Edition du 21-02-2019

VIH : feu vert pour Tybost™ de Gilead Sciences dans l’UE

Publié le vendredi 27 septembre 2013

La société américaine Gilead Sciences a annoncé que la Commission européenne a accordé une autorisation de commercialisation pour la prise quotidienne unique du Tybost™ (cobicistat 150 mg), un stimulateur pharmacocinétique qui augmente les niveaux sanguins de certains médicaments contre le VIH.

Le Tybost est indiqué comme agent d’optimisation des inhibiteurs de la protéase atazanavir (300 mg une fois par jour) et darunavir (800 mg une fois par jour) dans le cadre d’une association d’antirétroviraux chez les adultes infectés par le VIH-1. L’autorisation accordée aujourd’hui permet la commercialisation du Tybost dans les 28 pays de l’Union européenne (UE).

« Gilead est fière d’offrir aux patients VIH qui comptent sur la nouvelle option stimulante des inhibiteurs de protéase pour faciliter une prise quotidienne unique, un facteur important dans l’adhérence au traitement », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif de la Recherche et Développement et directeur scientifique chez Gilead Sciences.

L’approbation du Tybost par l’UE s’appuie sur les données à 48 semaines d’une étude pivot de phase 3 (étude 114), qui a constaté la non-infériorité du Tybost par rapport au ritonavir lorsqu’il est administré dans le cadre d’un traitement antirétroviral consistant en atazanavir plus Truvada® (Emtricitabine 200 mg et ténofovir disoproxil (sous forme de fumarate) 245 mg) chez des adultes infectés par le VIH naïfs de traitement. L’approbation est également étayée par des données pharmacocinétiques démontrant que le Tybost augmente les niveaux sanguins de l’atazanavir et du darunavir de manière comparable au ritonavir. Le Tybost doit être co-administré uniquement avec l’atazanavir ou le darunavir.

Dans l’étude 114, le Tybost a été bien toléré, les événements indésirables étant pour la plupart de légers à modérés. Les réactions indésirables les plus fréquentes (incidence supérieure ou égale à 10 %, tous grades confondus) ont été la jaunisse, un ictère oculaire et des nausées.

Le Tybost est un composant du Stribild® (Elvitégravir 150 mg / cobicistat 150 mg / emtricitabine 200 mg / ténofovir disoproxil (sous forme de fumarate) 245 mg) de Gilead, un régime posologique complet à dose unique quotidienne pour le traitement de l’infection par le VIH-1 qui a été approuvé aux États-Unis en août 2012 et dans l’Union européenne en mai 2013. Gilead a déposé une demande de nouveau médicament auprès de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour le Tybost en monothérapie en juin 2012 et a reçu une lettre de réponse complète en avril 2013. Gilead soumettra bientôt une nouvelle demande auprès de la FDA. Le Tybost est approuvé en tant qu’agent unique au Canada.

Source : Gilead








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions