Edition du 10-05-2021

Transgene se réorganise pour se recentrer sur la R&D

Publié le mardi 30 juin 2015

Transgene, la société de biotechnologie de l’Institut Mérieux spécialisée dans le domaine de l’immunothérapie des cancers et des maladies infectieuses, a annoncé hier un projet de réorganisation pour concentrer ses moyens sur la recherche et le développement. Ce dernier devrait se traduire notamment par la suppression d’environ 120 postes.

Dans un communiqué, Transgene annonce ainsi « son intention de réorienter sa stratégie d’intégration verticale et de revoir son organisation, pour préserver la compétitivité de l’entreprise et assurer durablement son avenir ». Cette réorientation stratégique devrait, » de manière récurrente, contribuer à privilégier au sein de ses dépenses opérationnelles, la conduite et l’avancement de ses projets de recherche et de développement clinique actuels et futurs », indique-t-elle.

En effet, Transgene entend se « focaliser sur son cœur de métier en donnant la priorité à l’avancement de son portefeuille clinique, à la réorganisation de son modèle de recherche et à l’externalisation des activités de bio-production et de développement industriel ».

La société va ainsi mobiliser ses ressources sur l’avancement de son portefeuille clinique. Transgene entend concentrer ses moyens sur son cœur d’expertise, la recherche et le développement, en particulier en favorisant la recherche translationnelle. La société entend continuer le développement de produits innovants dans l’immunothérapie des cancers et des maladies infectieuses en développant ses plateformes technologiques. Sa stratégie est de renforcer encore les collaborations avec la recherche académique et hospitalo-universitaire, mais aussi avec des partenaires industriels, en mettant en place avec ces derniers des partenariats plus en amont.

Une suppression d’environ 120 postes
« Dans ce contexte, l’autonomie en matière de développement préindustriel et de bio-production n’est plus stratégique. », indique Transgene. « Le projet de réorganisation devrait se traduire par le désengagement des activités de développement préindustriel et de production et la suppression d’environ 120 postes, incluant différentes fonctions supports, pour lesquels autant de propositions de reclassement au sein du groupe seront faites. », annonce ainsi la société. Transgene indique qu’elle mettra tout en œuvre pour « limiter au maximum l’impact social du projet, en donnant la priorité aux reclassements internes dans les sociétés de l’Institut Mérieux »  afin de « ne laisser personne sans solution ».

Par ailleurs, dans le cadre du projet de Plan de Sauvegarde de l’Emploi présenté aux élus du Comité d’entreprise, Transgene indique avoir reçu une proposition de la société nord-américaine ABL, Inc., filiale de l’Institut Mérieux, afin de reprendre, sur place à Illkirch, une partie importante des collaborateurs concernés par les activités manufacturières.

« Parallèlement à la procédure d’information, la négociation avec les organisations syndicales a été lancée, afin de définir, par le dialogue social, l’ensemble du dispositif d’accompagnement. », précise Transgene.

Enfin, la société annonce qu’elle communiquera prochainement sur le détail de son nouveau programme de développement clinique.

Source:  Transgene








MyPharma Editions

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents