Edition du 16-02-2019

Transgene franchit deux nouvelles étapes pour ses activités en Chine

Publié le mardi 31 janvier 2012

Transgene, la société biopharmaceutique qui développe des produits d’immunothérapie pour le traitement des cancers et des maladies infectieuses, vient d’annoncer deux nouvelles étapes pour ses activités en Chine : la création de sa filiale Transgene Biopharmaceuticals Technology basée à Shanghai et la signature d’Immunocan, le programme international de coopération scientifique entre laboratoires académiques européens et chinois subventionné par la Commission européenne.

Basée à Shanghai avec un effectif initial de 5 personnes en 2012, Transgene Biopharmaceuticals Technology Co. Ltd a le statut local d’entreprise détenue en totalité par des capitaux étrangers (Wholly Foreign Owned Entreprise ou « WOFE »). Les activités menées par Transgene au travers de sa filiale seront principalement de la recherche académique « amont ».

Pour les programmes les plus avancés de la Société, les développements pour le marché chinois seront menés dans le cadre de Transgene Tasly (Tianjin) Biopharmaceutical Co. Ltd (Tasly), société constituée en 2010 et codétenue à parts égales par Transgene et le groupe pharmaceutique chinois Tianjin Tasly Pharmaceutical Co. Ltd.

 Lancement du programme international Immunocan
La Commission européenne vient d’approuver le financement, au titre de son 7ème programme cadre (FP7), d’un important programme scientifique international, appelé Immunocan (www.immunocan.org), dont Transgene est le coordonnateur. Immunocan a pour objet d’augmenter la coopération en recherche médicale translationnelle entre les pays européens et la Chine et, spécifiquement, de mener des travaux de recherche pour l’identification, chez des patients chinois atteints de différentes formes de cancer, de caractéristiques immunologiques comme biomarqueurs de pronostic clinique personnalisé. Le Centre de Cancérologie de l’Université Fudan de Shanghai (Chine), l’Université de Copenhague (Danemark), la Fondation de l’Institut National des Tumeurs IRCCS (Italie) et la Haute Ecole de Médecine de Hanovre (Allemagne) sont parties à ce programme collaboratif. L’objectif des partenaires du programme et de la Commission européenne est la création d’un centre euro-asiatique de référence en recherche médicale et scientifique contre le cancer.

Les activités d’Immunocan seront menées à Shanghai dans les laboratoires de l’institut de recherche contre le cancer (FDUSCC-IM), créé conjointement par le Centre de Cancérologie de l’Université Fudan de Shanghai et l’Institut Mérieux et dont Transgene est un partenaire.

« La Chine est importante pour la stratégie de développement de Transgene, le marché local devant rapidement devenir l’un des principaux marchés mondiaux pour les produits biopharmaceutiques » a indiqué Philippe Archinard, Président-directeur général de Transgene. Il a ajouté : « En parallèle des investissements que nous ferons en Chine dans notre joint-venture avec Tasly, nous comptons investir davantage dans la recherche amont dans ce pays pour tirer avantage de l’impressionnant effort de recherche qui y est actuellement mené dans des laboratoires académiques d’un très haut niveau. Ces investissements devraient avoir des retombées positives tant pour les patients que pour Transgene. »

Source : Transgene








MyPharma Editions

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l’INRIA

Publié le 13 février 2019
Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l'INRIA

Sophia Genetics a annoncé sa collaboration avec l’INRIA qui s’est vu attribué une enveloppe de 900 000 € par le Fonds de dotation MSD’AVENIR en vue de soutenir le projet PIMIENTO : projet de recherche dans le domaine du cancer du poumon non à petites cellules.

Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Publié le 12 février 2019
Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Samsung Bioepis a annoncé son expansion en Chine continentale grâce à un accord de licence avec C-Bridge Capital. Cet accord couvre plusieurs candidats biosimilaires de Samsung Bioepis, dont les candidats biosimilaires SB11 et SB12 de troisième génération, qui référencent le LUCENTIS® (ranibizumab) et le SOLIRIS® (eculizumab), respectivement, ainsi que le SB3, un candidat biosimilaire référençant l’HERCEPTIN® 3 (trastuzumab).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions