Edition du 25-10-2020

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac

Publié le vendredi 10 juillet 2020

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d'euros à CureVacLa Banque européenne d’investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui développe une nouvelle classe de médicaments transformateurs basés sur l’ARNm optimisé, ont conclu un accord de prêt de 75 millions d’euros afin de soutenir le développement en cours dans cette société de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son candidat vaccin CVnCoV visant à prévenir les infections par le SARS-CoV-2.

Le prêt soutiendra en outre les efforts déployés par la société pour accroître ses capacités de fabrication certifiées BMF (bonnes pratiques de fabrication) et achever plus vite la construction de son quatrième site de production à Tübingen, en Allemagne. Le financement de la BEI sera versé en trois tranches de 25 millions d’euros au fur et à mesure que la société franchit des étapes prédéfinies.

«Il n’est pas nécessaire d’être confronté à une pandémie pour démontrer que de nouveaux vaccins peuvent être synonymes d’avancées majeures pour la santé publique», a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI chargé de l’innovation et de la santé. «Mais, en des temps comme ceux que nous connaissons, leur importance devient évidente si nous voulons que les sociétés du monde entier continuent de fonctionner. En effet, un vaccin sûr et efficace constituerait le seul moyen de mettre un terme à la situation dramatique que connaît le monde depuis le début de la pandémie de COVID-19. Grâce à notre coopération avec la Commission européenne, nous pouvons financer de plus en plus de sociétés innovantes des secteurs des biotechnologies et des technologies médicales, comme CureVac, afin de soutenir la recherche et le développement de vaccins, de traitements et de solutions de diagnostic. Il s’agit là d’une valeur ajoutée de l’Europe, et la BEI fait tout ce qui est en son pouvoir pour maximiser cette valeur pour le bien des populations».

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a déclaré: «Le coronavirus restera présent tant que nous ne disposerons pas d’un vaccin. C’est pourquoi notre travail sur ce front, aux côtés d’acteurs internationaux, est à ce point crucial. Nous avons présenté récemment notre stratégie concernant les vaccins pour accélérer la mise au point, la fabrication et le déploiement de vaccins contre le nouveau coronavirus. Et depuis le début de la pandémie, nous avons ajouté 400 millions d’euros à l’enveloppe du volet «Recherche sur les maladies infectieuses» du dispositif InnovFin afin de permettre à la BEI de traiter un volume plus important de projets luttant contre cette maladie. En soutenant CureVac, nous redoublons d’efforts pour trouver des solutions sûres et efficaces pour tous, en Europe et dans le monde.»

Pierre Kemula, directeur financier de CureVac, a ajouté: «Nous sommes très heureux de ce financement de la BEI, qui nous permet d’investir davantage dans notre plateforme technologique d’ARNm afin de lutter contre des maladies potentiellement mortelles. Nous travaillons d’arrache-pied pour mettre au point un vaccin à ARNm, à faible dose, sûr et efficace contre le SARS-CoV-2 et nous avons entamé la phase 1 des essais cliniques du CVnCoV au mois de juin. Nous nous réjouissons à l’idée d’accélérer l’achèvement de notre site de production industrielle afin de participer à l’approvisionnement essentiel en vaccins innovants à base d’ARNm.»

Source : CureVac








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents