Edition du 19-08-2018

Adocia : des résultats positifs pour son insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro

Publié le jeudi 7 décembre 2017

Adocia : résultats positifs pour son insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro Adocia a annoncé les résultats principaux positifs d’une étude clinique évaluant BioChaperone® Lispro, une formulation ultra-rapide d’insuline lispro, comparée à Novolog® (insuline aspart, Novo Nordisk), un analogue d’insuline à action rapide et Fiasp® (insuline aspart à action accélérée, Novo Nordisk), la seule formulation d’insuline « ultra-rapide » approuvée par l’EMA (Agence Européenne des Médicaments) et la FDA (Federal Drug Administration, Etats-Unis).

Cette étude de Phase 1 était la première comparaison directe de deux formulations d’insuline à action dite « ultra-rapide ». Dans cette étude en double-aveugle, randomisée, à trois périodes en crossover, 42 participants avec un diabète de type 1 ont reçu des doses uniques (0.15 U/kg), sous procédure de clamp euglycémique, de BioChaperone Lispro U100, Fiasp et Novolog, administrés par une pompe à insuline (Medtronic MiniMed Paradigm® Veo) lors de trois visites séparées. Les objectifs de l’étude incluaient la comparaison des effets glucodynamiques et des profils pharmacocinétiques obtenus avec les trois traitements. La sécurité et la tolérance des traitements ont également été évaluées.

« La performance très convaincante de BioChaperone Lispro dans une pompe établit notre produit comme un concurrent sérieux dans la classe émergente des insulines ultra-rapides, dans une large gamme de dispositifs d’injection », commente Olivier Soula, directeur général délégué et directeur de la R&D d’Adocia. « Alors que les acteurs majeurs du diabète poursuivent activement un modèle intégré tirant parti des synergies entre médicaments, dispositifs intelligents et e-santé, nous sommes convaincus que l’insuline ultra-rapide deviendra un élément clé pour permettre aux personnes vivant avec un diabète d’atteindre de meilleurs résultats. »

BioChaperone Lispro a rempli le critère principal d’évaluation, en démontrant une augmentation statistiquement significative de 63% de l’effet métabolique pendant la première heure, par rapport à Novolog (LS-Mean AUCGIR 0_1h = 162 mg/kg contre 99 mg/kg; p<0.0001). Ce résultat confirme le profil ultra-rapide observé dans des études précédentes par rapport à Humalog® (insuline lispro, Eli Lilly).

De plus, BioChaperone Lispro a montré un profil métabolique « faster-off » significativement plus rapide que ceux des deux autres produits, en atteignant le Tmax tardif 18 minutes avant Fiasp et 22 minutes avant Novolog. (Temps tardif pour atteindre 50% du GIRmax = 210 min pour BioChaperone Lispro contre 228 min pour Fiasp; p=0.0017 et 232 min pour Novolog, p=0.002). BioChaperone Lispro a aussi démontré un effet métabolique précoce similaire à celui de Fiasp pendant la première heure (LS-Mean AUCGIR 0_1h = 162 mg/kg contre 154 mg/kg ; NS). Les trois traitements ont conduit à des effets totaux similaires.

« Cette étude permet non seulement de confirmer le profil d’action ultra-rapide de BioChaperone Lispro, mais aussi sa performance pharmacodynamique de premier ordre dans une pompe à insuline, dispositif dans lequel Fiasp a obtenu ses meilleurs résultats à ce jour. Singulièrement, dans toutes les études réalisées, BioChaperone Lispro a montré une performance très reproductible quel que soit le dispositif utilisé et la population de patients testée. » commente le Dr Stanislav Glezer, directeur médical d’Adocia. « Ces données confortent le potentiel de BioChaperone Lispro de devenir l’insuline la plus précise pour améliorer le contrôle glycémique, qui reste un combat quotidien pour beaucoup de personnes vivant avec un diabète. »

Le Dr Bruce Bode, M.D, FACE, professeur associé à l’Université d’Emory (Etats-Unis), ajoute : « Les pompes à insuline sont utilisées par environ 40% des personnes avec un diabète de type 1 aux Etats-Unis. Pour ces personnes, l’émergence de systèmes d’administration en boucle fermée hybride est une immense avancée vers un meilleur contrôle glycémique et une amélioration de la qualité de vie. En plus de son début d’action rapide, l’effet « faster -off » observé avec BioChaperone Lispro dans cette étude pourrait être critique pour optimiser l’effet des algorithmes utilisés dans ces systèmes. C’est pourquoi ce produit porte de grands espoirs pour de meilleures solutions de gestion de la maladie dans un futur proche. »

BioChaperone Lispro, Novolog et Fiasp ont été similairement bien tolérés. Aucun effet secondaire nouveau ou inattendu n’a été observé au cours de cette étude, et aucune réaction au site d’injection n’a été observée pour chacun des traitements. Les résultats détaillés de cette étude seront soumis pour présentation à une conférence majeure sur le diabète en 2018.

Source : Adocia 








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions