Edition du 20-01-2019

Vaccin H1N1 : les Français boudent, les médecins de ville se fâchent

Publié le lundi 16 novembre 2009

Vaccin H1N1 : les Français boudent, les médecins de ville se fâchentLe gouvernement « en fait trop » face à l’épidémie de grippe A ! Selon le Baromètre Métro-Krief Groupe réalisé en novembre par OpinionWay, 66% des personnes interrogées considèrent que le gouvernement « en fait trop » face à l’épidémie de grippe A, contre 4% qui estiment qu’il « n’en fait pas assez », et 30% qu’il « fait ce qu’il faut ». Fort de ces chiffres pour le moins décevants, les médecins de ville, exclus du dispositif de vaccination, réclament à présent le droit de faire des injections dans leurs cabinets.

Flop ! Deux sondages confirment les craintes des autorités sanitaires sur un éventuel échec de la campagne de vaccination qui a commencé très mollement la semaine dernière. Mauvais augure ? Sans doute. Une minorité de Français (20%) déclare avoir l’intention de se faire vacciner contre la grippe H1N1, selon un autre sondage Ifop. Seules 7% des personnes interrogées affirment « certainement » en avoir l’intention, 13% « probablement ». Mais 79% répondent carrément non. Inquiets, les Français ? Pas vraiment : plus des trois quarts  se disent d’ailleurs « peu inquiets pour eux-mêmes ou leur famille »*.

Exclus jusqu’à présent du dispositif, -sans doute pour épargner à la Sécu d’avoir à rembourser des consultations supplémentaires- les médecins de ville montent au créneau pour être autorisés à vacciner dans leurs cabinets. «Prétendre vacciner à large échelle en court-circuitant ceux qui connaissent le mieux les Français, les généralistes et les pédiatres, c’est prendre tous les risques d’un échec», tempête le Dr Michel Chassang, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), le principal syndicat de médecins libéraux. Il n’a pas tort, le Dr Chassang: en évinçant les praticiens de ville -qui sont les premiers acteurs du système de soins de proximité-, le gouvernement s’est-il tiré une balle dans le pied? Sans doute.

Remarquons en passant, qu’il aura réussi à reconstituer l’unité syndicale chez les médecins, ce qui relève du tour de force. Le premier syndicat de médecins généralistes, vient d’ailleurs de lancer un appel conjointement avec des syndicats hospitaliers et des professeurs de médecine. «Nous souhaitons que les médecins généralistes qui le souhaitent puissent être rapidement habilités à participer à leur cabinet à la campagne de vaccination pour leur patientèle (…).  Cette implication est nécessaire pour obtenir une adhésion de la population», écrivent les signataires de cet appel. Ont-ils raison? Evidemment! Certes, on leur a opposé l’insuffisance des conditions sanitaires de conservation et de dispensation des vaccins pour justifier leur exclusion du dispositif. Objections qu’ils rejettent pour professer une évidence: qui, mieux qu’un médecin de ville, connaît mieux ses patients, notamment à risque, et qui mieux qu’un praticien, peut ou non recommander la vaccination?

Hervé Karleskind © www.hkconseils.com








MyPharma Editions

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

Publié le 17 janvier 2019
WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

WeHealth by Servier, la Direction e-santé du groupe Servier, a annoncé le lancement en France de Cardioskin™, un dispositif ambulatoire connecté qui permet d’enregistrer en continu l’activité cardiaque grâce à un monitorage ECG qui comporte 15 dérivations. Cette annonce intervient dans le cadre du congrès annuel des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie qui se tient à Paris du 16 au 19 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions