Edition du 21-02-2018

Produits de santé: une progression des remboursements qui reste faible en 2016

Publié le mardi 31 janvier 2017

Une progression des remboursements des produits de santé qui reste faible en 2016Selon l’Assurance maladie, les remboursements de soins du régime général progressent de +2,3% en 2016, dont +2,9% pour les remboursements de soins de ville. La progression des remboursements des produits de santé, qui reste faible, est marquée par « une moindre baisse des remboursements de médicaments délivrés en ville contrebalancée par un ralentissement des remboursements de médicaments rétrocédés et des dispositifs inscrits sur la liste des produits et prestations ».

Selon le dernier point de l’Assurance maladie, les remboursements de soins de médecins et dentistes progressent de +2,7% en 2016 (après +2,8% en 2015 et +2,6% en 2014 en données corrigées des variations calendaires.

les remboursements de soins de médecine générale augmentent de +1,6% (+1,3% en 2015 et +3,0% en 2014). La légère accélération observée en 2016 résulte en partie des versements des rémunérations sur objectifs de santé publique plus importants en 2016 qu’en 2015 ;
– l’évolution des remboursements des soins de médecine spécialisée s’établit à +3,1% en 2016, contre +3,4% en 2015 et +2,7% en 2014, portée par les actes techniques qui représentent presque 70% des remboursements de soins de spécialistes. Ces derniers progressent de +3,5% en 2016 ;
les remboursements de soins dentaires progressent de +1,4% en 2016 (+2,7% en 2015 et +0,8% en 2014). Après une année 2015 dynamique, dû aux effets reports des revalorisations tarifaires introduites au cours de l’année 2014, les remboursements de soins dentaires retrouvent, en 2016, une évolution qui se stabilise.

Au sein des soins d’auxiliaires médicaux, dont les remboursements augmentent de +4,2% en 2016 (+4,8% en 2015 et +5,4% en 2014), les soins infirmiers connaissent l’évolution la plus élevée mais sont en assez nette décélération (+4,5% contre +5,9% en 2015 et +5,7% en 2014). Les remboursements de soins de masso-kinésithérapie progressent de +3,6% en 2016 après+3,1% en 2015 et +5,0% en 2014.

Les remboursements de produits de santé, médicaments et produits de la LPP, évoluent faiblement en 2016 comme en 2015 après une forte croissance en 2014 (+1,3% en 2016, +1,2% en 2015 et +4,9% en 2014 mais +0,8% hors rétrocession). Les remboursements de médicaments délivrés en ville sont encore orientés à la baisse mais moins que les années précédentes (-0,1% après -0,5% en 2015 et -0,6% en 2014).

Les remboursements de la rétrocession hospitalière augmentent de +2,6% en 2016 après +4,7% en 2015 et +67% en 2014. La très forte hausse de 2014 était intégralement liée à l’arrivée de nouveaux médicaments efficaces et onéreux pour le traitement contre le VHC. En 2015, la montée en charge de ces médicaments s’est stabilisée. L’évolution de ces remboursements devient négative en 2016, en raison du début d’année 2015 encore très élevé, avant l’arrivée, courant 2015, de médicaments moins chers et de baisses de prix. Le nombre de patients traités en 2016 serait cependant en légère hausse par rapport à 2015. La décélération des remboursements des médicaments contre le VHC a été toutefois compensée par la vive accélération des remboursements des autres médicaments rétrocédés, expliquant l’évolution globale de +2,6% en 2016.

Les remboursements des autres produits de santé, et en particulier ceux de la liste des produits et prestations, enregistrent une progression encore soutenue +5,2%, après +5,7% en 2015 et +6,0% en 2014. L’efficacité des actions de maîtrise médicalisée enregistrée sur ce poste de remboursements de soins en 2016 a contribué significativement à la décélération observée par rapport aux années précédentes.

La progression des dépenses de transports sanitaires est plus forte que celles de 2015 et 2014 : +4,3% après +3,6% en 2015 et +3,5% en 2014.

L’évolution des dépenses d’indemnités journalières reste dynamique, tout en restant comparables aux augmentations observées les deux années passées (+3,7% contre +3,1% en 2015 et 4,0% en 2014).

L’évolution des versements aux établissements de santé est de +1,7% en 2016. Pour les soins hospitaliers de court séjour (médecine chirurgie et obstétrique), la progression est de +0,8% pour les établissements publics et 0,0% pour les cliniques privées, dont les tarifs ont baissé en mars 2016, comme en mars 2015. Les dépenses liées aux hospitalisations en psychiatrie et en soins de suite et réadaptation s’accroissent respectivement de +0,8% et +0,6%.

Les versements aux établissements médico-sociaux progressent de +2,0 % dont +1,4 % pour les établissements et services pour personnes handicapées et +2,7 % pour les établissements et services pour personnes âgées.

Au total, les dépenses du régime général progressent en 2016 de +2,1% en données corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières.

Source : CNAMTS








MyPharma Editions

France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

Publié le 21 février 2018
France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation santé, vient d’annoncer la nomination de Christian Pierret, ancien ministre délégué à l’Industrie, en tant que conseiller spécial de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech.

Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Publié le 21 février 2018
Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Sophia Genetics, la société suisse spécialisée dans la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine) a été classé à la 5ème place de la prestigieuse liste des 10 compagnies les plus innovantes dans l’industrie biotech par le media américain Fast Company.

Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Publié le 21 février 2018
Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Arix Bioscience, une entreprise de santé et des sciences de la vie basée à Londres, et le groupe biopharmaceutique Ipsen ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pour développer et commercialiser des thérapies innovantes. Partager la publication « Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Publié le 21 février 2018
Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la nomination de Jean Stéphenne en qualité de Président du Conseil d’administration, avec effet immédiat. Il remplace Steve Swinson qui a informé le Conseil d’administration de son intention de quitter ses fonctions.

Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Publié le 20 février 2018
Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Takeda vient d’annoncer avoir accédé au prestigieux groupe de seulement treize entreprises qui vont recevoir le titre de Global Top Employer® (Meilleurs employeurs internationaux) pour 2018. Créé il y a plus de 25 ans, le prix est remis chaque année par le Top Employers Institute à des entreprises qui proposent à leurs employés des conditions optimales pour le développement professionnel et personnel.

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le 20 février 2018
ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le 20 février 2018
Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Douze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions