Edition du 19-08-2018

Transgene et BioInvent collaborent sur un programme de virus oncolytique de nouvelle génération

Publié le jeudi 7 décembre 2017

Transgene et BioInvent collaborent sur un programme de virus oncolytique de nouvelle générationLes sociétés de biotechnologie Transgene et BioInvent ont débuté une collaboration afin de codévelopper des virus oncolytiques intégrant une séquence codant pour un anticorps anti-CTLA-41. Ces virus oncolytiques pourraient aussi intégrer des transgènes supplémentaires et sont destinés au traitement de tumeurs solides.

Pour développer ces virus oncolytiques innovants, Transgene apporte son expertise en ingénierie moléculaire et sa plateforme Invir.IOTM. Cette plateforme repose notamment sur une souche brevetée de Vaccinia virus. Ces virus oncolytiques sont conçus pour détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses par la réplication intracellulaire du virus (oncolyse). D’une part, cette oncolyse induit une réaction immunitaire contre les cellules tumorales (lyse immunogène). D’autre part, la réplication du virus permet l’expression des gènes portés par son génome et donc une expression des armements des thérapeutiques spécifiquement dans la tumeur.

BioInvent apporte son expertise de la biologie des cancers et de la génération d’anticorps, et met à disposition des séquences d’anticorps monoclonaux anti-CTLA-4, issus de ses plateformes brevetées n-CoDeR/FIRST, qui seront vectorisées dans un vecteur viral issu de la plateforme Invir.IOTM. L’expression locale de telles modalités thérapeutiques dans la tumeur s’ajoute à l’oncolyse. Ceci permettrait de moduler efficacement le micro-environnement tumoral et d’augmenter l’immunocompétence de la tumeur.

Vectoriser une séquence codant pour un anticorps anti-CTLA-4 dans un virus issu de la plateforme Invir.IOTM est une approche particulièrement prometteuse. En exprimant cet inhibiteur de points de contrôle immunitaire (ICI) directement dans le micro-environnement tumoral, cette technologie permet d’optimiser l’efficacité de l’ICI vectorisé tout en réduisant les effets secondaires de ce dernier constatés lors d’une administration par voie systémique. Les virus oncolytiques de nouvelle génération issus de cette collaboration auront le potentiel d’être significativement plus efficaces que la combinaison d’agents administrés seuls.

Transgene et BioInvent partageront à parts égales les coûts de recherche et de développement, ainsi que les revenus et redevances résultant de cette collaboration.

Philippe Archinard, Président-Directeur Général de Transgene, explique : « Nous nous réjouissons de collaborer avec BioInvent. Nous sommes convaincus que les virus oncolytiques multifonctionnels de nouvelle génération issus de la plateforme Invir.IOTM, armés avec des immuno-modulateurs très ciblés comme les anticorps anti-CTLA-4 de BioInvent, pourraient être bénéfiques pour les patients atteints de cancer. Nos excellents résultats précliniques nous permettent de penser que ces virus oncolytiques permettraient d’augmenter la survie globale des patients et d’optimiser le profil de tolérance par rapport à la simple combinaison de virus oncolytiques et d’ICIs. »

Michael Oredsson, Directeur Général de BioInvent, commente cette collaboration : « Nous sommes heureux d’annoncer cette collaboration avec Transgene qui va nous permettre de capitaliser sur notre expertise de la biologie des anticorps et de l’immuno-oncologie. Nous avons hâte de générer, avec Transgene, un virus oncolytique capable d’exprimer des anticorps anti-CTLA-4 dans la tumeur, afin d’augmenter leur efficacité et leur profil de sécurité. Une nouvelle génération de virus oncolytique de cette envergure serait une avancée majeure dans le traitement des tumeurs solides. »

1 Les anticorps monoclonaux anti-CTLA-4 sont des molécules de la famille des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (Immune checkpoint inhibitor, ICI). Ces immunothérapies font l’objet de nombreux essais cliniques dans des tumeurs solides, seuls ou en combinaison. Ipilumimab, un anticorps anti-CTLA-4, est actuellement commercialisé en Europe et aux États-Unis et est notamment évalué en combinaison avec des virus oncolytiques.

Source : Transgene








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions