Edition du 23-01-2021

Test réussi pour le virus de Biodem sur la lignée cellulaire EB66® de Vivalis

Publié le mercredi 22 août 2012

La société australienne de développement de vaccins et de traitements des maladies infectieuses, BIODIEM, a annoncé hier les résultats positifs de deux programmes réalisés par le partenaire français VIVALIS, confirmant ainsi la capacité du virus vivant atténué de la grippe (LAIV) de BIODIEM à se répliquer sur la lignée cellulaire EB66® de VIVALIS.

La prochaine étape de la collaboration entre BIODIEM et VIVALIS sera d’utiliser des techniques connues pour modifier le virus LAIV et démontrer et optimiser les méthodes pour produire des « vecteurs » personnalisables qui pourraient être utilisés par les développeurs de vaccins pour le développement de nouveaux vaccins ciblant d’autres maladies spécifiques. Les maladies prioritaires ciblées comprennent un vaccin anti-cancéreux indiqué dans le domaine du carcinome du nasopharynx et un vaccin anti-infectieux indiqué contre l’infection respiratoire par le virus syncytial (RSV).

Les résultats sont significatifs pour les deux sociétés, à la fois pour le virus LAIV de BIODIEM et la lignée cellulaire EB66® de VIVALIS qui ont tous deux été utilisés pour produire des vaccins qui ont été testés dans des essais cliniques de phase II. Les données de sécurité chez l’homme qui en résultent faciliteront un chemin plus court, et à un coût compétitif, de la commercialisation une fois la prochaine étape de développement accomplie avec VIVALIS.

BIODIEM possède une des meilleures expertises internes au monde sur le virus LAIV, et s’est engagé à en accroître la valeur technologique en développant des traitements spécifiques aux maladies. Le vecteur proposé profiterait du profil d’innocuité du LAIV et de sa faible toxicité (puisque le virus est déjà affaibli), de l’inoculation par pulvérisation nasale, et de sa capacité à être personnalisable pour cibler des maladies particulières.

VIVALIS a entrepris cette recherche sur la base de la valeur à fort potentiel de la technologie de BIODIEM pour des vaccins thérapeutiques et préventifs, dans des domaines en dehors de la grippe. Le travail fourni a confirmé la production réussie et abondante du LAIV dans la lignée cellulaire EB66® de VIVALIS. L’étape suivante sera le développement d’un vecteur stable basé sur la technologie LAIV qui utilisera la lignée cellulaire EB66® en tant que plateforme de base pour la bioproduction du vaccin.

« Nous sommes ravis d’avoir définitivement confirmé la faisabilité du développement de notre LAIV en association avec la technologie EB66® de VIVALIS. BIODIEM est très enthousiaste d’utiliser sa technologie virale afin d’établir une plateforme pour la création de nouveaux vaccins au travers de notre vecteur. Nous allons maintenant passer à la finalisation de la planification du programme de développement le plus efficace pour le vecteur », a déclaré Julie Phillips, directeur général de BIODIEM.

« Nous sommes heureux d’annoncer les succès de ce projet de recherche obtenus à ce jour. Nous démontrons ainsi la pertinence de la lignée EB66® dans de nouvelles indications intéressantes, tels que les vaccins thérapeutiques et préventifs développés sur la technologie LAIV de BIODIEM « , ont déclaré Franck Grimaud, Président du Directoire, et Majid Mehtali, Directeur scientifique, co-dirigeants de VIVALIS.

Les prochaines étapes pour le programme de vectorisation de BIODIEM s’articuleront autour de la poursuite du développement de la plateforme vectorielle, de la mise en place d’un processus de production dans les conditions BPF (Bonne Pratique de Fabrication), et de la mise en place d’un accord de licence et de bioproduction.

Source : Vivalis








MyPharma Editions

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents