Edition du 11-12-2017

Transgene et BioInvent collaborent sur un programme de virus oncolytique de nouvelle génération

Publié le jeudi 7 décembre 2017

Transgene et BioInvent collaborent sur un programme de virus oncolytique de nouvelle générationLes sociétés de biotechnologie Transgene et BioInvent ont débuté une collaboration afin de codévelopper des virus oncolytiques intégrant une séquence codant pour un anticorps anti-CTLA-41. Ces virus oncolytiques pourraient aussi intégrer des transgènes supplémentaires et sont destinés au traitement de tumeurs solides.

Pour développer ces virus oncolytiques innovants, Transgene apporte son expertise en ingénierie moléculaire et sa plateforme Invir.IOTM. Cette plateforme repose notamment sur une souche brevetée de Vaccinia virus. Ces virus oncolytiques sont conçus pour détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses par la réplication intracellulaire du virus (oncolyse). D’une part, cette oncolyse induit une réaction immunitaire contre les cellules tumorales (lyse immunogène). D’autre part, la réplication du virus permet l’expression des gènes portés par son génome et donc une expression des armements des thérapeutiques spécifiquement dans la tumeur.

BioInvent apporte son expertise de la biologie des cancers et de la génération d’anticorps, et met à disposition des séquences d’anticorps monoclonaux anti-CTLA-4, issus de ses plateformes brevetées n-CoDeR/FIRST, qui seront vectorisées dans un vecteur viral issu de la plateforme Invir.IOTM. L’expression locale de telles modalités thérapeutiques dans la tumeur s’ajoute à l’oncolyse. Ceci permettrait de moduler efficacement le micro-environnement tumoral et d’augmenter l’immunocompétence de la tumeur.

Vectoriser une séquence codant pour un anticorps anti-CTLA-4 dans un virus issu de la plateforme Invir.IOTM est une approche particulièrement prometteuse. En exprimant cet inhibiteur de points de contrôle immunitaire (ICI) directement dans le micro-environnement tumoral, cette technologie permet d’optimiser l’efficacité de l’ICI vectorisé tout en réduisant les effets secondaires de ce dernier constatés lors d’une administration par voie systémique. Les virus oncolytiques de nouvelle génération issus de cette collaboration auront le potentiel d’être significativement plus efficaces que la combinaison d’agents administrés seuls.

Transgene et BioInvent partageront à parts égales les coûts de recherche et de développement, ainsi que les revenus et redevances résultant de cette collaboration.

Philippe Archinard, Président-Directeur Général de Transgene, explique : « Nous nous réjouissons de collaborer avec BioInvent. Nous sommes convaincus que les virus oncolytiques multifonctionnels de nouvelle génération issus de la plateforme Invir.IOTM, armés avec des immuno-modulateurs très ciblés comme les anticorps anti-CTLA-4 de BioInvent, pourraient être bénéfiques pour les patients atteints de cancer. Nos excellents résultats précliniques nous permettent de penser que ces virus oncolytiques permettraient d’augmenter la survie globale des patients et d’optimiser le profil de tolérance par rapport à la simple combinaison de virus oncolytiques et d’ICIs. »

Michael Oredsson, Directeur Général de BioInvent, commente cette collaboration : « Nous sommes heureux d’annoncer cette collaboration avec Transgene qui va nous permettre de capitaliser sur notre expertise de la biologie des anticorps et de l’immuno-oncologie. Nous avons hâte de générer, avec Transgene, un virus oncolytique capable d’exprimer des anticorps anti-CTLA-4 dans la tumeur, afin d’augmenter leur efficacité et leur profil de sécurité. Une nouvelle génération de virus oncolytique de cette envergure serait une avancée majeure dans le traitement des tumeurs solides. »

1 Les anticorps monoclonaux anti-CTLA-4 sont des molécules de la famille des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (Immune checkpoint inhibitor, ICI). Ces immunothérapies font l’objet de nombreux essais cliniques dans des tumeurs solides, seuls ou en combinaison. Ipilumimab, un anticorps anti-CTLA-4, est actuellement commercialisé en Europe et aux États-Unis et est notamment évalué en combinaison avec des virus oncolytiques.

Source : Transgene








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim met à disposition nombre de ses meilleures molécules via opnMe.com

Publié le 8 décembre 2017
Boehringer Ingelheim met à disposition nombre de ses meilleures molécules via opnMe.com

Boehringer Ingelheim vient d’annoncer le lancement d’opnME.com, une nouvelle plateforme mettant à disposition gratuitement et en libre-accès des molécules précliniques pour une recherche non clinique à destination des scientifiques du monde entier.

Bpifrance lance l’accélérateur HealthTech dédié aux startups de la Santé

Publié le 8 décembre 2017
Bpifrance lance l’accélérateur HealthTech dédié aux startups de la Santé

Bpifrance vient de lancer son nouvel accélérateur HealthTech dédié aux startups de la Santé (Bio-Tech, Med-Tech et e-santé), l’occasion de dévoiler les 7 startups qui rejoignent la promotion pilote.

Erytech : résultats préliminaires de son étude de Phase 2b avec eryaspase dans le traitement de la LAM

Publié le 8 décembre 2017
Erytech : résultats préliminaires de son étude de Phase 2b avec eryaspase dans le traitement de la LAM

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé aujourd’hui les résultats préliminaires de son étude de Phase 2b avec eryaspase (GRASPA®) dans le traitement de la Leucémie Aigüe Myéloïde (LAM).

Heiko Schipper rejoint Bayer en tant que Directeur de la division Consumer Health

Publié le 7 décembre 2017
Heiko Schipper rejoint Bayer en tant que Directeur de la division Consumer Health

Le Conseil de Surveillance du groupe Bayer AG a nommé Heiko Schipper (48 ans) au comité de Direction de Bayer AG à compter du 1er mars 2018. Il succèdera à Erica Mann à la tête de la division Consumer Health, dont le siège social est à Bâle, en Suisse.

Troubles thyroïdiens : mise à disposition de la spécialité Thyrofix en France

Publié le 7 décembre 2017
Troubles thyroïdiens : mise à disposition de la spécialité Thyrofix en France

L’ANSM a annoncé la mise à disposition progressive à partir du 6 décembre 2017 d’un nouveau médicament contenant de la lévothyroxine dans le cadre de l’élargissement de l’offre des médicaments décidé par la Ministre de la santé pour les patients atteints de troubles thyroïdiens : Thyrofix, du laboratoire Unipharma.

Adocia : des résultats positifs pour son insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro

Publié le 7 décembre 2017
Adocia : des résultats positifs pour son insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro

Adocia a annoncé les résultats principaux positifs d’une étude clinique évaluant BioChaperone® Lispro, une formulation ultra-rapide d’insuline lispro, comparée à Novolog® (insuline aspart, Novo Nordisk), un analogue d’insuline à action rapide et Fiasp® (insuline aspart à action accélérée, Novo Nordisk), la seule formulation d’insuline « ultra-rapide » approuvée par l’EMA (Agence Européenne des Médicaments) et la FDA (Federal Drug Administration, Etats-Unis).

Transgene et BioInvent collaborent sur un programme de virus oncolytique de nouvelle génération

Publié le 7 décembre 2017
Transgene et BioInvent collaborent sur un programme de virus oncolytique de nouvelle génération

Les sociétés de biotechnologie Transgene et BioInvent ont débuté une collaboration afin de codévelopper des virus oncolytiques intégrant une séquence codant pour un anticorps anti-CTLA-41. Ces virus oncolytiques pourraient aussi intégrer des transgènes supplémentaires et sont destinés au traitement de tumeurs solides.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions