Edition du 22-08-2018

Transgene se réorganise pour se recentrer sur la R&D

Publié le mardi 30 juin 2015

Transgene, la société de biotechnologie de l’Institut Mérieux spécialisée dans le domaine de l’immunothérapie des cancers et des maladies infectieuses, a annoncé hier un projet de réorganisation pour concentrer ses moyens sur la recherche et le développement. Ce dernier devrait se traduire notamment par la suppression d’environ 120 postes.

Dans un communiqué, Transgene annonce ainsi « son intention de réorienter sa stratégie d’intégration verticale et de revoir son organisation, pour préserver la compétitivité de l’entreprise et assurer durablement son avenir ». Cette réorientation stratégique devrait, » de manière récurrente, contribuer à privilégier au sein de ses dépenses opérationnelles, la conduite et l’avancement de ses projets de recherche et de développement clinique actuels et futurs », indique-t-elle.

En effet, Transgene entend se « focaliser sur son cœur de métier en donnant la priorité à l’avancement de son portefeuille clinique, à la réorganisation de son modèle de recherche et à l’externalisation des activités de bio-production et de développement industriel ».

La société va ainsi mobiliser ses ressources sur l’avancement de son portefeuille clinique. Transgene entend concentrer ses moyens sur son cœur d’expertise, la recherche et le développement, en particulier en favorisant la recherche translationnelle. La société entend continuer le développement de produits innovants dans l’immunothérapie des cancers et des maladies infectieuses en développant ses plateformes technologiques. Sa stratégie est de renforcer encore les collaborations avec la recherche académique et hospitalo-universitaire, mais aussi avec des partenaires industriels, en mettant en place avec ces derniers des partenariats plus en amont.

Une suppression d’environ 120 postes
« Dans ce contexte, l’autonomie en matière de développement préindustriel et de bio-production n’est plus stratégique. », indique Transgene. « Le projet de réorganisation devrait se traduire par le désengagement des activités de développement préindustriel et de production et la suppression d’environ 120 postes, incluant différentes fonctions supports, pour lesquels autant de propositions de reclassement au sein du groupe seront faites. », annonce ainsi la société. Transgene indique qu’elle mettra tout en œuvre pour « limiter au maximum l’impact social du projet, en donnant la priorité aux reclassements internes dans les sociétés de l’Institut Mérieux »  afin de « ne laisser personne sans solution ».

Par ailleurs, dans le cadre du projet de Plan de Sauvegarde de l’Emploi présenté aux élus du Comité d’entreprise, Transgene indique avoir reçu une proposition de la société nord-américaine ABL, Inc., filiale de l’Institut Mérieux, afin de reprendre, sur place à Illkirch, une partie importante des collaborateurs concernés par les activités manufacturières.

« Parallèlement à la procédure d’information, la négociation avec les organisations syndicales a été lancée, afin de définir, par le dialogue social, l’ensemble du dispositif d’accompagnement. », précise Transgene.

Enfin, la société annonce qu’elle communiquera prochainement sur le détail de son nouveau programme de développement clinique.

Source:  Transgene








MyPharma Editions

Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Publié le 21 août 2018
Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure d’arbitrage engagée par Adocia à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande, et a accordé à Adocia un montant de 11,6 millions de dollars, au titre d’un paiement d’étape contractuel qui était contesté par Lilly.

Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Publié le 21 août 2018
Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Transgene, la société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé la finalisation des transactions signées le 10 juillet 2018 avec Tasly Biopharmaceuticals.

Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Publié le 20 août 2018
Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8®, un dispositif de neurostimulation implantable destiné à traiter la lombalgie chronique invalidante, a annoncé la nomination de Matthew Onaitis au poste de Directeur financier à compter du 20 août 2018.

Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Publié le 20 août 2018
Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Sensorion a annoncé avoir reçu de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d’agences européennes du médicament), l’approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l’adulte dans le cadre d’une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions