Edition du 27-04-2017

Transgene et l’Institut Bergonié lancent la partie Phase 2 de l’essai METROmaJX

Publié le jeudi 13 avril 2017

Transgene et l’Institut Bergonié lancent la partie Phase 2 de l’essai METROmaJXTransgene, société de biotechnologie qui fait partie de l’Institut Mérieux et qui développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé le traitement du premier patient ayant un sarcome des tissus mous (soft tissue sarcoma, STS) dans la partie Phase 2 de l’essai clinique METROmaJX à l’Institut Bergonié (Bordeaux).

METROmaJX est un essai clinique de Phase 1/2 évaluant la tolérabilité et l’efficacité de la co-administration de Pexa-Vec avec de faibles doses de cyclophosphamide chez des patients atteints de tumeurs solides avancées telles que le cancer du sein et le STS (NCT02630368).

Au cours de la partie Phase 1 de l’essai, l’association de Pexa-Vec et de faibles doses de cyclophosphamide a montré un profil de tolérabilité satisfaisant, permettant la poursuite de l’essai en Phase 2. Les résultats de la partie Phase 1 seront présentés à des congrès scientifiques à venir.

La partie Phase 2 de cet essai ouvert recrutera des patients ayant un sarcome des tissus mous (STS) ou un cancer du sein HER2 négatif. Elle a pour but d’évaluer principalement l’efficacité anti-tumorale de cette combinaison innovante. L’Institut Bergonié est le promoteur de cet essai (essai dit « investigator-initiated ») qui bénéficie du soutien de l’INCa (Institut national du cancer) dans le cadre des projets CLIP².

Pexa-Vec est un virus oncolytique issu de la vaccine, armé du gène GM-CSF, et co-développé par Transgene et SillaJen, Inc. Le cyclophosphamide est une chimiothérapie. La posologie métronomique consiste en une administration à faible dose et à une fréquence plus élevée du traitement. Ce mode d’administration est reconnu pour son activité immunomodulatrice.

Le Professeur Antoine Italiano, MD, PhD, expert en essais cliniques précoces et investigateur principal de l’étude, ajoute : « L’essai METROmaJX a permis de confirmer la bonne tolérabilité de l’administration intraveineuse du virus oncolytique Pexa-Vec, associé à de faibles doses de cyclophosphamide. Nous espérons que cette association innovante démontrera son efficacité dans la partie Phase 2 de l’essai. »

L’association de Pexa-Vec et du cyclophosphamide a pour objectif de viser deux étapes différentes de la réponse immunitaire contre cellules cancéreuses et pourrait s’avérer significativement plus efficace que ces deux traitements administrés seuls. Pexa-Vec est un virus oncolytique conçu pour cibler et détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses en suscitant une nécrose (lyse) de la tumeur par la réplication du virus, la suppression de la vascularisation de la tumeur et la stimulation de la réponse immune anti-tumorale. Son mécanisme d’action et son profil de sécurité en font un candidat de choix pour les combinaisons avec d’autres thérapies immunomodulatrices, ayant le potentiel d’améliorer l’action anticancéreuse de Pexa-Vec.

Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires, conclut : « Nous remercions l’Institut Bergonié et l’INCa pour leur soutien à l’essai METROmaJX. Nous espérons que la partie Phase 2 de l’essai montrera un effet synergique de l’association de ce virus oncolytique innovant et de la chimiothérapie, et qu’il en résultera une augmentation du taux de réponse pouvant se traduire en une amélioration de la survie globale. Le cancer du sein avancé et le sarcome des tissus mous sont deux maladies pour lesquelles de meilleures options thérapeutiques sont attendues par les patients. »

Source : Transgene








MyPharma Editions

Les dépenses de soins de ville en hausse de 2% à fin mars 2017

Publié le 27 avril 2017
Les dépenses de soins de ville en hausse de 2% à fin mars 2017

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville progressent de +2,0% en mars 2017, en données corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières par rapport au mois de mars 2016. Le rythme annuel de progression est de +2,6 % en données CJO. Ce taux était de +2,4% à la fin du mois de février 2017.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA (mars 2017)

Publié le 27 avril 2017
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l'EMA (mars 2017)

L’ANSM vient de faire le point sur la réunion du 21-24 mars 2017 du Comité des Médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Servier et Vernalis : trois jalons atteints dans leur collaboration en oncologie

Publié le 27 avril 2017
Servier et Vernalis : trois jalons atteints dans leur collaboration en oncologie

Servier et Vernalis ont annoncé qu’ils ont atteint deux jalons de recherche et un jalon clinique dans le cadre de leur collaboration pour la découverte de médicaments en oncologie. Vernalis va recevoir un paiement total de €2 millions pour ces réalisations.

Médicaments orphelins : le comité de l’EMA rend 10 avis favorables

Publié le 26 avril 2017
Médicaments orphelins : le comité de l'EMA rend 10 avis favorables

L’ANSM vient de faire le point sur la réunion du 14 au 15 mars 2017 à Londres du Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments. Le COMP a rendu au cours de cette session 10 avis favorables et recommandé le maintien du statut orphelin d’un médicament.

Domain Therapeutics et Pfizer signent un accord de collaboration sur bioSensAll™

Publié le 26 avril 2017
Domain Therapeutics et Pfizer signent un accord de collaboration sur bioSensAll™

Domain Therapeutics, la société biopharmaceutique française basée à Strasbourg et spécialisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments candidats qui ciblent les récepteurs couplés aux protéines G (GPCR), vient d’annoncer la signature d’un accord de collaboration avec le groupe pharmaceutique Pfizer.

Samsung Bioepis : AMM aux États-Unis pour son biosimilaire de l’infliximab

Publié le 26 avril 2017

Samsung Bioepis a annoncé aujourd’hui que la Food and Drug Administration (FDA) avait approuvé le Renflexis™ (infliximab-abda), un biosimilaire du Remicade® (infliximab), pour toutes les indications éligibles, aux Etats-Unis. Partager la publication « Samsung Bioepis : AMM aux États-Unis pour son biosimilaire de l’infliximab » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Quantum Genomics : Bruno Besse nommé au poste de Directeur médical

Publié le 26 avril 2017
Quantum Genomics : Bruno Besse nommé au poste de Directeur médical

Quantum Genomics, société biopharmaceutique qui développe de nouvelles thérapies dans le domaine des maladies cardiovasculaires, a annoncé la nomination du Dr. Bruno Besse au poste de Directeur médical de la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Inscrivez-vous aux alertes emploi Déposer votre cv


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions