Edition du 05-12-2020

Vaccin H1N1 : les Français boudent, les médecins de ville se fâchent

Publié le lundi 16 novembre 2009

Vaccin H1N1 : les Français boudent, les médecins de ville se fâchentLe gouvernement « en fait trop » face à l’épidémie de grippe A ! Selon le Baromètre Métro-Krief Groupe réalisé en novembre par OpinionWay, 66% des personnes interrogées considèrent que le gouvernement « en fait trop » face à l’épidémie de grippe A, contre 4% qui estiment qu’il « n’en fait pas assez », et 30% qu’il « fait ce qu’il faut ». Fort de ces chiffres pour le moins décevants, les médecins de ville, exclus du dispositif de vaccination, réclament à présent le droit de faire des injections dans leurs cabinets.

Flop ! Deux sondages confirment les craintes des autorités sanitaires sur un éventuel échec de la campagne de vaccination qui a commencé très mollement la semaine dernière. Mauvais augure ? Sans doute. Une minorité de Français (20%) déclare avoir l’intention de se faire vacciner contre la grippe H1N1, selon un autre sondage Ifop. Seules 7% des personnes interrogées affirment « certainement » en avoir l’intention, 13% « probablement ». Mais 79% répondent carrément non. Inquiets, les Français ? Pas vraiment : plus des trois quarts  se disent d’ailleurs « peu inquiets pour eux-mêmes ou leur famille »*.

Exclus jusqu’à présent du dispositif, -sans doute pour épargner à la Sécu d’avoir à rembourser des consultations supplémentaires- les médecins de ville montent au créneau pour être autorisés à vacciner dans leurs cabinets. «Prétendre vacciner à large échelle en court-circuitant ceux qui connaissent le mieux les Français, les généralistes et les pédiatres, c’est prendre tous les risques d’un échec», tempête le Dr Michel Chassang, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), le principal syndicat de médecins libéraux. Il n’a pas tort, le Dr Chassang: en évinçant les praticiens de ville -qui sont les premiers acteurs du système de soins de proximité-, le gouvernement s’est-il tiré une balle dans le pied? Sans doute.

Remarquons en passant, qu’il aura réussi à reconstituer l’unité syndicale chez les médecins, ce qui relève du tour de force. Le premier syndicat de médecins généralistes, vient d’ailleurs de lancer un appel conjointement avec des syndicats hospitaliers et des professeurs de médecine. «Nous souhaitons que les médecins généralistes qui le souhaitent puissent être rapidement habilités à participer à leur cabinet à la campagne de vaccination pour leur patientèle (…).  Cette implication est nécessaire pour obtenir une adhésion de la population», écrivent les signataires de cet appel. Ont-ils raison? Evidemment! Certes, on leur a opposé l’insuffisance des conditions sanitaires de conservation et de dispensation des vaccins pour justifier leur exclusion du dispositif. Objections qu’ils rejettent pour professer une évidence: qui, mieux qu’un médecin de ville, connaît mieux ses patients, notamment à risque, et qui mieux qu’un praticien, peut ou non recommander la vaccination?

Hervé Karleskind © www.hkconseils.com








MyPharma Editions

INNO’Vaccins : les candidatures à l’appel à projets d’AstraZeneca et Janssen sont ouvertes

Publié le 4 décembre 2020
INNO’Vaccins : les candidatures à l’appel à projets d’AstraZeneca et Janssen sont ouvertes

Le programme INNO’Vaccins, lancé par AstraZeneca et Janssen visant à développer des solutions innovantes pour accompagner la vaccination, vient d’ouvrir le dépôt des candidatures dans le cadre de son appel à projets auprès de l’écosystème des start-ups.

Teva Santé lance Actu-Migraine.fr, une plateforme pour les professionnels de santé

Publié le 4 décembre 2020
Teva Santé lance Actu-Migraine.fr, une plateforme pour les professionnels de santé

Dans le cadre de son engagement en Neurologie, Teva Santé lance le site Actu-Migraine.fr avec l’objectif d’accompagner les praticiens dans ce contexte d’évolution permanente. Réservé aux professionnels de santé (accès sécurisé), Actu-Migraine.fr rassemble différents articles et ressources qui les aideront dans leur pratique quotidienne.

OSE Immunotherapeutics et le CHU de Nantes démarrent une étude clinique de Phase 1/2 avec FR104 chez les patients ayant reçu une transplantation rénale

Publié le 4 décembre 2020
OSE Immunotherapeutics et le CHU de Nantes démarrent une étude clinique de Phase 1/2 avec FR104 chez les patients ayant reçu une transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics et le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes ont annoncé que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et le Comité de Protection des Personnes (CPP) ont donné leur autorisation pour démarrer un essai clinique de Phase 1/2 évaluant FR104, anticorps monoclonal antagoniste du CD-28, administré pour la première fois chez des patients ayant reçu une transplantation rénale. Cette étude sera menée dans le cadre d’un accord de collaboration entre OSE Immunotherapeutics et le CHU de Nantes.

Transgene : Hedi Ben Brahim nommé au poste de Président-Directeur Général

Publié le 4 décembre 2020
Transgene : Hedi Ben Brahim nommé au poste de Président-Directeur Général

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé que le Conseil d’administration a approuvé la nomination d’Hedi Ben Brahim en tant que Président-Directeur général de Transgene à compter du 1er janvier 2021.

Inserm : trois premiers essais cliniques vaccinaux prévus à partir du mois de décembre via la plateforme COVIREIVAC

Publié le 3 décembre 2020
Inserm : trois premiers essais cliniques vaccinaux prévus à partir du mois de décembre via la plateforme COVIREIVAC

La France, forte de l’excellence de sa recherche clinique en matière de vaccination s’est organisée pour contribuer à l’évaluation des candidats vaccins contre la COVID-19 les plus prometteurs via la plateforme COVIREIVAC de l’Inserm. Trois essais cliniques vaccinaux devraient démarrer en France dès le mois de décembre sous réserve de l’accord des autorités réglementaires.

Valneva : accélération du développement pédiatrique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 3 décembre 2020
Valneva : accélération du développement pédiatrique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé son intention d’accélérer le développement pédiatrique de son vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15, en collaboration avec Pfizer, avec l’initiation de l’étude VLA15-221 prévue au premier trimestre 2021, sous réserve de l’approbation des autorités réglementaires.

Provepharm Life Solutions acquiert Apollo Pharmaceuticals USA pour soutenir son développement aux Etats-Unis

Publié le 3 décembre 2020
Provepharm Life Solutions acquiert Apollo Pharmaceuticals USA pour soutenir son développement aux Etats-Unis

Provepharm Life Solutions a annoncé le rachat d’Apollo Pharmaceuticals USA Inc. (Floride), société basée aux Etats-Unis spécialisée dans la commercialisation de produits injectables stériles pour le milieu hospitalier. Les activités d’Apollo Pharmaceuticals USA Inc. seront fusionnées à celles de la filiale américaine du groupe Provepharm, en Pennsylvanie. Les termes financiers de l’accord ne seront pas dévoilés.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents