Edition du 18-09-2021

Valbiotis obtient le brevet pour sa substance active TOTUM•63 en Chine

Publié le jeudi 20 mai 2021

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé l’obtention du brevet en Chine pour TOTUM•63, délivré par l’Administration Nationale Chinoise de la Propriété Intellectuelle. Ce brevet protège la composition et l’utilisation de TOTUM•63 jusqu’en 2035, pour la prévention du diabète de type 2 et des maladies métaboliques. La Chine, dont le développement économique s’est accompagné d’une explosion des troubles métaboliques depuis les années 2000, constituerait désormais la plus large population prédiabétique dans le monde, soient 390 millions de personnes estimées (35% de la population adulte)1.

Sébastien PELTIER, Président du Directoire de Valbiotis, commente : « L’obtention de ce brevet chinois nous honore. C’est la reconnaissance de notre savoir faire pour le développement de substances actives d’origine végétale par un troisième géant mondial, après l’Europe et les États-Unis. Dans ce nouveau territoire en pleine expansion, les maladies métaboliques et le diabète de type 2 sont des problèmes critiques de santé publique. Avec ce brevet, nous pouvons aujourd’hui envisager de mettre notre substance active TOTUM•63 à la disposition d’une très large population, dont le besoin de prévention est immense pour les maladies métaboliques. C’est une perspective enthousiasmante et un défi que nous relèverons avec beaucoup de détermination, aux côtés de notre partenaire Nestlé Health Science ».

En Chine, l’émergence d’un marché considérable pour la prévention des maladies métaboliques

Depuis les années 2000 et l’accélération de son développement économique, la Chine fait face à une explosion du surpoids, de l’obésité et des maladies métaboliques associées comme le diabète de type 2. Le changement rapide des habitudes alimentaires et des conditions de vie dans la plus grande population mondiale a conduit aujourd’hui à une situation alarmante pour les autorités chinoises : fin 2020, la Chine comptait 34% d’adultes en surpoids et 16% d’obèses, soit un adulte sur deux en situation de risque métabolique, une augmentation de 20% en 20 ans2.

Conséquence attendue de cette prise de poids dans toutes les classes d’âge, les troubles de la glycémie se répandent dans le pays : les estimations les plus récentes indiquent une prévalence du prédiabète de 35% chez les adultes, quand celle du diabète de type 2 atteint près de 11%1. Ces taux sont désormais équivalents à ceux enregistrés aux États-Unis, dans une population quatre fois plus nombreuse. 390 millions d’adultes seraient ainsi prédiabétiques en Chine1, contre 86 millions aux États Unis3.

Pour faire face aux nouveaux besoins de la population en matière de santé, le marché chinois des produits de santé a connu une croissance rapide, portée par des réformes de structure et le développement de la classe moyenne4. En 2018, la Chine se classait ainsi au 2ème rang du marché mondial de la pharmacie (8,2% du chiffre d’affaires mondial), derrière les États-Unis5.

Le brevet TOTUM•63 : une protection désormais globale, étendue à la Chine et à 4 autres nouveaux pays

Le brevet obtenu en Chine donne des droits d’exploitation exclusifs de TOTUM•63 jusqu’en 2035 sur le territoire chinois. À l’instar des brevets déjà obtenus, ce brevet accorde des revendications larges qui protègent notamment la composition en extraits végétaux et en biomolécules de la substance active TOTUM•63, l’association possible avec d’autres produits ou substances et, surtout, l’utilisation spécifique de cette innovation dans le domaine des maladies métaboliques.

Outre la Chine, des brevets similaires pour TOTUM•63 ont récemment été obtenus au Japon, au Mexique, en Indonésie et en Nouvelle-Zélande, portant à 48 le nombre de pays dans lesquels TOTUM•63 est désormais protégé.

Pour rappel, le brevet TOTUM•63 fait l’objet d’une stratégie de dépôt globale dans plus de 60 pays, territoires européen et nord-américain inclus. Il est détenu en copropriété avec le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), l’Université Clermont Auvergne et La Rochelle Université, des partenaires académiques historiques de Valbiotis depuis la création de l’Entreprise en 2014.

_______________________________________

1 Limin Wang et al. JAMA. 2017;317(24):2515-2523.
2 Chinese national nutrition and chronic disease report 2020, Commision Nationale de la Santé, www.sciencesetavenir.fr/sante/plus-d-un-chinois-sur-deux-desormais-en-surpoids_150360 (consulté le 27 avril 2021).
3 Données AEC Partners sur les marchés clés de Valbiotis, 2019.
4 daxueconseil.fr/marche-des-medicaments-en-vente-libre-en-chine/ (consulté le 27 avril 2021).
5 Bilan Economique, Les Entreprises du Médicament, 2019, p. 40 ; www.leem.org/sites/default/files/2019-09/250719-BilanEco2019_6.pdf (consulté le 27 avril 2021).

Source et visuel :  Valbiotis








MyPharma Editions

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

Publié le 16 septembre 2021
PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

PharmaZell, le spécialiste allemand des principes actifs pharmaceutiques de spécialité, et Novasep, leader français de la sous-traitance de principes actifs (CDMO), ont annoncé être entrés en négociations exclusives afin de créer une plateforme européenne de premier plan dans le secteur attractif de fabrication de principes actifs pharmaceutiques et de CDMO. L’entité bénéficierait d’un ensemble de technologies complémentaires et d’un portefeuille diversifié de clients pharmaceutiques et biotechnologiques de premier ordre.

AB Science : de nouvelles autorisations portant sur la reprise des inclusions de ses études de phase 3 du masitinib

Publié le 16 septembre 2021
AB Science : de nouvelles autorisations portant sur la reprise des inclusions de ses études de phase 3 du masitinib

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation reprise des inclusions de la part de l’ANSM (France) dans l’étude de phase 3 confirmatoire du masitinib (AB19001) dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et de la part du MHRA (Royaume-Uni) et de l’autorité néerlandaise dans l’étude de phase 3 confirmatoire du masitinib (AB15003) dans la mastocytose.

Clean Cells investit plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production biopharmaceutique

Publié le 16 septembre 2021
Clean Cells investit plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production biopharmaceutique

Clean Cells, filiale du groupe Clean Biologics offrant des prestations de services de contrôle qualité de produits biopharmaceutiques et la fabrication de starting materials, a annoncé un investissement de plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production à Montaigu-Vendée, près de Nantes.

Biocorp et Merck signent un partenariat dans le domaine de l’hormone de croissance humaine

Publié le 16 septembre 2021
Biocorp et Merck signent un partenariat dans le domaine de l’hormone de croissance humaine

Biocorp, société française qui développe des dispositifs médicaux et des systèmes d’administration de médicaments injectables et le groupe Merck, ont annoncé un accord portant sur le développement d’une version spécifique de Mallya afin de surveiller l’observance du traitement dans le domaine de l’hormone de croissance humaine (HCH). Biocorp percevra un versement de 3 M€ pour ce développement, ainsi que des revenus supplémentaires issus des ventes à venir.

NFL Biosciences : l’étude clinique de Phase II/III de NFL-101 pour le sevrage tabagique approuvée en France

Publié le 16 septembre 2021
NFL Biosciences : l’étude clinique de Phase II/III de NFL-101 pour le sevrage tabagique approuvée en France

NFL Biosciences, société biopharmaceutique développant des médicaments botaniques pour le traitement des dépendances et addictions, annonce que son étude clinique de Phase II/III, destinée à évaluer l’efficacité et la sécurité de son traitement NFL-101 en tant que thérapie de sevrage tabagique, a été approuvée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), et a reçu l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes (CPP).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents