Edition du 28-02-2021

Vaccin H1N1: les ratés d’une campagne

Publié le mercredi 25 novembre 2009

Vaccin H1N1: les ratés d'une campagneLa campagne de vaccination contre la grippe H1N1 commence dans les collèges et lycées pour les 5,3 millions d’élèves du secondaire, alors que celle des écoliers du primaire commencera début décembre. Cette nouvelle vague déferle au moment où le dispositif de campagne mis en place par les autorités sanitaires est déjà saturé par l’afflux massif de candidats. La grippe H1N1 a déjà fait une victime de marque: le système de santé !

 Généralement considéré comme le meilleur du monde, le voici englué dans l’afflux des candidats à la vaccination, incapable de répondre à une brutale accélaration de la demande pourtant stimulée à cor et à cris par toutes les autorités sanitaires, ministre en tête. Certes, avec prudence, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a avoué que la mise en place du dispositif nécessitait quelques « réglages » , mais la situation tourne à la mauvaise farce: les impétrants doivent faire preuve de patience pour recevoir leur injection. Plusieurs heures à Paris, pendant lesquelles femmes enceintes et personnes âgées doivent « poireauter », pourtant munies du bon de la Sécurité sociale. Premier bilan: pour peu que le dispositif s’emballe -et devienne le succès tant attendu-, c’est la cata.

Le côté farce d’une campagne menée de la façon la plus incohérente qui soit ferait plutôt sourire si les autorités de santé n’avaient pas autant dramatisé leur communication sur la grippe H1N1. Dans un premier temps, ce fut le flop! Tous les sondages concordaient, les Français n’y croyaient pas et ne voulaient pas se faire vacciner. Et tout à coup, c’est la déferlante… et tout le monde semble pris de court.  Ce n’est d’ailleurs pas le moindre paradoxe de cette afffaire: le gouvernement, après avoir atermoyé, n’a pas voulu inclure les médecins libéraux dans le dispositif: même si, techniquement, leur exclusion -qui n’a pas empêché leur réquisition!- reposait sur l’administration de flacons multidoses impossibles à conserver dans un cabinet de ville, politiquement, c’est une belle gaffe. Comment en effet faire avaler aux Français, habitués à choisir leur praticien, qu’il leur faut aller se faire vacciner dans un gymnase à la queue-leu-leu, comme aux « belles » heures du service militaire?

Evidemment, le gouvernement aura beau jeu d’affirmer que la campagne de vaccination est victime de son succès: il n’empêche, côté logistique et stratégie de communication, c’est plutôt raté! Ce qui est en revanche tout à fait réussi, c’est la polémique. Mais cette spécialité relève de l’excellence française.

Hervé KARLESKIND © www.HKConseils.com








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents