Edition du 30-09-2020

Transgene et BioInvent présentent des données positives soutenant le co-développement d’un virus oncolytique de nouvelle génération

Publié le jeudi 8 novembre 2018

Transgene et BioInvent présentent des données positives soutenant le co-développement d’un virus oncolytique de nouvelle générationTransgene et BioInvent ont annoncé la présentation de deux posters contenant des données positives étayant leur collaboration en cours pour développer un nouveau virus oncolytique codant pour un anticorps anti-CTLA-4, lors du congrès annuel du SITC (Society for Immunotherapy of Cancer) qui a lieu du 7 au 11 novembre à Washington (USA).

Ce virus oncolytique innovant combine un vecteur viral basé sur un Vaccinia virus (VV) de la plateforme Invir.IO™ de Transgene avec un inhibiteur de point de contrôle immunitaire (anticorps humain anti-CTLA-4 – IgG1) de BioInvent et une cytokine humaine.

BioInvent et Transgene travaillent ensemble à la conception d’un virus oncolytique armé capable d’infecter la tumeur et de s’y répliquer sélectivement, induisant ainsi la destruction de cellules cancéreuses. À ce premier mécanisme d’action s’ajoute la capacité du virus à susciter une forte réponse immunitaire qui sera amplifiée par l’expression locale de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire et de la cytokine. Les partenaires ont ainsi pour ambition de créer un virus oncolytique doté d’une meilleure efficacité que les traitements actuels et d’un meilleur profil de tolérance puisque le patient ne sera pas exposé de façon systémique à la toxicité potentielle de l’anticorps anti-CTLA-4.

Dans ces posters, Transgene et BioInvent fournissent de plus amples détails sur les forces et les avantages de leurs technologies respectives :

. Le vecteur viral de Transgene est un VV fortement oncolytique et immunogène. Transgene a montré qu’il permet l’expression d’un anticorps complet et fonctionnel dans la tumeur tout en limitant l’exposition systémique à cette molécule. Ces propriétés sont aussi associées à une importante infiltration immunitaire dans le micro-environnement tumoral.

. BioInvent a développé un puissant anticorps anti-CTLA-4, sélectionné et caractérisé pour son efficacité supérieure d’élimination des Treg dépendante des récepteurs Fcy. Des expériences in vivo ont démontré le rôle clé de l’élimination des Treg par le biais des récepteurs Fcy dans l’efficacité des anticorps anti-CTLA-4.

Björn Frendéus, Directeur Scientifique de BioInvent, commente : « Après avoir identifié un candidat anticorps anti-CTLA-4 humain aux propriétés d’élimination des Treg supérieures à celui d’ipilimumab, nous avons hâte de poursuivre le développement du programme présenté au SITC en collaboration avec Transgene. Grâce aux virus oncolytiques, nous espérons mettre au point une approche potentiellement plus sûre et efficace ciblant les voies anti-CTLA-4 en combinaison avec un traitement anti-PD-1/PDL1. 1. »

Eric Quéméneur, Pharm. D., Ph. D., Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene, ajoute : « Nous nous réjouissons des avancées de notre collaboration avec BioInvent. Les données que nous présentons au SITC soulignent le potentiel synergique de nos expertises mises en commun pour créer un virus oncolytique innovant et capable d’exprimer un puissant anticorps anti-CTLA-4 directement dans le micro-environnement tumoral. Nos résultats précliniques confirment déjà les mérites de combiner nos approches technologiques et nous sommes impatients de pouvoir les confirmer dans nos futurs essais cliniques. »

Les deux posters seront exposés le vendredi 9 novembre et le samedi 10 novembre dans le hall E. Ils seront aussi disponibles sur les sites internet respectifs des sociétés : www.transgene.fr et www.bioinvent.com.

Antibody-armed oncolytic Vaccinia virus to block immunosuppressive pathways in the tumor microenvironment – Poster P615 ; Auteurs : Marchand JB, Semmrich M, Fend L, Tornberg UC, Silvestre N, Frendéus B, Quéméneur E

Generation and characterization of a CTLA-4 antibody with improved FcγR-dependent
Treg deletion for tumor microenvironment-targeted oncolytic virotherapy of cancer – Poster 602 ; Auteurs : Semmrich M, Marchand JB, Holmkvist P, Mårtensson L, Tornberg UC, Fend L, Kovacek M, Teige I, McAllister A, Quéméneur E, Frendéus B

Source : Transgene








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents