Edition du 24-02-2018

Troisième Baromètre santé nutrition : douze ans d’habitudes alimentaires passées au crible

Publié le mardi 26 janvier 2010

Selon le « Baromètre santé nutrition »* 2008 réalisé par l’Inpes, troisième vague d’une enquête téléphonique initiée en 1996 et menée également en 2002, les Français affirment manger plus équilibré, mais… ils se laissent de plus en plus séduire par les plats tout prêts et leur niveau d’activité physique reste insuffisant. Depuis 1996, la structure des repas s’est simplifiée et les Français consomment un nombre de plats moins important par repas.  

 Ce baromètre a ainsi permis d’analyser le contenu de l’assiette et du verre des Français, la composition de leurs repas, leurs connaissances et perceptions en matière d’alimentation et d’activité physique sur une période de douze ans. Côté menus, la santé et le budget, -deux facteurs déterminants pour les Français-, entament une cohabitation délicate : première victime, le temps de préparation. Deuxième victime : la qualité, car le prix est devenu le critère numéro un. Dans cette enquête, 11,8% des Français âgés de 12 à 75 ans disent avoir mangé des fruits et légumes au moins 5 fois par jour (contre 10% en 1996 et 2002). C’est peu. Mais les Français jugent que les fruits et les légumes sont chers : en 2008, près de 43% des personnes qui pensent ne pas manger suffisamment de fruits, citent leur prix comme élément dissuasif : ils étaient 15% en 2002 à affirmer la même chose. Et pour les légumes, la proportion est passée de 15,4% à 37% en 2008.

 Dans le même temps, la proportion de personnes déclarant avoir consommé un plat tout prêt au moins une fois par semaine a nettement augmenté, passant de 32,2% en 2002 à 47,3% en 2008. Côté alcool, la baisse se confirme (37,4% des 18-75 ans déclarent avoir bu la veille de l’enquête, contre 39,4% en 2002 et 44,7% en 1996). Le grignotage entre les repas diminue depuis 2002, passant de 8,8% à 5,6% en 2008.

57,5 % des personnes de 15 à 75 ans n’atteignent pas un niveau d’activité physique d’une durée et d’une intensité suffisante pour entraîner des bénéfices pour la santé selon les références internationales. 33,8 % des femmes et 51,6 % des hommes atteignent ce niveau favorable à la santé.  C’est au travail que les Français pratiquent près de la moitié (46,6 %) du temps qu’ils réservent en temps normal à l’activité physique. 28,3 % du temps est consacré à l’activité physique pour se déplacer et un quart du temps (25,3 %) à l’activité physique de loisirs.

* Réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 4.714 personnes âgées de 12 à 75 ans, interrogées par téléphone.

 http://www.inpes.sante.fr/








MyPharma Editions

Servier ouvre son premier bureau américain à Boston

Publié le 23 février 2018
Servier ouvre son premier bureau américain à Boston

Servier a annoncé vendredi le renforcement de sa présence sur le territoire américain avec l’ouverture à Boston de son premier bureau, Servier BioInnovation. Situé en plein coeur du hub mondial des sciences de la vie de Cambridge, ce nouveau site a pour mission d’identifier de nouvelles opportunités en Recherche & Développement et concrétiser la présence commerciale du groupe pharmaceutique français aux Etats-Unis.

GeNeuro : GNbAC1 désigné médicament orphelin par la FDA dans la PIDC

Publié le 23 février 2018
GeNeuro : GNbAC1 désigné médicament orphelin par la FDA dans la PIDC

GeNeuro, société biopharmaceutique suisse qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, a annoncé que GNbAC1 a reçu la désignation de médicament orphelin de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis pour le traitement de la polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC), une maladie auto-immune neurologique rare du système nerveux périphérique.

Ophtalmologie : Elsalys Biotech conclut avec Théa une option de licence sur son programme ELB011

Publié le 22 février 2018
Ophtalmologie : Elsalys Biotech conclut avec Théa une option de licence sur son programme ELB011

Elsalys Biotech, société française spécialisée en immuno-oncologie, a signé avec Théa un accord d’option de licence en ophtalmologie. L’option porte sur le développement clinique (prévu à partir de 2020) et la commercialisation d’ELB011, un nouvel anticorps first-in-class dans le traitement de la DMLA humide et d’autres pathologies vasculaires rétiniennes.

Immuno-oncologie : Merck & Co va acquérir l’australien Viralytics

Publié le 22 février 2018
Immuno-oncologie : Merck & Co va acquérir l'australien Viralytics

Le groupe pharmaceutique américain a annoncé la signature d’un accord définitif en vue d’acquérir Viralytics, une biotech australienne spécialisée dans les traitements d’immunothérapie oncolytique. L’opération proposée valorise le total des actions émises de Viralytics à environ 502 millions de dollars de dollars australiens (320 millions d‘euros).

Don de moelle osseuse : semaine nationale de mobilisation du 10 au 18 mars 2018

Publié le 22 février 2018
Don de moelle osseuse : semaine nationale de mobilisation du 10 au 18 mars 2018

La 13ème édition de la Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse se déroule du 10 au 18 mars 2018. A cette occasion, l’Agence de la biomédecine lance une nouvelle campagne et dit « Bravo et merci » à tous ceux qui ont pris le temps de s’inscrire comme donneurs de moelle osseuse pour peut-être un jour sauver des vies.

Néovacs renforce sa propriété intellectuelle aux États-Unis

Publié le 22 février 2018
Néovacs renforce sa propriété intellectuelle aux États-Unis

Néovacs, la société spécialiste de l’immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, a annoncé avoir reçu la notification par le United States Patent and Trademark Office (USPTO) de l’octroi du brevet intitulé : « Méthode de traitement d’une condition liée à la surexpression de l’Interféron alpha (US 14/110,312) ».

TxCell présente son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe

Publié le 22 février 2018
TxCell présente son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe

TxCell, société de biotechnologies qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, présente les détails de son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe, se tenant du 20 au 22 février 2018 à Londres, au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions