Edition du 29-07-2021

Accueil » Et aussi

Vaccins contre la Covid-19 : un défi logistique

Publié le mardi 22 décembre 2020

Vaccins contre la Covid-19 : un défi logistiqueAvec la prochaine mise sur le marché français des vaccins contre la Covid-19, les autorités se retrouvent face au défi logistique du froid. En effet, les campagnes de vaccinations massives qui vont débuter nécessitent d’associer différentes chaines du froid lors de la distribution. Les professionnels de la chaine du froid et leurs prestataires se mobilisent. 

« Les vaccins sont des produits biologiques fragiles », rappellent notamment  l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Les vaccins perdent une part de leur activité ou efficacité, c’est-à-dire leur aptitude à protéger comme il se doit le sujet vacciné, lorsqu’ils sont exposés à des températures inappropriées. Cette baisse d’efficacité des vaccins est irréversible » prévient l’organisation. L’enjeu du transports des vaccins est donc de taille.

A la différence d’autres vaccins, les premiers vaccins contre la Covid-19 affichent des températures de conservation et d’utilisation très basses : inférieures à -70°C pour les vaccins de l’américain Pfizer (puis +2 °C/+8 °C pendant 5 jours maximum avant la vaccination) et inférieures à -20 °C pour ceux de son concurrent Moderna. Les vaccins qui arriveront ensuite sur le marché, comme ceux des laboratoires Sanofi et GSK nécessitent, quant à eux, des températures plus classiques (+2 °C/+8 °C).

Des vaccins différents nécessitant une logistique à chaque fois adaptée

Les premiers vaccins à être livrés dans l’Hexagone seront ceux de Pfizer-BioNTech. Comme ils nécessitent une conservation à – 70 °C, le défi des autorités et des transporteurs sera d’être en mesure de respecter la chaîne du froid depuis le lieu de fabrication de ces vaccins en Belgique jusqu’aux différents lieux de vaccination en France. Ainsi, pour organiser la distribution du vaccin du laboratoire américain, la France a passé commande d’une cinquantaine d’appareils en mesure de conserver les fioles jusqu’à -86°C. De cette façon, lors de la 1ère phase de la vaccination, 2 millions de doses devraient être livrées aux Ehpad et aux personnels soignants.

Parallèlement, la Direction générale de la Santé (DGS) et Santé Publique France discutent avec les différents maillons de la chaîne logistique afin d’organiser la distribution des autres types de vaccins. Qu’ils s’agissent des constructeurs de chambres froides et d’armoires frigorifiques, des fabricants d’emballages, ou encore des carrossiers isothermes, les professionnels de la chaine du froid et leurs prestataires  se mobilisent. Comme, par exemple, les producteurs de neige carbonique. Cette dernière, également appelée glace sèche, est notamment employée tout au long de l’année pour conserver certains produits pharmaceutiques (médicaments ou vaccins) ou encore lors du transport d’organes, qui nécessitent également une conservation à une température extrêmement  basse. Depuis plusieurs mois, ces producteurs se préparent à couvrir ainsi les éventuels besoins en glace sèche des hôpitaux, des différents lieux de vaccination, des pharmacies voulant acheter glace carbonique avec l’objectif de stocker le plus longtemps possible ces vaccins sans pour autant être équipés de « super-congélateurs ».

En attendant, pour la première phase de la campagne de vaccination, les acteurs de la chaîne se préparent à transporter les vaccins jusque dans les principaux hôpitaux puis à les redistribuer vers les Ehpad dans des véhicules de plus petite taille. Un système qui devrait permettre de débuter la 1ère phase de vaccination chez les seniors, comme le recommandent les autorités de santé. Dans le cadre d’une vaccination à plus grande échelle, les professionnels de la chaîne logistique se veulent rassurants, rappelant qu’avec un camion frigorifique pour 450 habitants, la France est 26 fois mieux équipée que la Chine par exemple.








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents