Edition du 18-02-2018

Adocia : des résultats positifs pour son insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro

Publié le jeudi 7 décembre 2017

Adocia : résultats positifs pour son insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro Adocia a annoncé les résultats principaux positifs d’une étude clinique évaluant BioChaperone® Lispro, une formulation ultra-rapide d’insuline lispro, comparée à Novolog® (insuline aspart, Novo Nordisk), un analogue d’insuline à action rapide et Fiasp® (insuline aspart à action accélérée, Novo Nordisk), la seule formulation d’insuline « ultra-rapide » approuvée par l’EMA (Agence Européenne des Médicaments) et la FDA (Federal Drug Administration, Etats-Unis).

Cette étude de Phase 1 était la première comparaison directe de deux formulations d’insuline à action dite « ultra-rapide ». Dans cette étude en double-aveugle, randomisée, à trois périodes en crossover, 42 participants avec un diabète de type 1 ont reçu des doses uniques (0.15 U/kg), sous procédure de clamp euglycémique, de BioChaperone Lispro U100, Fiasp et Novolog, administrés par une pompe à insuline (Medtronic MiniMed Paradigm® Veo) lors de trois visites séparées. Les objectifs de l’étude incluaient la comparaison des effets glucodynamiques et des profils pharmacocinétiques obtenus avec les trois traitements. La sécurité et la tolérance des traitements ont également été évaluées.

« La performance très convaincante de BioChaperone Lispro dans une pompe établit notre produit comme un concurrent sérieux dans la classe émergente des insulines ultra-rapides, dans une large gamme de dispositifs d’injection », commente Olivier Soula, directeur général délégué et directeur de la R&D d’Adocia. « Alors que les acteurs majeurs du diabète poursuivent activement un modèle intégré tirant parti des synergies entre médicaments, dispositifs intelligents et e-santé, nous sommes convaincus que l’insuline ultra-rapide deviendra un élément clé pour permettre aux personnes vivant avec un diabète d’atteindre de meilleurs résultats. »

BioChaperone Lispro a rempli le critère principal d’évaluation, en démontrant une augmentation statistiquement significative de 63% de l’effet métabolique pendant la première heure, par rapport à Novolog (LS-Mean AUCGIR 0_1h = 162 mg/kg contre 99 mg/kg; p<0.0001). Ce résultat confirme le profil ultra-rapide observé dans des études précédentes par rapport à Humalog® (insuline lispro, Eli Lilly).

De plus, BioChaperone Lispro a montré un profil métabolique « faster-off » significativement plus rapide que ceux des deux autres produits, en atteignant le Tmax tardif 18 minutes avant Fiasp et 22 minutes avant Novolog. (Temps tardif pour atteindre 50% du GIRmax = 210 min pour BioChaperone Lispro contre 228 min pour Fiasp; p=0.0017 et 232 min pour Novolog, p=0.002). BioChaperone Lispro a aussi démontré un effet métabolique précoce similaire à celui de Fiasp pendant la première heure (LS-Mean AUCGIR 0_1h = 162 mg/kg contre 154 mg/kg ; NS). Les trois traitements ont conduit à des effets totaux similaires.

« Cette étude permet non seulement de confirmer le profil d’action ultra-rapide de BioChaperone Lispro, mais aussi sa performance pharmacodynamique de premier ordre dans une pompe à insuline, dispositif dans lequel Fiasp a obtenu ses meilleurs résultats à ce jour. Singulièrement, dans toutes les études réalisées, BioChaperone Lispro a montré une performance très reproductible quel que soit le dispositif utilisé et la population de patients testée. » commente le Dr Stanislav Glezer, directeur médical d’Adocia. « Ces données confortent le potentiel de BioChaperone Lispro de devenir l’insuline la plus précise pour améliorer le contrôle glycémique, qui reste un combat quotidien pour beaucoup de personnes vivant avec un diabète. »

Le Dr Bruce Bode, M.D, FACE, professeur associé à l’Université d’Emory (Etats-Unis), ajoute : « Les pompes à insuline sont utilisées par environ 40% des personnes avec un diabète de type 1 aux Etats-Unis. Pour ces personnes, l’émergence de systèmes d’administration en boucle fermée hybride est une immense avancée vers un meilleur contrôle glycémique et une amélioration de la qualité de vie. En plus de son début d’action rapide, l’effet « faster -off » observé avec BioChaperone Lispro dans cette étude pourrait être critique pour optimiser l’effet des algorithmes utilisés dans ces systèmes. C’est pourquoi ce produit porte de grands espoirs pour de meilleures solutions de gestion de la maladie dans un futur proche. »

BioChaperone Lispro, Novolog et Fiasp ont été similairement bien tolérés. Aucun effet secondaire nouveau ou inattendu n’a été observé au cours de cette étude, et aucune réaction au site d’injection n’a été observée pour chacun des traitements. Les résultats détaillés de cette étude seront soumis pour présentation à une conférence majeure sur le diabète en 2018.

Source : Adocia 








MyPharma Editions

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un « rattrapage vaccinal »

Publié le 16 février 2018
Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un "rattrapage vaccinal"

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a appelé, mercredi 14 février sur France Inter, les « personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants » contre la rougeole à « faire un rattrapage ». Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France.

Dispositifs médicaux : Biocorp et Chronicare partenaires sur le marché Nord Américain

Publié le 16 février 2018
Dispositifs médicaux : Biocorp et Chronicare partenaires sur le marché Nord Américain

Biocorp, société française spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Chronicare entreprise américaine proposant des solutions connectées aux patients atteints de maladies chroniques, ont annoncé un accord portant sur le développement, la fourniture et la commercialisation d’une solution commune.

Stallergenes Greer : feu vert pour l’indication pédiatrique d’ACTAIR® au Japon

Publié le 16 février 2018
Stallergenes Greer : feu vert pour l’indication pédiatrique d’ACTAIR® au Japon

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé vendredi que son partenaire local au Japon, Shionogi & Co., a obtenu l’autorisation de l’extension de l’indication d’ACTAIR®, comprimé sublingual d’immunothérapie pour le traitement de la rhinite allergique due aux acariens, aux enfants de moins de 12 ans.

Antibiotiques : Debiopharm prend une participation dans ABAC Therapeutics

Publié le 16 février 2018
Antibiotiques : Debiopharm prend une participation dans ABAC Therapeutics

Le groupe suisse Debiopharm a annoncé un investissement dans les antibiotiques avec l’acquisition d’une part minoritaire de la société espagnole ABAC Therapeutics qui développe de nouveaux traitements ciblés destinés aux patients souffrant d’infections sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions