Edition du 10-08-2022

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac

Publié le vendredi 10 juillet 2020

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d'euros à CureVacLa Banque européenne d’investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui développe une nouvelle classe de médicaments transformateurs basés sur l’ARNm optimisé, ont conclu un accord de prêt de 75 millions d’euros afin de soutenir le développement en cours dans cette société de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son candidat vaccin CVnCoV visant à prévenir les infections par le SARS-CoV-2.

Le prêt soutiendra en outre les efforts déployés par la société pour accroître ses capacités de fabrication certifiées BMF (bonnes pratiques de fabrication) et achever plus vite la construction de son quatrième site de production à Tübingen, en Allemagne. Le financement de la BEI sera versé en trois tranches de 25 millions d’euros au fur et à mesure que la société franchit des étapes prédéfinies.

«Il n’est pas nécessaire d’être confronté à une pandémie pour démontrer que de nouveaux vaccins peuvent être synonymes d’avancées majeures pour la santé publique», a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI chargé de l’innovation et de la santé. «Mais, en des temps comme ceux que nous connaissons, leur importance devient évidente si nous voulons que les sociétés du monde entier continuent de fonctionner. En effet, un vaccin sûr et efficace constituerait le seul moyen de mettre un terme à la situation dramatique que connaît le monde depuis le début de la pandémie de COVID-19. Grâce à notre coopération avec la Commission européenne, nous pouvons financer de plus en plus de sociétés innovantes des secteurs des biotechnologies et des technologies médicales, comme CureVac, afin de soutenir la recherche et le développement de vaccins, de traitements et de solutions de diagnostic. Il s’agit là d’une valeur ajoutée de l’Europe, et la BEI fait tout ce qui est en son pouvoir pour maximiser cette valeur pour le bien des populations».

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a déclaré: «Le coronavirus restera présent tant que nous ne disposerons pas d’un vaccin. C’est pourquoi notre travail sur ce front, aux côtés d’acteurs internationaux, est à ce point crucial. Nous avons présenté récemment notre stratégie concernant les vaccins pour accélérer la mise au point, la fabrication et le déploiement de vaccins contre le nouveau coronavirus. Et depuis le début de la pandémie, nous avons ajouté 400 millions d’euros à l’enveloppe du volet «Recherche sur les maladies infectieuses» du dispositif InnovFin afin de permettre à la BEI de traiter un volume plus important de projets luttant contre cette maladie. En soutenant CureVac, nous redoublons d’efforts pour trouver des solutions sûres et efficaces pour tous, en Europe et dans le monde.»

Pierre Kemula, directeur financier de CureVac, a ajouté: «Nous sommes très heureux de ce financement de la BEI, qui nous permet d’investir davantage dans notre plateforme technologique d’ARNm afin de lutter contre des maladies potentiellement mortelles. Nous travaillons d’arrache-pied pour mettre au point un vaccin à ARNm, à faible dose, sûr et efficace contre le SARS-CoV-2 et nous avons entamé la phase 1 des essais cliniques du CVnCoV au mois de juin. Nous nous réjouissons à l’idée d’accélérer l’achèvement de notre site de production industrielle afin de participer à l’approvisionnement essentiel en vaccins innovants à base d’ARNm.»

Source : CureVac








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents