Edition du 20-06-2018

Valneva reprend le contrôle du vaccin Ixiaro® à GSK

Publié le mardi 23 juin 2015

La société de biotechnologie Valneva a annoncé aujourd’hui qu’elle avait décidé de reprendre le contrôle de la distribution et de la commercialisation d’Ixiaro®, son vaccin du voyageur contre l’encéphalite japonaise, en mettant fin à son accord de commercialisation et de distribution avec GSK, signé en 2006 avec Novartis Vaccines.

« Ce changement important, qui a été rendu possible en raison de clauses contractuelles spécifiques après l’échange d’actifs entre Novartis et GSK, s’inscrit dans la stratégie du Groupe de construire une société de biotechnologie spécialisée dans les vaccins, indépendante et totalement intégrée, et d’exploiter les synergies créées par l’acquisition récente du Dukoral®, le  second vaccin du voyageur de Valneva. », explique la société dans un communiqué.

Valneva prévoit d’améliorer de façon significative, à compter de 2016, sa marge sur les ventes d’Ixiaro®, principal contributeur au chiffre d’affaires du groupe, ainsi que la rentabilité du produit. Avant de mettre fin à son accord de distribution, Valneva n’intégrait  que 50% des ventes d’Ixiaro® sur le marché des voyageurs privés et deux tiers des ventes du produit à l’armée américaine. Valneva pourra désormais intégrer 100% des ventes sur les marchés où la société distribue directement le produit et verra sa marge s’améliorer sur les autres marchés pour lesquels ont été conclus, par pays, des accords de commercialisation et de distribution. Valneva estime également que le groupe devrait être en mesure de faire progresser les ventes directes du produit grâce un portefeuille de vaccins plus spécialisé et en entrant sur des marchés sur lesquels Ixiaro® est approuvé mais non commercialisé actuellement.

Suite à une période de transition, dont l’achèvement est prévu pour le début de l’année 2016 sur tous les principaux territoires où le produit est distribué, Valneva commercialisera et distribuera son vaccin contre l’encéphalite japonaise en s’appuyant sur ses équipes de ventes et de marketing ainsi que par le biais d’accords de distribution avec des partenaires locaux déjà bien implantés. Valneva s’appuiera notamment sur ses équipes de ventes et de marketing dans les pays nordiques (Suède, Norvège, Danemark et Finlande), que le Groupe a acquis en début d’année lors du rachat de Crucell Sweden AB, ainsi que sur ses équipes de vente nouvellement constituées en France, en Grande-Bretagne et au Canada. Valneva s’occupera également de la commercialisation directe d’Ixiaro® à son client le plus important, l’armée américaine, comme le groupe l’a fait de 2009 à 2013. Sur d’autres marchés ou segments, dont le marché privé américain et l’Allemagne, le groupe est en discussions avancées pour conclure des accords de distribution exclusifs.

Valneva estime qu’en 2015 le niveau de ses ventes directes devrait demeurer en ligne avec ses estimations précédentes, puisque GSK devrait écouler ses stocks d’Ixiaro®. Néanmoins, aucune livraison significative de ce produit n’est attendue au second semestre, ce qui devrait résulter en un impact financier négatif à court terme d’environ EUR 5 à 10 millions sur le chiffre d’affaires net des ventes d’Ixiaro® en 2015. Valneva prévoit désormais que le chiffre d’affaires d’Ixiaro® se situera entre EUR 20 et 25 millions en 2015 comparé à son estimation précédente d’environ EUR 30 millions. Le chiffre d’affaires total 2015 du groupe se situera, en conséquence, dans la fourchette basse de son estimation précédente de EUR 75 à EUR 85 millions. Le groupe prévoit néanmoins d’avoir totalement effacé cet impact financier négatif dès 2016.

Thomas Lingelbach, Président du directoire et Franck Grimaud, Directeur général de Valneva ont indiqué, « Le fait que nous puissions désormais gérer directement la commercialisation et la croissance future d’IXIARO®, en plus de celle de Dukoral®, renforce significativement la valeur stratégique et financière de Valneva. Nous considérons que cela représente une étape majeure dans notre ambition de créer un acteur important dans les vaccins, indépendant et totalement intégré.  L’élargissement de notre portefeuille commercial justifie le développement continu de nos équipes de ventes et de marketing et représente une grande opportunité de commercialiser de nouveaux vaccins – qu’ils aient été développés en interne, proviennent de partenariats ou d’acquisitions. Nous souhaitons remercier toutes les équipes de Novartis Vaccines, maintenant intégrées à GSK, pour leur travail et leur excellente collaboration durant les 6 dernières années sur le positionnement et le développement des ventes d’Ixiaro®. Nous avons hâte de poursuivre notre collaboration de R&D avec GSK, que ce soit sur le Pseudomonas et le Clostridrium difficile ou sur le développement de nouveaux vaccins basés sur notre lignée cellulaire EB66®. »

Source :  Valneva








MyPharma Editions

Santé connectée : Kyomed évolue pour devenir KYomed INNOV

Publié le 19 juin 2018
Santé connectée : Kyomed évolue pour devenir KYomed INNOV

Kyomed, une société française offrant des services dans le domaine de la santé connectée, de l’autonomie et de la médecine personnalisée, a annoncé son changement de nom et d’identité visuelle à l’occasion de son quatrième anniversaire pour laisser place à KYomed INNOV. Ce changement accompagne les avancées de la société qui rentre dans une nouvelle phase avec le développement de ses propres outils numériques et son implication dans des projets internationaux.

Sophia Genetics fait l’acquisition d’Interactive Biosoftware

Publié le 19 juin 2018
Sophia Genetics fait l'acquisition d'Interactive Biosoftware

Sophia Genetics, la healthtech spécialiste de la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine), a annoncé mardi depuis la Conférence Européenne de Génétique Humaine (ESHG 2018) l’acquisition de la tech-compagnie française Interactive Biosoftware (IBS), créateur d’Alamut®, le software le plus utilisé au monde pour l’aide à la décision dans l’interprétation des données génomiques.

Sanofi : Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon nommé Directeur financier

Publié le 19 juin 2018
Sanofi : Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon nommé Directeur financier

Le groupe pharmaceutique Sanofi vient d’annoncer la nomination de Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon au poste de Vice-Président Exécutif, Directeur financier et membre du Comité Exécutif. Sa nomination prendra effet le 1er octobre 2018.

Celyad traite le premier patient AML de la dose finale de son étude THINK

Publié le 19 juin 2018
Celyad traite le premier patient AML de la dose finale de son étude THINK

Celyad, société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé que les premières injections au troisième et dernier niveau de dose de CYAD-01 ont été administrées à un premier patient atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA) dans le groupe des cancers hématologiques de l’étude de Phase 1 THINK.

Erytech : des données précliniques et cliniques sur eryaspase dans la LAL et la LAM au congrès 2018 de l’EHA

Publié le 18 juin 2018
Erytech : des données précliniques et cliniques sur eryaspase dans la LAL et la LAM au congrès 2018 de l’EHA

Erytech Pharma a annoncé la présentation de données précliniques sur l’action enzymatique d’eryaspase (GRASPA®) dans la leucémie aiguë lymphoblastique récidivante (LAL) et les résultats de l’essai clinique de Phase IIb avec eryaspase (GRASPA®) dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM) à l’occasion du congrès annuel de l’association européenne d’hématologie (European Hematology Association – EHA), qui se […]

L’alliance BMS-Pfizer met en ligne le site monanticoagulant.fr

Publié le 18 juin 2018
L’alliance BMS-Pfizer met en ligne le site monanticoagulant.fr

Engagée dans la prévention de l’AVC, l’alliance BMS-Pfizer* propose au grand public et aux professionnels de santé un site internet : monanticoagulant.fr. Celui-ci a pour objectifs d’informer celles et ceux traités par anticoagulant et d’accompagner le médecin dans sa relation avec son patient.

Fièvre jaune : une nouvelle méthode pour tester l’innocuité du vaccin

Publié le 18 juin 2018
Fièvre jaune : une nouvelle méthode pour tester l’innocuité du vaccin

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et de Sanofi Pasteur viennent de développer une nouvelle méthode alternative à l’expérimentation animale, qui permettra à terme de tester l’innocuité de vaccins vivants comme celui contre la fièvre jaune.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions