Edition du 26-09-2022

WhiteLab Genomics, spécialiste de l’IA pour les thérapies génomiques, lève 10 millions d’euros

Publié le jeudi 15 septembre 2022

WhiteLab Genomics, passée par Y-Combinator, a développé une plateforme IA de simulation logicielle prédictive pour la conception de thérapies géniques et cellulaires. WhiteLab Genomics annonce aujourd’hui une levée de fonds de 10 millions d’euros. Le tour de table a été mené par Omnes Capital, l’une des principales sociétés françaises de capital-risque, et Debiopharm, société biopharmaceutique indépendante basée en Suisse.

WhiteLab Genomics vise à révolutionner le développement des thérapies génomiques en utilisant des données publiques et privées et des algorithmes d’IA internes. L’entreprise accompagne ses clients dans les phases de développement in-silico leur permettant de développer rapidement des vecteurs cibles, des séquence thérapeutiques, et de mettre plus rapidement sur le marché des thérapies basées sur la génomique.

Cette levée de fonds permettra de poursuivre le développement de la plateforme basée sur l’IA de WhiteLab Genomics, de faire évoluer son équipe de R&D et de financer son expansion aux États-Unis.

L’entreprise a été fondée en 2019 par David Del Bourgo et Julien Cottineau, experts en développement et en commercialisation de médicaments génomiques. Ensemble, ils ont établi le siège de WhiteLab Genomics à Paris, et mettent actuellement en place leurs opérations américaines à Cambridge, MA.

« Nous constatons une forte demande de la part des principales sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques dans de nombreux secteurs de la santé. Elles comprennent toutes l’énorme potentiel des thérapies génomiques et le rôle significatif des données et de l’IA lorsqu’il s’agit de faire progresser et de développer les soins de santé. WhiteLab Genomics offre son expertise, des jeux spécifiques de données et des algorithmes dédiés à leurs thérapies. Aujourd’hui, pour répondre au mieux aux besoins de nos prospects et de nos clients, nous devons faire évoluer toutes les dimensions de notre entreprise. », explique David DelBourgo, cofondateur et PDG de WhiteLab Genomics.

Actuellement, WhiteLab Genomics compte parmi ses clients des sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques en Europe et aux États-Unis, qui fournissent des solutions pour les programmes de développement de nouveaux médicaments. Ces entreprises travaillent notamment sur des thérapies basées sur l’ARN, l’ADN et les cellules. WhiteLab Genomics collabore également avec les laboratoires de renommée mondiale comme l’INSERM et le Généthon, et a été sélectionné par Y-Combinator dans leur promotion d’hiver 2022 (W22). La société a été distinguée par de nombreux prix (Fondation Galien, Alumni New Venture Fund du Polsky Innovation Center de l’université de Chicago), et a été sélectionnée par Station F pour faire partie de l’édition 2019 du Future 40.

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de clôturer ce premier tour de table institutionnel avec des investisseurs aussi renommés et ayant une connaissance approfondie de l’environnement pharmaceutique. Grâce à ce financement, nous pouvons continuer à développer nos ensembles de données et algorithmes exclusifs pour la prochaine génération de vecteurs et de charges utiles de thérapie génomique. Nous sommes impatients de proposer ces solutions à nos clients et partenaires », déclare Julien Cottineau, cofondateur et CSO de WhiteLab Genomics.

L’IA appliquée à la génomique : un fort potentiel de développement, sur un marché de cent milliards de dollars

Plus de 4 000 maladies humaines, dont la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la mucoviscidose, les maladies cardiovasculaires, la dystrophie musculaire de Duchenne et certains types de cancer, ont pour origine des modifications de la séquence d’ADN d’un individu.

La technologie WhiteLab Genomics vise à développer des solutions pour réparer et remplacer ces séquences défectueuses. Le domaine en plein essor de la médecine génomique devrait permettre de traiter ces pathologies à la source, en remplaçant de manière stable les besoins en médicaments ou en chirurgie. Le marché potentiel s’avère donc extrêmement important, autour d’un milliard de dollars

« Les thérapies génomiques représentent pour nous un très fort potentiel, et nous avons déjà investi dans plusieurs entreprises à l’intersection entre l’IA et de la biotechnologie. WhiteLab Genomics s’inscrit parfaitement dans cet univers. Nous avons été impressionnés par ce que l’entreprise a réalisé en deux ans et demi, et par son potentiel. Nous nous réjouissons de mener ensemble ce projet passionnant », ajoute Renaud Poulard, directeur associé d’Omnes Capital.

Hamzeh Abdul-Hadi, directeur des investissements chez Debiopharm, complète : « David et Julien ont rassemblé une équipe unique de scientifiques spécialisés dans la data et d’ingénieurs en bio-informatique. Des instituts de recherche de premier plan comme l’Inserm et Généthon leur ont fait confiance. C’est pourquoi nous sommes très heureux de devenir actionnaires de WhiteLab Genomics, et de pouvoir soutenir la croissance de cette entreprise ».

Source : White Lab Genomics








MyPharma Editions

Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Publié le 26 septembre 2022
Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Franck Fourès a été nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire de l’Anses par arrêté des ministres chargés de l’Agriculture et de la Santé du 29 juillet 2022. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2022.

La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Publié le 26 septembre 2022
La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Pour la troisième édition de son appel à projets sur l’innovation dans les parcours de santé, le Comité Exécutif de la Fondation du Leem a récompensé 12 lauréats avec une dotation totale de 300 000 euros.

Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l’étude de phase II du PXL065

Publié le 26 septembre 2022
Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l'étude de phase II du PXL065

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les troubles métaboliques rares, vient d’annoncer des résultats histologiques positifs de l’étude DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de l’énantiomère R de la pioglitazone (PXL065) stabilisé par substitution au deutérium) dans la NASH.

Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Publié le 26 septembre 2022
Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-Like 3 (TLR3), annonce aujourd’hui la présentation des données les plus récentes sur le TL-532, lors du congrès de la Oligonucleotide Therapeutics Society (OTS), à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) le 3 octobre 2022 (poster numéro 30).

Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

Publié le 26 septembre 2022
Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

SimforHealth lance officiellement sa nouvelle plateforme de simulation numérique dédiée aux maladies rares. Afin de sensibiliser les professionnels de santé aux maladies rares et plus spécifiquement à la culture du doute et à la réduction de l’errance diagnostique, l’équipe de SimforHealth a répondu à l’appel à projet « Améliorer le dépistage et le retard du diagnostic » porté par Coalition Next.

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le 26 septembre 2022
Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028.

Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Publié le 23 septembre 2022
Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Servier, groupe pharmaceutique international, et Google Cloud annoncent une collaboration stratégique qui marque une nouvelle étape dans la transformation digitale initiée par Servier. Cet accord, centré sur l’usage de la data et de l’intelligence artificielle (IA), vise notamment à accroître les capacités d’innovation thérapeutique du Groupe au bénéfice des patients et dans le respect du cadre réglementaire applicable.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents