Edition du 16-12-2018

Accueil » Cancer » Médecine » Recherche

Vers de nouvelles thérapies ciblées dans les tumeurs cérébrales

Publié le mardi 21 février 2012

L’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) soutient de nombreuses recherches sur les glioblastomes et a décidé de financer, sur la durée, un projet d’envergure porté par Jean-Yves Delattre, Centre de recherche de l’Institut du Cerveau et de la Moelle / Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris). Ses travaux visent à évaluer des thérapies ciblées afin de permettre aux patients atteints de glioblastomes de bénéficier au plus tôt de ces traitements.

Les glioblastomes constituent la majorité des tumeurs cérébrales primitives malignes et sont aussi les plus graves. La recherche dans ce domaine devient donc une priorité. Cette pathologie fait d’ailleurs l’objet, le 22 février prochain, d’une journée inter-cancéropôles*, dont l’ARC est partenaire, qui réunira à Marseille les plus grands experts français dans ce domaine.

 Les glioblastomes, les tumeurs cérébrales les plus graves

Les glioblastomes forment la majorité des tumeurs cérébrales primitives malignes. Ce sont des cancers relativement rares, avec un nombre de cas en France évalué entre 1000 et 2000 par an. Ce sont malheureusement des cancers de très mauvais pronostic pour lesquels les traitements actuels, reposant sur la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, sont lourds et d’efficacité modeste. L’espérance de vie moyenne n’excède pas 15 mois et n’a pas significativement augmenté depuis 30 ans. Si cette maladie touche les adultes, elle touche également l’enfant. En effet, les tumeurs cérébrales constituent le deuxième cancer le plus fréquent chez l’enfant après les leucémies.

Etant donné la gravité de ces tumeurs, l’ARC a choisi de développer la recherche portant sur leur traitement. L’association a attribué un financement de 600 000 euros sur 18 mois pour la première étape d’un projet visant à évaluer de nouveaux médicaments personnalisés et plus efficaces pour les patients atteints de glioblastomes. L’association souhaite soutenir ces travaux dans la durée et envisage de les financer durant cinq années si les résultats intermédiaires sont satisfaisants.

 Tester des nouveaux médicaments sur des modèles de glioblastomes en laboratoire

Le projet soutenu par l’ARC a pour objet d’établir de nouveaux modèles de glioblastomes en laboratoire : des « lignées de cellules tumorales». Il est mené par le Professeur Jean-Yves Delattre, le Docteur Ahmed Idbaih et leurs équipes. Ces derniers vont mettre en culture des cellules issues de tumeurs de patients atteints de glioblastomes, les stabiliser pour pouvoir les reproduire à l’infini afin de travailler de façon pérenne.

Ces nouveaux modèles permettront de tester des molécules anti-cancéreuses et de déterminer quelles sont les plus efficaces pour détruire les glioblastomes. Dans un premier temps, les chercheurs vont créer dix modèles de glioblastomes in vitro, sur lesquels ils peuvent évaluer une série de médicaments. A l’issue de l’évaluation, ils doivent avoir identifié quatre thérapies ciblées efficaces.

Le transfert des thérapies ciblées vers les malades

L’ARC souhaite soutenir dans la durée, sur cinq ans, ce projet prometteur mené par une équipe reconnue internationalement pour ses compétences dans le domaine des tumeurs cérébrales. A l’issue de cette première phase, les instances scientifiques examineront les résultats produits afin d’envisager de prolonger le financement de ces travaux.

L’équipe du Professeur Delattre et du Docteur Idbaih a pour ambition de renforcer le lien entre chercheurs et médecins et de mener des travaux allant de la recherche fondamentale jusqu’à la recherche clinique. Ainsi, l’étape suivante va consister à tester in vivo les molécules ayant fait leurs preuves in vitro. A terme, l’objectif est d’évaluer, dans le cadre d’essais cliniques, leur tolérance et leur efficacité, auprès de patients atteints de glioblastomes.

L’idée globale est donc d’établir une « autoroute thérapeutique » permettant de transférer, vers les patients, dans les délais les plus courts possibles, ces nouveaux traitements ayant montré une efficacité au laboratoire dans des modèles précliniques de glioblastomes.

 Financer la recherche sur les glioblastomes, une priorité pour l’ARC

Les glioblastomes sont des cancers relativement rares. La recherche dans ce domaine, comme pour beaucoup de maladies rares, est moins développée que pour des cancers plus fréquents. Pour autant ce sont des cancers de mauvais pronostic. L’ARC a choisi de développer les recherches portant sur ces cancers rares et graves pour pallier ce problème. C’est d’ailleurs un des axes scientifiques, définis par l’association, méritant d’être financés de manière prioritaire. En 2011, l’association a choisi de financer 9 projets pour un montant de plus de 1,1 million d’euros sur ce thème. Elle soutient des projets visant à comprendre les mécanismes moléculaires responsables de la formation des glioblastomes et de leur capacité invasive dans d’autres zones du cerveau ; elle soutient également des travaux pour élaborer de nouveaux traitements.

Source : ARC

* Pour consulter le programme de la journée inter-cancéropôles « Les glioblastomes : caractérisation cellulaire et modèles précliniques » organisée dans le cadre du 6 ème Colloque Cancéropôle PACA : http://www.canceropolepaca-colloque.org/fr/journee-intercanceropoles-glioblastomes

 








MyPharma Editions

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Publié le 13 décembre 2018
Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Takeda, le laboratoire pharmaceutique japonais, et la New York Academy of Sciences viennent d’annoncer les lauréats du deuxième prix annuel « Innovators in Science » pour leur engagement et leur excellence dans la médecine régénérative.

DBV Technologies : des données à l’appui de l’induction de l’immunotolérance par la peau lors de l’ISDS 2018

Publié le 13 décembre 2018
DBV Technologies : des données à l'appui de l'induction de l'immunotolérance par la peau lors de l'ISDS 2018

DBV Technologies a annoncé qu’une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d’individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le Dr Ester Del Duca de l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, lors du 3ème Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit ou ISDS) à Vienne, en Autriche, du 12 au 15 décembre 2018.

Stallergenes Greer : plusieurs nominations au Conseil d’administration

Publié le 12 décembre 2018

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé le 12 décembre 2018 les nominations de Stefan Meister en tant que Président du Conseil d’administration, de Michele Antonelli en tant que membre du Conseil d’administration et Directeur général et de Elmar Schnee en tant que principal administrateur indépendant.

Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Publié le 12 décembre 2018
Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a annoncé la nomination, ce jour par le Conseil d’administration, de Bertrand de Castelnau en tant que Directeur Général. Bertrand de Castelnau succède à Michel Finance, dont le mandat prendra fin le 31 décembre 2018, et prendra ses fonctions à compter du 21 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions