Edition du 17-11-2018

Accueil » Industrie » Stratégie

Bristol-Myers Squibb donne son indépendance à sa filiale Mead Johnson

Publié le lundi 16 novembre 2009

Bristol-Myers Squibb donne son indépendance à sa filiale Mead JohnsonDans un communiqué, Bristol-Myers Squibb a annoncé dimanche qu’il allait donner son indépendance à sa filiale de nutrition infantile Mead Johnson qu’il avait achetée en 1967. Le laboratoire pharmaceutique américain a précisé qu’il allait donner à ses actionnaires la possibilité d' »échanger une partie, aucune ou la totalité de leurs actions ordinaires Bristol-Myers Squibb pour des actions communes Mead Johnson ».

«Ceci marque la dernière étape dans la transformation de notre société en un leader biopharmaceutique», a déclaré James M. Cornelius, Président-directeur général de Bristol-Myers Squibb. « En mettant en oeuvre notre stratégie de désengagement des soins médicaux, nous avons renforcé notre concentration sur la biopharmacie, amélioré la solidité financière globale du groupe et prouvé notre capacité à saisir les occasions de développer nos activités stratégiques » a-t-il précisé.

Aujourd’hui, BMS détient 83,1% du capital et 97,5% des droits de votes de Mead Johnson. Il avait introduit 15% de la société à la Bourse de New York en février, levant ainsi 720 millions de dollars dont il avait conservé 680 millions. La participation de BMS dans Mead Johnson, divisée en deux classes d’actions ordinaires (A et B), valait 5,75 milliards de dollars à la clôture vendredi de la Bourse de New York.

Jusqu’au 14 décembre au soir, les actionnaires de BMS se voient proposer 1,11 dollar d’actions Mead Johnson par action Bristol-Myers Squibb. Le laboratoire pharmaceutique américain a précisé qu’il ne conservera à terme aucune participation dans la société. L’opération « sera selon les prévisions positive en termes de trésorerie nette pour l’activité biopharmacie et accroîtra les bénéfices par action à partir de 2010 », a indiqué le groupe.

Mead Johnson commercialise plusieurs dizaines de produits alimentaires pour bébé, notamment le lait maternisé Enfamil, l’une des principales marques sur le marché américain, également très présente en Amérique latine et en Asie. La société emploie 5.600 personnes dans le monde, et a réalisé sur les neuf premiers mois de 2009 un bénéfice net de 343 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires de 2,112 milliards. Son PDG Stephen Golsby s’est félicité dans un communiqué séparé d’avoir achevé le « parcours pour devenir une société cotée pleinement indépendante ». Elle avait été achetée par Bristol-Myers

Pour plus d’informations, consulter les communiqués de Mead Johnson et celui de BMS








MyPharma Editions

Alliance Healthcare Group France : François Pogodalla nommé Directeur Administratif et Financier

Publié le 16 novembre 2018
Alliance Healthcare Group France : François Pogodalla nommé Directeur Administratif et Financier

François Pogodalla a été nommé Directeur Administratif et Financier du répartiteur pharmaceutique Alliance Healthcare Group France, à compter du 11 octobre dernier. Membre du comité exécutif, il rapporte directement à Filippo D’Ambrogi, Président d’Alliance Healthcare Group France.

Mayoly Spindler : Sébastien Nicolas nommé Directeur des Opérations Industrielles.

Publié le 16 novembre 2018
Mayoly Spindler : Sébastien Nicolas nommé Directeur des Opérations Industrielles.

Mayoly Spindler, le laboratoire français spécialisé notamment dans le domaines de la gastroentérologie, la dermo-cosmétique, l’ORL et la rhumatologie, a annoncé le 14 novembre dernier la nomination de Sébastien Nicolas au poste de Directeur des Opérations Industrielles.

DBV Technologies : Daniel Tassé nommé au poste de Directeur Général

Publié le 16 novembre 2018
DBV Technologies : Daniel Tassé nommé au poste de Directeur Général

DBV Technologies a annoncé vendredi la nomination unanime par son Conseil d’administration de Daniel Tassé dans le rôle de Directeur Général à compter du 29 novembre 2018. Le Dr Pierre-Henri Benhamou, qui a co-fondé la société en 2002, a décidé de quitter son poste de directeur général mais conserve son poste de président du Conseil.

Servier pose la 1ère pierre de la future unité de bioproduction sur le site de Gidy

Publié le 16 novembre 2018
Servier pose la 1ère pierre de la future unité de bioproduction sur le site de Gidy

Le laboratoire Servier a annoncé jeudi la pose de la 1ère pierre de la future unité de production de médicaments biologiques sur le site industriel de Gidy (Loiret, France). Baptisée Bio-S, l’unité produira des principes actifs et des médicaments issus de cellules vivantes et fabriqués grâce aux techniques de la biotechnologie.

Erytech s’associe au New York Blood Center pour l’approvisionnement et la recherche sur les globules rouges

Publié le 16 novembre 2018
Erytech s’associe au New York Blood Center pour l’approvisionnement et la recherche sur les globules rouges

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes basées sur les globules rouges pour lutter contre des cancers et des maladies orphelines, vient d’annoncer la conclusion d’un partenariat stratégique avec le New York Blood Center (NYBC) pour l’approvisionnement et la recherche sur les globules rouges.

Lysogene : arrivée de Philippe Goupit au conseil d’administration

Publié le 16 novembre 2018
Lysogene : arrivée de Philippe Goupit au conseil d’administration

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé un changement dans la composition de son Conseil d’administration. Philippe Goupit rejoint Lysogene en qualité d’administrateur indépendant.

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions