Edition du 23-07-2019

Transgene démarre le développement clinique de TG4050, une immunothérapie individualisée issue de la plateforme myvac™

Publié le mercredi 6 mars 2019

Transgene démarre le développement clinique de TG4050, une immunothérapie individualisée issue de la plateforme myvac™Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies à base de virus contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé sa décision d’initier le développement clinique de son premier candidat issu de myvac™, TG4050, et la finalisation de son accord de collaboration avec NEC.

Ce produit est conçu et fabriqué par Transgene à l’aide de sa plateforme exclusive myvac™ (*1) et intègre des néoantigènes sélectionnés par le système de prédiction de néoantigènes de NEC (*2).

TG4050 s’appuie sur les énormes progrès réalisés dans le domaine de l’Intelligence Artificielle (IA) et du séquençage du génome pour créer une immunothérapie individualisée, ciblant des antigènes mutés, identifiés par séquençage et devant être considérés comme une cible pertinente par l’algorithme de NEC.

Transgene sera responsable du développement clinique et sera sponsor de deux études cliniques qui démarreront au second semestre 2019 : une étude chez des patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire, après un traitement de première ligne et une chimiothérapie et une étude chez des patients atteints de cancers de la tête et du cou, après une intervention chirurgicale et une radiothérapie.
Ces deux études, qui seront co-financées par Transgene et NEC, permettront d’évaluer l’innocuité et l’immunogénicité de TG4050 et ouvriront la voie à des études combinées avec différentes classes de thérapies.

« La vaccination individualisée est désormais perçue comme une modalité thérapeutique prometteuse pour activer spécifiquement le système immunitaire afin d’attaquer les cellules tumorales. Nous sommes ravis de travailler avec NEC et de pouvoir débuter les essais cliniques de TG4050 au second semestre 2019. Nous sommes convaincus que cette approche pourrait transformer le traitement d’une vaste gamme de tumeurs solides », conclut Éric Quéméneur, Pharm.D., Ph.D., Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene.

« L’immunothérapie individualisée est une révolution scientifique, pleine de promesses afin d’apporter un bénéfice clinique pour les patients atteints de cancer. Nous sommes honorés de nous associer à Transgene pour lancer ces essais cliniques cette année. Le succès de ce produit aurait un impact immense qui pourrait améliorer la qualité de vie de nombreux patients atteints de cancer », commente Osamu Fujikawa, Senior Vice President, Business Innovation Unit, NEC Corporation.

Notes :

*1) myvac™
myvac™ est une immunothérapie individualisée basée sur un vecteur viral (MVA), conçue pour cibler les tumeurs solides. Les produits issus de cette plateforme sont conçus pour stimuler le système immunitaire des patients, afin de reconnaître et détruire les tumeurs en utilisant leurs propres mutations génétiques. Transgene a mis en place un réseau innovant qui combine bio-ingénierie, transformation numérique et un savoir-faire reconnu en vectorisation à une unité de fabrication unique.

*2) Système de prédiction de néoantigènes de NEC
Le système de prédiction de néoantigènes de NEC fait appel à une IA brevetée, qui comprend une technologie d’apprentissage automatique issue de données graphiques (graph-based relational learning), associée à d’autres sources de données pour identifier les candidats néoantigènes. Les candidats néoantigènes sont étudiés selon de nombreux paramètres, notamment avec un outil de prédiction des affinités de liaison au complexe majeur d’histocompatibilité (CMH). Ce système de prédiction permet de hiérarchiser les candidats néoantigènes identifiés chez chaque patient.

Source :  Transgene








MyPharma Editions

Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Publié le 23 juillet 2019
Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Sanofi a annoncé la signature d’un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu®, pour la prévention et le traitement de la grippe, sur le marché américain de l’automédication. Aux termes de cet accord, Sanofi sera responsable de la conduite des négociations avec la FDA afin d’obtenir l’autorisation du switch de Tamiflu en OTC, ainsi que des activités exclusives de commercialisation et de distribution de ce produit sur le marché de la Santé Grand Public des Etats-Unis et des activités scientifiques s’y rapportant.

Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Publié le 22 juillet 2019
Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Deux accords collectifs, l’un sur la formation professionnelle et le second sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), ont été signés le 4 juillet par le Leem (Les Entreprises du Médicament), et 5 organisations syndicales de salariés (la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO et l’UNSA). Ces organisations représentent une audience de 84,81 %, seule la CGT est non-signataire. L’accord sur la formation professionnelle est le premier signé suite à la réforme de septembre 2018.

LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

Publié le 22 juillet 2019
LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

LEO Pharma et Bayer viennent d’annoncer que les conditions nécessaires au transfert des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer chez LEO Pharma étaient désormais remplies. Les deux entreprises avaient mentionné la transaction pour la première fois le 31 juillet 2018, la première étape du rachat ayant été finalisée le 4 septembre de la même année avec l’acquisition desdits produits aux États-Unis. Aujourd’hui, la finalisation de l’acquisition concerne tous les autres pays.

Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Publié le 19 juillet 2019
Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’autorité de santé britannique, la Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) de procéder à un essai clinique de Phase 1/2a de TG6002 administré par voie intra-artérielle hépatique (IAH) chez des patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) avec des métastases au foie non opérables.

Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d’experts internationaux en thérapie génique du SNC

Publié le 19 juillet 2019
Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d'experts internationaux en thérapie génique du SNC

Lysogene, société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la création d’un Conseil Scientifique consultatif (SAB pour Scientific Advisory Board) composé d’experts de renom international dans la découverte et le développement de thérapies géniques.

Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Publié le 19 juillet 2019
Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Advicenne, société pharmaceutique de spécialité développant et commercialisant des produits thérapeutiques pour le traitement de maladies orphelines, annonce aujourd’hui avoir signé un accord de prêt d’un montant de 20 M€ avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union européenne (UE), dans le cadre du Plan d’Investissement pour l’Europe, ou Plan Juncker.

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents