Edition du 19-10-2021

Accueil » Et aussi

Vaccins contre la Covid-19 : un défi logistique

Publié le mardi 22 décembre 2020

Vaccins contre la Covid-19 : un défi logistiqueAvec la prochaine mise sur le marché français des vaccins contre la Covid-19, les autorités se retrouvent face au défi logistique du froid. En effet, les campagnes de vaccinations massives qui vont débuter nécessitent d’associer différentes chaines du froid lors de la distribution. Les professionnels de la chaine du froid et leurs prestataires se mobilisent. 

« Les vaccins sont des produits biologiques fragiles », rappellent notamment  l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Les vaccins perdent une part de leur activité ou efficacité, c’est-à-dire leur aptitude à protéger comme il se doit le sujet vacciné, lorsqu’ils sont exposés à des températures inappropriées. Cette baisse d’efficacité des vaccins est irréversible » prévient l’organisation. L’enjeu du transports des vaccins est donc de taille.

A la différence d’autres vaccins, les premiers vaccins contre la Covid-19 affichent des températures de conservation et d’utilisation très basses : inférieures à -70°C pour les vaccins de l’américain Pfizer (puis +2 °C/+8 °C pendant 5 jours maximum avant la vaccination) et inférieures à -20 °C pour ceux de son concurrent Moderna. Les vaccins qui arriveront ensuite sur le marché, comme ceux des laboratoires Sanofi et GSK nécessitent, quant à eux, des températures plus classiques (+2 °C/+8 °C).

Des vaccins différents nécessitant une logistique à chaque fois adaptée

Les premiers vaccins à être livrés dans l’Hexagone seront ceux de Pfizer-BioNTech. Comme ils nécessitent une conservation à – 70 °C, le défi des autorités et des transporteurs sera d’être en mesure de respecter la chaîne du froid depuis le lieu de fabrication de ces vaccins en Belgique jusqu’aux différents lieux de vaccination en France. Ainsi, pour organiser la distribution du vaccin du laboratoire américain, la France a passé commande d’une cinquantaine d’appareils en mesure de conserver les fioles jusqu’à -86°C. De cette façon, lors de la 1ère phase de la vaccination, 2 millions de doses devraient être livrées aux Ehpad et aux personnels soignants.

Parallèlement, la Direction générale de la Santé (DGS) et Santé Publique France discutent avec les différents maillons de la chaîne logistique afin d’organiser la distribution des autres types de vaccins. Qu’ils s’agissent des constructeurs de chambres froides et d’armoires frigorifiques, des fabricants d’emballages, ou encore des carrossiers isothermes, les professionnels de la chaine du froid et leurs prestataires  se mobilisent. Comme, par exemple, les producteurs de neige carbonique. Cette dernière, également appelée glace sèche, est notamment employée tout au long de l’année pour conserver certains produits pharmaceutiques (médicaments ou vaccins) ou encore lors du transport d’organes, qui nécessitent également une conservation à une température extrêmement  basse. Depuis plusieurs mois, ces producteurs se préparent à couvrir ainsi les éventuels besoins en glace sèche des hôpitaux, des différents lieux de vaccination, des pharmacies voulant acheter glace carbonique avec l’objectif de stocker le plus longtemps possible ces vaccins sans pour autant être équipés de « super-congélateurs ».

En attendant, pour la première phase de la campagne de vaccination, les acteurs de la chaîne se préparent à transporter les vaccins jusque dans les principaux hôpitaux puis à les redistribuer vers les Ehpad dans des véhicules de plus petite taille. Un système qui devrait permettre de débuter la 1ère phase de vaccination chez les seniors, comme le recommandent les autorités de santé. Dans le cadre d’une vaccination à plus grande échelle, les professionnels de la chaîne logistique se veulent rassurants, rappelant qu’avec un camion frigorifique pour 450 habitants, la France est 26 fois mieux équipée que la Chine par exemple.








MyPharma Editions

Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Publié le 18 octobre 2021
Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d’Accent. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d’expansion d’Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Valneva : des résultats de Phase 3 positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19

Publié le 18 octobre 2021
Valneva : des résultats de Phase 3 positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd’hui des résultats initiaux positifs pour l’essai pivot de Phase 3 Cov-Compare de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001.

Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Publié le 15 octobre 2021
Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Intellia Therapeutics, société au stade clinique leader dans l’édition génomique, spécialisée dans le développement de traitements utilisant la technologie CRISPR/Cas9 in vivo et ex vivo, et SparingVision, société spécialisée en médecine génomique des maladies oculaires, ont annoncé avoir conclu un partenariat stratégique afin de développer de nouveaux traitements génomiques en ophtalmologie utilisant la technologie CRISPR/Cas9.

Onxeo étoffe son conseil d’administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Publié le 15 octobre 2021
Onxeo étoffe son conseil d'administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination du Dr Robert L. Coleman et du Dr Jacques Mallet en tant que membres indépendants du conseil d’administration.

Néovacs annonce l’acquisition de l’ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Publié le 14 octobre 2021
Néovacs annonce l'acquisition de l'ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Néovacs vient d’annoncer l’acquisition de l’ancien immeuble du laboratoire Servier situé à Suresnes (92). Comme annoncé le 6 septembre 2021, dans le cadre de son programme pluriannuel d’investissements, Néovacs a décidé d’acquérir un site immobilier afin de regrouper l’ensemble de ses équipes ainsi qu’une pépinière d’entreprises évoluant dans le domaine de la recherche médicale (BioTech ou MedTech).

Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l’autorisation de débuter l’essai de Phase 3 de l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Publié le 14 octobre 2021
Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l'autorisation de débuter l'essai de Phase 3 de l'insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Adocia, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides, a annoncé que son partenaire Tonghua Dongbao a reçu l’autorisation du centre d’évaluation des médicaments (Center for Drug Evaluation – CDE) de l’administration nationale chinoise des produits médicaux (China National Medical Products Administration – NMPA) de mener l’essai de Phase 3 de BioChaperone® Lispro, une insuline ultra-rapide pour le traitement du diabète de type 1 et de type 2.

Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 14 octobre 2021
Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

L’écosystème des entreprises de santé en région Bourgogne-Franche-Comté, dont le Pôle BFCare est un acteur majeur, est très actif, et tout particulièrement la Métropole de Dijon dont le territoire regroupant 100 entreprises, 4000 emplois et 1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé, est le premier pôle régional.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents