Edition du 20-10-2020

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Vaccin contre le COVID-19 : AstraZeneca annonce un accord avec l’Université d’Oxford

Publié le mardi 5 mai 2020

Vaccin contre le COVID-19 : AstraZeneca annonce un accord avec l’Université d’OxfordAstraZeneca et l’Université d’Oxford ont annoncé le 30 avril la conclusion d’un accord pour le développement et la distribution à l’échelle mondiale du potentiel vaccin dit à vecteur viral recombinant de l’Université visant à prévenir l’infection COVID-19 due au SARS-CoV-2.

La collaboration vise à mettre à la disposition des patients le vaccin potentiel connu sous le nom de ChAdOx1 nCoV-19, en cours de développement par l’Institut Jenner et le Groupe Vaccins d’Oxford à l’Université d’Oxford. En vertu de l’accord, AstraZeneca serait responsable du développement ainsi que de la fabrication et de la distribution mondiales du vaccin.

Pascal Soriot, Président-directeur général d’AstraZeneca, a indiqué : « Alors que le COVID- 19 maintient son emprise sur le monde, la nécessité d’un vaccin pour vaincre le virus est urgente. Cette collaboration réunit l’expertise mondialement reconnue de l’Université d’Oxford en vaccinologie et les capacités mondiales de développement, fabrication et distribution d’AstraZeneca. Nous espérons qu’en unissant nos forces, nous pourrons accélérer la diffusion à l’échelle mondiale d’un vaccin pour combattre le virus et protéger les populations contre la pandémie la plus meurtrière de toute une génération. »

Mene Pangalos, vice-président exécutif, R&D Biopharmaceutique, AstraZeneca, a déclaré : « L’Université d’Oxford et AstraZeneca collaborent depuis longtemps pour faire avancer la recherche fondamentale et nous sommes ravis de travailler avec l’Université pour développer un vaccin contre le COVID-19 et sa propagation à travers le monde. Nous sommes impatients à l’idée de travailler avec l’Université d’Oxford et des entreprises innovantes telles que Vaccitech dans le cadre de notre nouveau partenariat. »

Alok Sharma, secrétaire d’État aux Affaires du Royaume-Uni, a souligné : « Cette collaboration entre l’Université d’Oxford et AstraZeneca est une étape vitale qui pourrait contribuer à accélérer la fabrication d’un vaccin contre le coronavirus. Elle garantira également, si le vaccin en cours de développement par l’Institut Jenner de l’Université d’Oxford fonctionne, la mise à disposition rapide de ce vaccin pour aider à protéger des milliers de vies contre cette maladie. »

Le professeur Sir John Bell, professeur Regius de médecine à l’Université d’Oxford, a précisé : « Notre partenariat avec AstraZeneca sera une force majeure dans la lutte contre les pandémies pour les années à venir. Nous pensons qu’ensemble nous serons en position de force pour commencer la vaccination contre le coronavirus dès que nous aurons un vaccin efficace approuvé. Malheureusement, le risque de nouvelles pandémies continuera à nous accompagner et le nouveau centre de recherche renforcera l’état de préparation mondial et accélèrera notre vitesse de réaction la prochaine fois que nous serons confrontés à un tel défi. »

La professeure Louise Richardson, vice-chancelière de l’Université d’Oxford, a commenté : « Comme tous mes collègues de l’Université d’Oxford, je suis extrêmement fière du travail de notre équipe extraordinairement talentueuse d’universitaires de l’Institut Jenner et du Groupe Vaccins d’Oxford. Ils représentent la meilleure tradition en matière de recherche, d’enseignement et de contribution au monde qui nous entoure, qui est la mission première de l’Université d’Oxford depuis des siècles. Comme tous nos compatriotes, nous leur souhaitons plein succès dans le développement d’un vaccin efficace. S’ils y parviennent, notre partenariat avec AstraZeneca garantira la protection des Britanniques et des citoyens du monde entier, notamment dans les pays à revenu faible et intermédiaire, contre ce terrible virus, et ce le plus rapidement possible. »

Le vaccin potentiel est entré en essais cliniques de phase I la semaine dernière afin d’étudier sa sécurité et son efficacité chez des volontaires sains âgés de 18 à 55 ans dans cinq centres d’essai du sud de l’Angleterre. Les données de l’essai de phase I pourraient être disponibles le mois prochain. Le passage aux essais de phase avancée devrait intervenir en milieu d’année.

Source : Astrazeneca








MyPharma Editions

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents