Edition du 08-08-2022

Accueil » Industrie » Produits

Vaccination HPV: résultats positifs pour Gardasil® en Australie

Publié le lundi 20 juin 2011

Sanofi Pasteur MSD annonce aujourd’hui qu’une étude australienne est la première à montrer une réduction des lésions précancéreuses du col de l’utérus (lésions cervicales de haut grade*) chez les adolescentes après introduction d’un programme de vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) par le vaccin quadrivalent Gardasil® (types 6, 11, 16, 18). Les résultats ont été publiés dans la revue médicale The Lancet.

L’Australie a introduit en 2007 un programme de vaccination contre le HPV par Gardasil®, pour les adolescentes et les jeunes femmes âgées de 12–26 ans*. Selon le Registre National du Programme de Vaccination contre le HPV pour le programme scolaire dans l’état de Victoria, les estimations de la couverture vaccinale par trois doses sont de 79% chez des collégiennes de 6eme et de 71% chez les lycéennes de terminale.
Dans cette étude observationnelle, les auteurs ont analysé l’évolution de l’incidence des anomalies cervicales chez les adolescentes et les femmes avant et après introduction du programme de vaccination.† Ils ont montré qu’après l’introduction de la vaccination, l’incidence des lésions précancéreuses du col de l’utérus chez les adolescentes de moins de 18 ans avait chuté de 0,38 pour 100 femmes dépistées‡ par rapport à l’incidence avant le programme de vaccination (de 0,80 pour 100 femmes dépistées à 0,42 pour 100 femmes dépistées). Ce qui représente une réduction de près de 50% des lésions précancéreuses diagnostiquées. Les auteurs ont ajouté qu’il sera nécessaire de croiser les données des registres de vaccination et de dépistage pour confirmer que cette observation écologique est bien due à la vaccination, comme pour suivre la participation des femmes vaccinées au dépistage.

Benoît Soubeyrand, Directeur Médical Europe de Sanofi Pasteur MSD déclare : « Trois ans seulement après l’introduction d’un programme de vaccination, ces résultats suggèrent que Gardasil® tient ses promesses, déjà démontrées dans les études cliniques, à savoir aider à prévenir le cancer du col de l’utérus en prévenant les lésions précancéreuses. »

Sanofi Pasteur MSD rappelle dans son communiqué que « plus de 74 millions de doses de Gardasil® ont été distribuées à travers le monde depuis son lancement en juin 2006. Gardasil® a confirmé son bon profil de tolérance. Avant son autorisation de mise sur le marché, le profil de tolérance de Gardasil® avait été étudié dans des études cliniques de grande envergure ». Le suivi des études cliniques se poursuit actuellement, et des données supplémentaires seront disponibles prochainement, annonce le laboratoire.

* Le programme de vaccination est constitué d’une composante continue ciblant les adolescentes de 12–13 ans dans les écoles et de deux programmes de rattrapage, l’un chez les écolières de 13–17 ans, l’autre chez les femmes de 18–26 ans via la médecine générale et la santé communautaire, appliqués entre juillet 2007 et décembre 2009.

† Dans l’état de Victoria, le programme de vaccination HPV dans les écoles secondaires a débuté le 16 avril 2007. Les écolières de 7e (âgées de 12–13 ans), de 10e, de 11e et de 12e (âgées de 15–18 ans) se sont vues proposer la vaccination en 2007, les deux cohortes restantes de rattrapage (âgées de 13–14 ans et de 14–15 ans en 2007) s’étant elles vues proposer le vaccin en 2008.

‡ IC à 95% : 0,61–0,16

Source et visuel : Sanofi Pasteur MSD








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents