Edition du 09-12-2022

Vaccins grippe H1N1 : l’Etat paiera 48 millions d’euros aux laboratoires

Publié le mardi 23 mars 2010

Selon le quotidien Le Figaro, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot vient d’achever les négociations engagées il y a près de trois mois avec les laboratoires pharmaceutiques. Le gouvernement avait alors décidé de résilier 50 des 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A commandées. Novartis aurait accepté. Des notifications auraient été adressées à GSK et Sanofi-Pasteur.

Alors que Roselyne Bachelot est entendue ce mardi au Sénat par la commission d’enquête parlementaire sur la gestion par le gouvernement de l’épidémie de grippe A, Le Figaro révèle que l’État devrait payer au final « 48 millions d’euros aux groupes pharmaceutiques, en lieu et place des 358 millions d’euros prévus initialement pour les 50 millions de doses annulées ». Ces négociations conduites par l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) ont été effectuées « laboratoire par laboratoire ».

Des indemnités égales à 16 % du montant annulé 
Selon Le Figaro, l’Eprus a fixé le montant maximal de l’indemnité à 16 % de la commande annulée pour chacun des laboratoires. Baxter a échappé aux annulations de commandes compte tenu du faible nombre de doses concernées (50 000). L’Eprus et le laboratoire suisse Novartis auraient trouvé un accord lundi. Le laboratoire suisse devrait recevoir 10,5 millions d’euros, soit environ 16 % des 65 millions en jeu. Les deux parties renonceraient à tout recours en justice.

Avec GlaxoSmithKline (GSK), faute d’accord, le gouvernement aurait décidé de fixer de manière unilatérale l’indemnité à 36 millions d’euros. Le laboratoire britannique aurait en effet encaissé 224 millions d’euros sans l’annulation de la commande française de 32 millions de doses. « GSK devrait prendre acte de la proposition, en tenir compte mais sans formellement l’accepter », estime Le Figaro.

En ce qui concerne  Sanofi-Pasteur, il avait lui-même proposé d’annuler la commande de 9 millions de doses sur un total initial de 28 millions. «  Sauf accord de dernière minute, le gouvernement devrait lui envoyer une notification sur des bases similaires à celles de Novartis et GSK, soit un versement de 2 millions d’euros sur les 12,5 initiaux. Lundi soir, le laboratoire français hésitait encore à signer la transaction proposée ou à engager un recours », affirme enfin le quotidien.

Source : Le Figaro








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents