Edition du 19-07-2019

Transgene : feu vert pour démarrer un nouvel essai clinique de TG4050

Publié le jeudi 11 juillet 2019

Transgene : feu vert pour démarrer un nouvel essai clinique de TG4050Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’autorité de santé britannique, laMedicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA), de mener un essai clinique de Phase 1 de TG4050. Le premier candidat produit issu de la plateforme myvac™ sera évalué chez des patients atteints de cancer tête et cou HPV-négatif, localement avancé, nouvellement diagnostiqué.

TG4050 est une immunothérapie individualisée basée sur un vecteur viral (MVA) et issue de la plateforme myvac™. Ce candidat produit est conçu pour stimuler le système immunitaire des patients et lui permettre de reconnaître et détruire les cellules tumorales. Les cellules tumorales accumulent de nombreuses mutations (néoantigènes), propres à chaque patient, et susceptibles d’être les cibles d’une forte réponse immunitaire. TG4050 a été conçu pour cibler un éventail de ces mutations, sélectionnées au préalable grâce au système de prédiction de néoantigènes, développé par NEC.

« Cet essai se base sur des recherches menées depuis plusieurs années en collaboration entre Transgene et l’Université de Southampton dans le domaine de l’immuno-oncologie. Il nous permettra de mettre à disposition des patients une approche individualisée très innovante. Cette étude devrait fournir des données démontrant l’innocuité et l’immunogénicité de TG4050. Je suis convaincu que les approches vaccinales personnalisées s’imposeront dans les futurs paradigmes du traitement du cancer et pourraient profondément modifier la manière dont seront traités les patients atteints de tumeurs solides » commente le Pr Christian Ottensmeier, PhD, FRCP, Professeur de médecine à l’Université de Southampton et investigateur principal de l’essai.

L’essai clinique de Phase 1 de TG4050 sera réalisé chez des patients atteints d’un carcinome épidermoïde de la tête et du cou ayant reçu un traitement adjuvant (traitement de première intention). L’activité antitumorale de TG4050 en monothérapie sera également mesurée. Cet essai multicentrique, ouvert, à deux bras, inclura des patients au Royaume-Uni et en France.

Transgene est le promoteur (sponsor) de cet essai, cofinancé avec son partenaire NEC. Ce dernier contribue également à cette étude en participant à la conception du vaccin thérapeutique via la sélection des néoantigènes.

Le Dr Maud Brandely, PhD, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene, ajoute : « Cette approbation de l’autorité de santé britannique fait suite à celle obtenue de la FDA dans le cancer de l’ovaire et nous permet donc de mener des essais cliniques de Phase 1 de TG4050 aux États-Unis et en Europe. Avec notre partenaire NEC, nous sommes impatients de communiquer sur l’avancée de ces essais cliniques. Ces études nous fourniront également des informations importantes pour optimiser la fabrication de cette immunothérapie innovante conçue spécifiquement pour chaque patient. »

TG4050 a également obtenu une autorisation IND de la FDA aux États-Unis pour évaluer TG4050 dans le traitement du cancer de l’ovaire.

Source : Transgene








MyPharma Editions

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Roche s’allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Publié le 17 juillet 2019
Roche s'allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Matrice, le programme d’entrepreneuriat issu de l’École 42, a lancé la « Matrice Santé & Numérique », en collaboration avec Roche, 1er investisseur mondial en R&D dans le monde de la santé. Son ambition ? Faire collaborer des étudiants issus d’univers différents et complémentaires (informatique, juridique, design, sciences, commerce) pour répondre aux besoins d’usage en santé grâce aux nouvelles technologies.

Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l’utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Publié le 17 juillet 2019
Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l'utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Pherecydes Pharma et BIOASTER, l’Institut Français de Recherche en Microbiologie et sur les Maladies Infectieuses, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration. Ce projet, appelé PhagUTI, représente une occasion unique pour les partenaires de capitaliser sur l’expertise de BIOASTER dans les modèles précliniques et la vaste expérience de Pherecydes Pharma en matière de sélection, de caractérisation et de production de bactériophages.

Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l’apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Publié le 16 juillet 2019
Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l'apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Medesis Pharma a annoncé la signature avec Transgene d’un accord de recherche collaborative afin d’appliquer la technologie Aonys® au traitement des tumeurs par les virus oncolytiques. Cette collaboration permet de tester une approche innovante de modulation du micro-environnement tumoral, permettant d’augmenter l’activité et le domaine d’emploi des virus oncolytiques.

GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

Publié le 16 juillet 2019
GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1 (DT1), a annoncé une publication de Frontiers in Genetics mettant en avant l’existence de liens entre les rétrovirus endogènes humains (HERV) et plusieurs pathologies neurologiques très difficiles à traiter.

Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Publié le 16 juillet 2019
Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Servier Australia, filiale du groupe pharmaceutique Servier, et BioCurate, une joint-venture détenue par l’Université de Monash et l’Université de Melbourne avec le soutien du gouvernement de l’État de Victoria, ont conclu un accord afin de partager leurs expertises commerciales et scientifiques dans le but d’accélérer la découverte de nouveaux traitements et médicaments.

Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Publié le 12 juillet 2019
Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Les Hospices Civils de Lyon (HCL) et Lyonbiopôle lancent leur troisième appel à projets à l’occasion de la Journée Innovation Clinique organisée par le pôle de compétitivité santé ce jeudi 27 juin. Ce dernier vise à stimuler l’innovation en santé et à favoriser les rencontres entre deux écosystèmes qui ont beaucoup à gagner en travaillant main dans la main. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 11 octobre 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents