Edition du 28-07-2021

Transgene se réorganise pour se recentrer sur la R&D

Publié le mardi 30 juin 2015

Transgene, la société de biotechnologie de l’Institut Mérieux spécialisée dans le domaine de l’immunothérapie des cancers et des maladies infectieuses, a annoncé hier un projet de réorganisation pour concentrer ses moyens sur la recherche et le développement. Ce dernier devrait se traduire notamment par la suppression d’environ 120 postes.

Dans un communiqué, Transgene annonce ainsi « son intention de réorienter sa stratégie d’intégration verticale et de revoir son organisation, pour préserver la compétitivité de l’entreprise et assurer durablement son avenir ». Cette réorientation stratégique devrait, » de manière récurrente, contribuer à privilégier au sein de ses dépenses opérationnelles, la conduite et l’avancement de ses projets de recherche et de développement clinique actuels et futurs », indique-t-elle.

En effet, Transgene entend se « focaliser sur son cœur de métier en donnant la priorité à l’avancement de son portefeuille clinique, à la réorganisation de son modèle de recherche et à l’externalisation des activités de bio-production et de développement industriel ».

La société va ainsi mobiliser ses ressources sur l’avancement de son portefeuille clinique. Transgene entend concentrer ses moyens sur son cœur d’expertise, la recherche et le développement, en particulier en favorisant la recherche translationnelle. La société entend continuer le développement de produits innovants dans l’immunothérapie des cancers et des maladies infectieuses en développant ses plateformes technologiques. Sa stratégie est de renforcer encore les collaborations avec la recherche académique et hospitalo-universitaire, mais aussi avec des partenaires industriels, en mettant en place avec ces derniers des partenariats plus en amont.

Une suppression d’environ 120 postes
« Dans ce contexte, l’autonomie en matière de développement préindustriel et de bio-production n’est plus stratégique. », indique Transgene. « Le projet de réorganisation devrait se traduire par le désengagement des activités de développement préindustriel et de production et la suppression d’environ 120 postes, incluant différentes fonctions supports, pour lesquels autant de propositions de reclassement au sein du groupe seront faites. », annonce ainsi la société. Transgene indique qu’elle mettra tout en œuvre pour « limiter au maximum l’impact social du projet, en donnant la priorité aux reclassements internes dans les sociétés de l’Institut Mérieux »  afin de « ne laisser personne sans solution ».

Par ailleurs, dans le cadre du projet de Plan de Sauvegarde de l’Emploi présenté aux élus du Comité d’entreprise, Transgene indique avoir reçu une proposition de la société nord-américaine ABL, Inc., filiale de l’Institut Mérieux, afin de reprendre, sur place à Illkirch, une partie importante des collaborateurs concernés par les activités manufacturières.

« Parallèlement à la procédure d’information, la négociation avec les organisations syndicales a été lancée, afin de définir, par le dialogue social, l’ensemble du dispositif d’accompagnement. », précise Transgene.

Enfin, la société annonce qu’elle communiquera prochainement sur le détail de son nouveau programme de développement clinique.

Source:  Transgene








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents