Edition du 22-02-2020

Accueil » Cancer » Recherche

Unicancer : inclusion du 1er patient âgé dans la sous-étude CHECK’UP Elderly pour explorer les réponses aux immunothérapies

Publié le mardi 24 septembre 2019

Unicancer : inclusion du 1er patient âgé dans la sous-étude CHECK’UP Elderly pour explorer les réponses aux immunothérapiesUnicancer et la Fondation ARC ont annoncé l’inclusion du premier patient dans la sous-étude gériatrique de son programme phare CHECK’UP : CHECK’UP Elderly. L’objectif principal de cette étude est de déterminer la relation entre les paramètres gériatriques et la réponse au traitement par immunothérapie (anti-PD-1 ou anti-PD-L1) chez les patients âgés de 70 ans et plus, dans 2 indications : cancer du poumon non à petites cellules (CBNPC) et carcinome épidermoïde ORL (VADS).

CHECK’UP est une étude de cohorte prospective et multicentrique visant à évaluer les facteurs de réponse aux immunothérapies de la famille des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire PD-1/PD-L1 (anti-PD-1/anti-PD-L1) ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) et identifier des biomarqueurs prédictifs de l’efficacité de ces traitements dans des conditions de vie réelle. L’étude promue par le groupe d’immuno-oncologie (GIO) d’Unicancer est coordonnée par les professeurs Frédérique Penault-Llorca du Centre Jean Perrin (CLCC de Clermont-Ferrand), et Gilles Vassal de Gustave Roussy (CLCC de Villejuif), et soutenue par la Fondation ARC, partenaire du programme qui a permis le lancement de l’étude grâce à un premier financement   de 3,6 millions d’euros sur 2 ans. La cohorte ORL est coordonnée par le professeur Christophe Le Tourneau (CLCC de Paris) et la cohorte poumon par le docteur Maurice Pérol (CLCC de Lyon).

Les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire PD-1/ et PD-L1: une nouvelle alternative thérapeutique qui a révolutionné la prise en charge de certains cancers, mais encore peu étudiée au sein de la population gériatrique (1)

Le vieillissement démographique et l’incidence des cancers chez les personnes âgées sont en hausse. En 2050, 50 % des nouveaux cas de cancer diagnostiqués en France concerneront des patients de plus de 75 ans (2). Toutefois, le devenir du système immunitaire des patients âgés a été peu étudié jusqu’alors. Par ailleurs, très peu de données gériatriques sont aujourd’hui disponibles pour caractériser cette population.

« L’arrivée dans l’arsenal thérapeutique des immunothérapies et notamment des anti-PD-L1 ont modifié notre approche du traitement oncologique. Leur efficacité dans certains types tumoraux et leur profil de tolérance en font une option d’intérêt pour la prise en charge des patients âgés. Or peu de données spécifiques et notamment de données gériatriques sont actuellement disponibles dans cette population. » déclare le Dr Capucine Baldini, oncologue et coordinateur de CHECK’UP Elderly à Gustave Roussy, Villejuif.

CHECK’UP Elderly, une sous-étude gériatrique du protocole CHECK’UP

L’objectif de cette sous-étude est d’étudier la réponse aux inhibiteurs de points de contrôle immunitaire anti-PD-1/anti-PD-L1 chez les patients âgés de 70 ans et plus. Pour cela il a été ajouté à l’analyse des données cliniques et biologiques initialement prévue dans CHECK’UP une évaluation gériatrique détaillée mesurant notamment l’aide sociale, le statut fonctionnel, la performance physique, et l’état nutritionnel. Ces paramètres seront évalués à l’initiation et en cours de traitement à intervalles réguliers au cours de la prise en charge des patients.

Quatre autres objectifs spécifiques ont été définis dans le cadre du protocole CHECK’UP Elderly :

–  Déterminer la relation entre les paramètres gériatriques et les toxicités liées au traitement
–   Comparer la réponse au traitement par un anti-PD-1 ou anti-PD-L1 entre les patients âgés de plus de 70 ans et les patients plus jeunes
– Évaluer l’évolution de la qualité de vie pendant la phase de traitement
– Explorer les spécificités du vieillissement et le lien avec la réponse ou la toxicité du traitement par un anti-PD-1 ou anti-PD-L1

« Face au défi de la mise en œuvre d’une médecine de précision fondée sur les profils immunologiques et moléculaires des tumeurs, le programme CHECK’UP apporte une solution unique pour explorer de façon inédite des facteurs de réponse aux immunothérapies et identifier des biomarqueurs prédictifs de l’efficacité de ces traitements. La prise en charge des personnes âgées atteintes de cancer est un réel enjeu de santé publique qui nécessite l’acquisition de nouvelles connaissances pour permettre à cette population un accès sécurisé aux molécules innovantes telles que les immunothérapies. En ce sens, la Fondation ARC se félicite de l’inclusion du premier patient dans la sous-étude CHECK’UP Elderly qui marque une étape décisive dans l’évaluation des anti-PD1/PD-L1 spécifiquement dans la population gériatrique. » souligne Nancy Abou-Zeid, directrice scientifique de la Fondation ARC.

________________________________

(1). Hirsch, BJC 2019

(2). Estimations nationales de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018 Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim Volume 1 – Tumeurs solides Juillet 2019

Source : Unicancer








MyPharma Editions

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Erytech signe un partenariat stratégique d’approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Publié le 21 février 2020
Erytech signe un partenariat stratégique d'approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Erytech Pharma a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande de Baden-Württemberg-Hessen (GRCBDS), afin d’utiliser les globules rouges, provenant de dons de sang collectés par l’établissement, pour la production de ses candidats-médicaments, dont eryaspase, sur les futures sites de fabrication en Europe.

Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Publié le 20 février 2020
Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, va mettre à profit ses recherches antérieures sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour tenter d’accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Pour ce faire, Sanofi collaborera avec la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), qui relève de l’Office chargé des préparatifs et réponses aux situations d’urgence en santé publique (ASPR) du ministère américain de la Santé, étoffant ainsi le partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité.

Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Publié le 19 février 2020
Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Cellectis, société biopharmaceutique qui développe des immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques génétiquement modifiées (UCART), et le laboratoire pharmaceutique Servier ont annoncé la signature d’une lettre d’intention engageant les parties à signer un avenant à l’accord initialement signé par les deux entités en 2014.

Sensorion : le Dr Géraldine Honnet nommée Directrice Médicale

Publié le 19 février 2020
Sensorion : le Dr Géraldine Honnet nommée Directrice Médicale

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination du Dr Géraldine Honnet, experte en thérapie génique, au poste de Directrice Médicale.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents