique, cahier des charges..etc) par chaque projet, constitueront une base de connaissance partageable, pour toutes les structures et acteurs de santé concernés en France par ces activités. De même, les technologies et solutions logicielles développées à l’issue de ce programme, pourront constituer des offres industrielles, accessibles aux conditions du marché de façon à favoriser une industrialisation de solutions pérennes.

Le cahier des charges peut être téléchargé sur le portail http://www.esante.gouv.fr/

 








MyPharma Editions

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Publié le 6 décembre 2021
Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies métaboliques chroniques, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares. Le nouveau Conseil Scientifique se concentrera dans un premier temps sur le développement du programme de Poxel dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents