Edition du 22-10-2020

OSE Immunotherapeutics annonce un programme de vaccin prophylactique contre le COVID-19

Publié le mercredi 6 mai 2020

OSE Immunotherapeutics annonce un programme de vaccin prophylactique contre le COVID-19 OSE Immunotherapeutics a annoncé que la société s’est engagée dans la lutte contre COVID-19 et son équipe d’immunologistes travaille activement à l’élaboration d’un vaccin prophylactique contre le virus pandémique SARS-CoV-2.

Pour mener son programme, la société s’appuie sur son expertise de sélection et d’optimisation de peptides d’intérêt et de leur formulation BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour un type de combinaison multiple de peptides. Elle utilise son savoir-faire issu de sa technologie d’optimisation d’épitopes (néo-épitopes) Memopi®, récemment validée dans l’étape 1 de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, combinaison de néo-épitopes antitumorale, pour accroître la réponse immune mémoire des lymphocytes T contre des antigènes particuliers.

A partir d’approches bio-informatiques et d’algorithmes de prédictivité de l’immunogénicité dans le génome des virus, les équipes de recherche d’OSE Immunotherapeutics ont screené un grand nombre de peptides issus de différentes protéines des virus SARS-CoV-2, SARS-CoV (virus responsable de la maladie de Sras) et MERS-CoV (coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) et sélectionné les épitopes immuno-dominants issus de 4 protéines majeures des coronavirus. OSE Immunotherapeutics collabore avec la société deeptech MAbSilico pour bénéficier du savoir-faire de ses équipes et de ses solutions polyvalentes en intelligence artificielle afin d’accélérer l’optimisation de ces néo-épitopes et de décupler leur capacité d’immunogénicité pour induire une immunité mémoire cellulaire T robuste.

A ce jour, plus de vingt mille néo-épitopes de SARS-CoV-2 et autant de modèles structuraux peptide/HLA ont été évalués. OSE Immunotherapeutics a sélectionné les épitopes ayant le meilleur potentiel d’immunogénicité pour intégrer son programme préclinique en vue de valider l’efficacité du vaccin.

« Notre technologie vaccinale COVEPIT, développée à base de néo-épitopes optimisés du SARS-CoV-2, est complémentaire des approches conventionnelles ciblant les anticorps et pourrait contribuer significativement à la lutte contre COVID-19 en favorisant une recherche vaccinale prophylactique orientée vers les cellules T mémoires. La littérature COVID-19 rapporte l’intérêt des anticorps dans la lutte contre le virus, mais plusieurs études sur SARS-COV ou SARS-COV-2(1, 2, 3, 4) ont montré que la réponse anticorps est très variable, pas toujours neutralisante et généralement assez limitée dans le temps. L’intérêt d’une réponse des lymphocytes T est par ailleurs décrit comme durable dans le temps, ce qui est nécessaire à l’élimination des cellules infectées et permet d’éviter le développement de formes graves. C’est pourquoi nous nous appuyons sur un rationnel scientifique et un savoir-faire validé pour participer à la lutte contre COVID-19 », commente Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immmunotherapeutics.

« OSE Immunotherapeutics souhaite contribuer à la lutte contre la pandémie de COVID-19 et participer à l’effort collectif en élaborant au plus vite un vaccin contre ce virus. Notre objectif est de mettre à profit notre expertise scientifique en immunothérapie, et en particulier l’utilisation de notre technologie Memopi®, pour mettre au point un vaccin COVID-19 à base de peptides. C’est la même technologie qui nous a permis de développer Tedopi®, un vaccin à base de néo-épitopes dans le cancer du poumon avancé dont nous avons démontré l’efficacité et la bonne tolérance dans cette indication. Nous espérons avoir les premiers résultats précliniques au début du deuxième semestre 2020 afin, si possible, de lancer une étude clinique avant la fin de l’année », conclut Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

___________________________

1. Wu et al. Neutralizing antibody responses to SARS-CoV-2 in a COVID-19 recovered 2 patient cohort and their implications MedRxiv April 6, 2020
2. Huang et al. A systematic review of antibody mediated immunity to coronaviruses: antibody kinetics, correlates of protection, and association of antibody responses with severity of disease. MedRxiv April 17, 2020
3. Tang et al. Lack Peripheral Memory B Cell Responses in Recovered Patients with Severe Acute Respiratory Syndrome: A Six-Year Follow-Up Study. Journal of Immunology 2011
4. Ho et al. Neutralizing Antibody Response and SARS Severity. Emerg Infect Dis. 2005

Source : OSE Immunotherapeutics

 








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents