Edition du 05-08-2020

bioMérieux: Jean-Luc Bélingard nommé Président Directeur Général

Publié le mercredi 27 octobre 2010

Le Conseil d’administration, réuni mardi 26 octobre, a approuvé la proposition d’Alain Mérieux de transmettre ses fonctions de Président Directeur Général de bioMérieux à Jean-Luc Bélingard à compter du 1er janvier 2011. Ce dernier quittera ses fonctions de PDG d’Ipsen le 22 novembre prochain. Le Conseil d’administration a également confirmé Alexandre Mérieux en tant que Directeur Général Délégué et Stéphane Bancel en tant que Chief Executive Officer.

 « Dans un environnement international et scientifique du diagnostic in vitro en pleine évolution, Alain Mérieux souhaite en effet prendre les mesures qui permettront d’assurer sa succession et la pérennité de bioMérieux dans le respect des valeurs qui sont les siennes depuis les débuts de cette société », explique le groupe dans un communiqué.

Membre du Conseil d’administration de bioMérieux depuis 2006, Jean-Luc Bélingard apporte son expertise acquise dans des groupes pharmaceutiques et biologiques de premier plan et une expérience internationalement reconnue du diagnostic. Partageant la vision bio-industrielle d’Alain Mérieux, il aura pour priorité la stratégie et la recherche et sera d’un appui précieux pour les équipes de Direction.

Afin de veiller au futur d’une société qu’il a créée en 1963, Alain Mérieux demeure au Conseil d’administration de bioMérieux où il assurera la présidence du Comité Ressources Humaines et du Comité Stratégique. Dans le cadre de la politique de développement international de la Société et compte tenu des liens historiques privilégiés qu’Alain Mérieux entretient avec la Chine, il assurera la présidence de bioMérieux dans ce pays.

Par ailleurs, Alain Mérieux reste Président Directeur Général de l’Institut Mérieux, la holding familiale qui contrôle bioMérieux, Transgene dans le domaine de l’immunothérapie et Silliker dans celui de la nutrition/santé. Il demeure également Président de la Fondation Mérieux, fondation familiale reconnue d’utilité publique dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses dans les pays en développement. Ces deux entités ont  beaucoup évolué au cours des dernières années et doivent relever aujourd’hui des défis de santé publique toujours plus nombreux et complexes. Aux côtés d’Alain Mérieux, Jean-Luc Bélingard assumera également les fonctions de Vice-Président de l’Institut Mérieux.

« Je prends cette décision en toute sérénité et en plein accord avec Alexandre et le Conseil d’administration, pour assurer le futur d’un groupe familial que j’ai mené aux tous premiers rangs mondiaux, avec le soutien de mes équipes, avec constance et détermination», a déclaré Alain Mérieux. « J’ai toute confiance en Jean-Luc Bélingard. Membre du Conseil depuis de nombreuses années, Jean-Luc connaît parfaitement notre société et ses enjeux. Grâce à un parcours professionnel particulièrement riche au sein de groupes biologiques et pharmaceutiques de premier plan, il bénéficie d’une expérience internationalement reconnue du diagnostic. Partageant notre vision bio-industrielle à long terme, Jean-Luc sera un appui précieux pour Alexandre dans les années à venir.»
Jean-Luc Bélingard a ajouté : « Je suis fier de contribuer à l’avenir d’un leader mondial qui s’inscrit dans la tradition entrepreneuriale française. Je suis heureux de rejoindre bioMérieux et l’Institut Mérieux et souhaite mener mon action dans la vision médicale et humaniste de la famille Mérieux avec laquelle j’ai eu le privilège de travailler. »

Parcours  de Jean-Luc Bélingard
Agé de 62 ans, Jean-Luc Bélingard est diplômé de HEC et est titulaire d’un MBA de l’université Cornell (Etats-Unis). Il compte plus de 36 ans d’expérience au sein de l’industrie pharmaceutique, notamment chez Merck & Co et Roche, où il était membre du Comité Exécutif du Groupe et Directeur Général de Roche Diagnostic. En 1999, Jean-Luc Bélingard a rejoint le groupe Pierre Fabre en tant que Directeur Général et Vice-Président du Conseil d’Administration. Jean-Luc Bélingard était depuis janvier 2002, Président Directeur Général du groupe Ipsen, groupe pharmaceutique d’innovation au plan global, présent sur plusieurs axes thérapeutiques de spécialités (oncologie, neurologie, endocrinologie et hématologie).

Jean-Luc Bélingard est également administrateur de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), de NicOx, de Laboratory Corporation of America (USA), de Celera Genomics (USA), et de bioMérieux depuis 2006.

Source : Biomérieux








MyPharma Editions

Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Publié le 5 août 2020
Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé l’encaissement de 22,2 millions de dollars (19 millions d’euros) suite à la vente à un fonds d’investissement chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals.

Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Publié le 4 août 2020
Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Le Groupe Celltrion a annoncé que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a approuvé la demande d’autorisation d’essai clinique de la société pour un essai clinique de Phase I avec le CT-P59, un traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19, chez des patients présentant des symptômes légers d’infection au SARS-CoV-2.

Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l’UE pour fournir jusqu’à 300 millions de doses

Publié le 1 août 2020
Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l'UE pour fournir jusqu'à 300 millions de doses

Sanofi et GSK ont annoncé vendredi avoir conclu des discussions avec la Commission européenne (CE) pour la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin COVID-19. La Commission a accepté de mettre en place un cadre contractuel pour l’achat de doses de vaccin une fois que le vaccin aurait été prouvé sûr et efficace, au nom de tous les États membres de l’UE.

Adocia initie une étude comparative validant l’insuline lispro de THDB pour les Phases 3 de BioChaperone® Lispro en Europe et aux Etats-Unis

Publié le 31 juillet 2020
Adocia initie une étude comparative validant l’insuline lispro de THDB pour les Phases 3 de BioChaperone® Lispro en Europe et aux Etats-Unis

Adocia, la société biopharmaceutique qui développe des formulations innovantes de protéines et de peptides pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé le début d’une étude comparative pour démontrer la sureté et l’efficacité de BC Lispro utilisant l’insuline lispro produite par Tonghua Dongbao chez des patients vivant avec un diabète de type 1.

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l’IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Publié le 31 juillet 2020
Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l'IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’autorisation de mise sur le marché d’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’association avec le rituximab dans le traitement de patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) précédemment traitée.

Innate pharma : publication dans Nature des résultats de l’étude translationnelle EXPLORE COVID-19

Publié le 30 juillet 2020
Innate pharma : publication dans Nature des résultats de l'étude translationnelle EXPLORE COVID-19

Innate Pharma a annoncé la publication d’un article dans la revue scientifique Nature, intitulé « Association of COVID-19 inflammation with activation of the C5a-C5aR1 axis »[*], écrit par les chercheurs d’Innate en collaboration avec les Hôpitaux Universitaires de Marseille – AP-HM (Hôpital de la Timone et Hôpital Nord), l’Hôpital Laveran, l’Université Aix-Marseille (AMU), le Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (Inserm, CNRS, AMU) ainsi que le laboratoire d’immunoprofiling de Marseille Immunopôle / AP-HM à l’Hôpital de la Timone.

Vaccin Covid-19 : Sanofi et GSK concluent un accord avec le gouvernement britannique pour fournir jusqu’à 60 millions de doses

Publié le 29 juillet 2020
Vaccin Covid-19 : Sanofi et GSK concluent un accord avec le gouvernement britannique pour fournir jusqu’à 60 millions de doses

Sanofi et GSK viennent de parvenir à un accord avec le gouvernement britannique visant la fourniture de 60 millions de doses de leur vaccin contre la Covid-19, sous réserve de la signature d’un contrat définitif. Le candidat-vaccin, développé par Sanofi en partenariat avec GSK, repose sur la technologie de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur la technologie éprouvée de production d’adjuvants à usage pandémique mise au point par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents