Edition du 18-05-2022

Valbiotis obtient le brevet pour sa substance active TOTUM•63 en Chine

Publié le jeudi 20 mai 2021

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé l’obtention du brevet en Chine pour TOTUM•63, délivré par l’Administration Nationale Chinoise de la Propriété Intellectuelle. Ce brevet protège la composition et l’utilisation de TOTUM•63 jusqu’en 2035, pour la prévention du diabète de type 2 et des maladies métaboliques. La Chine, dont le développement économique s’est accompagné d’une explosion des troubles métaboliques depuis les années 2000, constituerait désormais la plus large population prédiabétique dans le monde, soient 390 millions de personnes estimées (35% de la population adulte)1.

Sébastien PELTIER, Président du Directoire de Valbiotis, commente : « L’obtention de ce brevet chinois nous honore. C’est la reconnaissance de notre savoir faire pour le développement de substances actives d’origine végétale par un troisième géant mondial, après l’Europe et les États-Unis. Dans ce nouveau territoire en pleine expansion, les maladies métaboliques et le diabète de type 2 sont des problèmes critiques de santé publique. Avec ce brevet, nous pouvons aujourd’hui envisager de mettre notre substance active TOTUM•63 à la disposition d’une très large population, dont le besoin de prévention est immense pour les maladies métaboliques. C’est une perspective enthousiasmante et un défi que nous relèverons avec beaucoup de détermination, aux côtés de notre partenaire Nestlé Health Science ».

En Chine, l’émergence d’un marché considérable pour la prévention des maladies métaboliques

Depuis les années 2000 et l’accélération de son développement économique, la Chine fait face à une explosion du surpoids, de l’obésité et des maladies métaboliques associées comme le diabète de type 2. Le changement rapide des habitudes alimentaires et des conditions de vie dans la plus grande population mondiale a conduit aujourd’hui à une situation alarmante pour les autorités chinoises : fin 2020, la Chine comptait 34% d’adultes en surpoids et 16% d’obèses, soit un adulte sur deux en situation de risque métabolique, une augmentation de 20% en 20 ans2.

Conséquence attendue de cette prise de poids dans toutes les classes d’âge, les troubles de la glycémie se répandent dans le pays : les estimations les plus récentes indiquent une prévalence du prédiabète de 35% chez les adultes, quand celle du diabète de type 2 atteint près de 11%1. Ces taux sont désormais équivalents à ceux enregistrés aux États-Unis, dans une population quatre fois plus nombreuse. 390 millions d’adultes seraient ainsi prédiabétiques en Chine1, contre 86 millions aux États Unis3.

Pour faire face aux nouveaux besoins de la population en matière de santé, le marché chinois des produits de santé a connu une croissance rapide, portée par des réformes de structure et le développement de la classe moyenne4. En 2018, la Chine se classait ainsi au 2ème rang du marché mondial de la pharmacie (8,2% du chiffre d’affaires mondial), derrière les États-Unis5.

Le brevet TOTUM•63 : une protection désormais globale, étendue à la Chine et à 4 autres nouveaux pays

Le brevet obtenu en Chine donne des droits d’exploitation exclusifs de TOTUM•63 jusqu’en 2035 sur le territoire chinois. À l’instar des brevets déjà obtenus, ce brevet accorde des revendications larges qui protègent notamment la composition en extraits végétaux et en biomolécules de la substance active TOTUM•63, l’association possible avec d’autres produits ou substances et, surtout, l’utilisation spécifique de cette innovation dans le domaine des maladies métaboliques.

Outre la Chine, des brevets similaires pour TOTUM•63 ont récemment été obtenus au Japon, au Mexique, en Indonésie et en Nouvelle-Zélande, portant à 48 le nombre de pays dans lesquels TOTUM•63 est désormais protégé.

Pour rappel, le brevet TOTUM•63 fait l’objet d’une stratégie de dépôt globale dans plus de 60 pays, territoires européen et nord-américain inclus. Il est détenu en copropriété avec le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), l’Université Clermont Auvergne et La Rochelle Université, des partenaires académiques historiques de Valbiotis depuis la création de l’Entreprise en 2014.

_______________________________________

1 Limin Wang et al. JAMA. 2017;317(24):2515-2523.
2 Chinese national nutrition and chronic disease report 2020, Commision Nationale de la Santé, www.sciencesetavenir.fr/sante/plus-d-un-chinois-sur-deux-desormais-en-surpoids_150360 (consulté le 27 avril 2021).
3 Données AEC Partners sur les marchés clés de Valbiotis, 2019.
4 daxueconseil.fr/marche-des-medicaments-en-vente-libre-en-chine/ (consulté le 27 avril 2021).
5 Bilan Economique, Les Entreprises du Médicament, 2019, p. 40 ; www.leem.org/sites/default/files/2019-09/250719-BilanEco2019_6.pdf (consulté le 27 avril 2021).

Source et visuel :  Valbiotis








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents