Edition du 25-05-2022

Accueil » Cancer » Recherche » Stratégie

Unicancer et Bristol Myers Squibb signent un partenariat scientifique sur les données en vie réelle dans le cancer du poumon

Publié le mardi 19 mai 2020

Unicancer et Bristol Myers Squibb signent un partenariat scientifique sur les données en vie réelle dans le cancer du poumonUnicancer et Bristol Myers Squibb annoncent la signature d’un partenariat scientifique visant à mieux comprendre la prise en charge des patients à partir de leurs plateformes de données en vie réelle : ESME « cancer broncho-pulmonaire » d’Unicancer et I-O Optimise, plateforme internationale sur les cancers thoraciques de Bristol Myers Squibb.

Les données de vie réelle d’ESME ont été collectées entre 2015 et 2018 et portent sur 23 000 patients diagnostiqués ou commençant un traitement pour un cancer du poumon avancé. I-O Optimise regroupe des sources de données de 9 pays, dont celles de la plateforme allemande CRISP, et dorénavant celles de la France avec ESME.

Ces 20 dernières années, grâce aux avancées des connaissances en biologie des tumeurs, l’éventail des options thérapeutiques disponibles s’est considérablement élargi dans les cancers du poumon. Si le rythme soutenu des progrès thérapeutiques en oncologie thoracique est une bonne nouvelle pour les malades, cela s’accompagne d’une complexification des prises de décisions pour les cliniciens comme pour les autorités de santé.

Dans ce contexte, les données en vie réelle reflétant la pratique clinique quotidienne apportent des informations complémentaires aux données recueillies dans le cadre des protocoles d’études cliniques. Les médecins disposent ainsi d’un éclairage supplémentaire pour les prises de décision thérapeutique.

I-O Optimise : une plateforme internationale de données en vie réelle

Depuis sa création en 2016, la principale finalité d’I-O Optimise est d’améliorer la prise en charge des patients atteints d’un cancer du poumon ou d’un mésothéliome pleural par une meilleure connaissance des stratégies thérapeutiques, grâce à la collecte et l’analyse des données de vie réelle.

Les sources de données d’I-O Optimise proviennent de multiples registres, cohortes et plateformes hospitalières de 9 pays : Canada, Danemark, Portugal, Royaume-Uni, Norvège, Espagne, Suède, Allemagne et désormais la France.

Avec ce partenariat scientifique, Unicancer et Bristol Myers Squibb ont pour objectif d’évaluer l’impact des nouvelles thérapies dans le cancer du poumon, en particulier de l’immunothérapie.

« L’objectif global de la plateforme ESME est de générer des données épidémiologiques d’envergure européenne en décrivant les stratégies thérapeutiques initiales des patients. Nous sommes ravis de pouvoir nous associer au projet I-O Optimise pour faire avancer la recherche sur le cancer du poumon. » indique le Pr. Jean-Yves Blay, Président d’Unicancer.

« Les essais cliniques permettent d’avoir des données robustes et sont la base de l’évaluation permettant l’accès aux traitements ; mais ils ne peuvent refléter de façon totalement exhaustive les populations de patients traités « dans la vraie vie ». Générer des données en vie réelle pour montrer que les résultats obtenus dans ces essais sont reproductibles et transposables est donc fondamental. De plus, grâce à ce partenariat, Bristol Myers Squibb facilite l’initiation d’études franco-allemandes conjointes ESME – CRISP », poursuit le Dr Nicolas Ozan, directeur médical oncologie hématologie de Bristol-Myers Squibb France.

ESME : un dispositif unique de collecte et d’analyse de données de vie réelle

La plateforme ESME « Cancer broncho-pulmonaire » a été lancée en 2015 par Unicancer, unique réseau hospitalier français dédié à 100% à la lutte contre le cancer. Elle rassemble les données anonymisées de plus de 23 000 patients pris en charge dans 30 centres recruteurs (Centres de lutte contre le cancer / CHU / CH)[i].

ESME centralise des données sur l’impact des nouvelles thérapies (notamment les immunothérapies) disponibles pour les patients français atteints d’un cancer du poumon à un stade avancé. Ce programme académique indépendant est intégralement financé par des fonds privés.

___________________________

[i] Les centres recruteurs sont :

– CLCC : Angers, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Paris/St Cloud, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Villejuif ;

– CH : Annecy, Bayonne, Chambéry, Créteil, Hôpital européen, Mulhouse, La Roche sur Yon, Toulon, Saint Quentin, Valenciennes ;

– CHU : Angers, Grenoble, Limoges, Rennes, Tours.

Source et visuel: Bristol Myers Squibb

 








MyPharma Editions

Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Publié le 24 mai 2022
Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Pierre Fabre et l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC) ont annoncé aujourd’hui la sélection du premier patient atteint d’un mélanome réséqué de stade IIB-C avec mutation BRAF V600E/K pour l’étude de phase III COLUMBUS-AD (NCT05270044 ; EORTC-2139-MG).

Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Publié le 23 mai 2022
Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) 300 mg une fois par semaine pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients à partir de l’âge de 12 ans, pesant au moins 40 kg. Avec cette approbation, Dupixent devient le premier et le seul médicament expressément indiqué pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles aux États-Unis.

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents