Edition du 25-03-2019

Transgene démarre le développement clinique de TG4050, une immunothérapie individualisée issue de la plateforme myvac™

Publié le mercredi 6 mars 2019

Transgene démarre le développement clinique de TG4050, une immunothérapie individualisée issue de la plateforme myvac™Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies à base de virus contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé sa décision d’initier le développement clinique de son premier candidat issu de myvac™, TG4050, et la finalisation de son accord de collaboration avec NEC.

Ce produit est conçu et fabriqué par Transgene à l’aide de sa plateforme exclusive myvac™ (*1) et intègre des néoantigènes sélectionnés par le système de prédiction de néoantigènes de NEC (*2).

TG4050 s’appuie sur les énormes progrès réalisés dans le domaine de l’Intelligence Artificielle (IA) et du séquençage du génome pour créer une immunothérapie individualisée, ciblant des antigènes mutés, identifiés par séquençage et devant être considérés comme une cible pertinente par l’algorithme de NEC.

Transgene sera responsable du développement clinique et sera sponsor de deux études cliniques qui démarreront au second semestre 2019 : une étude chez des patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire, après un traitement de première ligne et une chimiothérapie et une étude chez des patients atteints de cancers de la tête et du cou, après une intervention chirurgicale et une radiothérapie.
Ces deux études, qui seront co-financées par Transgene et NEC, permettront d’évaluer l’innocuité et l’immunogénicité de TG4050 et ouvriront la voie à des études combinées avec différentes classes de thérapies.

« La vaccination individualisée est désormais perçue comme une modalité thérapeutique prometteuse pour activer spécifiquement le système immunitaire afin d’attaquer les cellules tumorales. Nous sommes ravis de travailler avec NEC et de pouvoir débuter les essais cliniques de TG4050 au second semestre 2019. Nous sommes convaincus que cette approche pourrait transformer le traitement d’une vaste gamme de tumeurs solides », conclut Éric Quéméneur, Pharm.D., Ph.D., Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene.

« L’immunothérapie individualisée est une révolution scientifique, pleine de promesses afin d’apporter un bénéfice clinique pour les patients atteints de cancer. Nous sommes honorés de nous associer à Transgene pour lancer ces essais cliniques cette année. Le succès de ce produit aurait un impact immense qui pourrait améliorer la qualité de vie de nombreux patients atteints de cancer », commente Osamu Fujikawa, Senior Vice President, Business Innovation Unit, NEC Corporation.

Notes :

*1) myvac™
myvac™ est une immunothérapie individualisée basée sur un vecteur viral (MVA), conçue pour cibler les tumeurs solides. Les produits issus de cette plateforme sont conçus pour stimuler le système immunitaire des patients, afin de reconnaître et détruire les tumeurs en utilisant leurs propres mutations génétiques. Transgene a mis en place un réseau innovant qui combine bio-ingénierie, transformation numérique et un savoir-faire reconnu en vectorisation à une unité de fabrication unique.

*2) Système de prédiction de néoantigènes de NEC
Le système de prédiction de néoantigènes de NEC fait appel à une IA brevetée, qui comprend une technologie d’apprentissage automatique issue de données graphiques (graph-based relational learning), associée à d’autres sources de données pour identifier les candidats néoantigènes. Les candidats néoantigènes sont étudiés selon de nombreux paramètres, notamment avec un outil de prédiction des affinités de liaison au complexe majeur d’histocompatibilité (CMH). Ce système de prédiction permet de hiérarchiser les candidats néoantigènes identifiés chez chaque patient.

Source :  Transgene








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions