Edition du 11-08-2022

bioMérieux: Jean-Luc Bélingard nommé Président Directeur Général

Publié le mercredi 27 octobre 2010

Le Conseil d’administration, réuni mardi 26 octobre, a approuvé la proposition d’Alain Mérieux de transmettre ses fonctions de Président Directeur Général de bioMérieux à Jean-Luc Bélingard à compter du 1er janvier 2011. Ce dernier quittera ses fonctions de PDG d’Ipsen le 22 novembre prochain. Le Conseil d’administration a également confirmé Alexandre Mérieux en tant que Directeur Général Délégué et Stéphane Bancel en tant que Chief Executive Officer.

 « Dans un environnement international et scientifique du diagnostic in vitro en pleine évolution, Alain Mérieux souhaite en effet prendre les mesures qui permettront d’assurer sa succession et la pérennité de bioMérieux dans le respect des valeurs qui sont les siennes depuis les débuts de cette société », explique le groupe dans un communiqué.

Membre du Conseil d’administration de bioMérieux depuis 2006, Jean-Luc Bélingard apporte son expertise acquise dans des groupes pharmaceutiques et biologiques de premier plan et une expérience internationalement reconnue du diagnostic. Partageant la vision bio-industrielle d’Alain Mérieux, il aura pour priorité la stratégie et la recherche et sera d’un appui précieux pour les équipes de Direction.

Afin de veiller au futur d’une société qu’il a créée en 1963, Alain Mérieux demeure au Conseil d’administration de bioMérieux où il assurera la présidence du Comité Ressources Humaines et du Comité Stratégique. Dans le cadre de la politique de développement international de la Société et compte tenu des liens historiques privilégiés qu’Alain Mérieux entretient avec la Chine, il assurera la présidence de bioMérieux dans ce pays.

Par ailleurs, Alain Mérieux reste Président Directeur Général de l’Institut Mérieux, la holding familiale qui contrôle bioMérieux, Transgene dans le domaine de l’immunothérapie et Silliker dans celui de la nutrition/santé. Il demeure également Président de la Fondation Mérieux, fondation familiale reconnue d’utilité publique dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses dans les pays en développement. Ces deux entités ont  beaucoup évolué au cours des dernières années et doivent relever aujourd’hui des défis de santé publique toujours plus nombreux et complexes. Aux côtés d’Alain Mérieux, Jean-Luc Bélingard assumera également les fonctions de Vice-Président de l’Institut Mérieux.

« Je prends cette décision en toute sérénité et en plein accord avec Alexandre et le Conseil d’administration, pour assurer le futur d’un groupe familial que j’ai mené aux tous premiers rangs mondiaux, avec le soutien de mes équipes, avec constance et détermination», a déclaré Alain Mérieux. « J’ai toute confiance en Jean-Luc Bélingard. Membre du Conseil depuis de nombreuses années, Jean-Luc connaît parfaitement notre société et ses enjeux. Grâce à un parcours professionnel particulièrement riche au sein de groupes biologiques et pharmaceutiques de premier plan, il bénéficie d’une expérience internationalement reconnue du diagnostic. Partageant notre vision bio-industrielle à long terme, Jean-Luc sera un appui précieux pour Alexandre dans les années à venir.»
Jean-Luc Bélingard a ajouté : « Je suis fier de contribuer à l’avenir d’un leader mondial qui s’inscrit dans la tradition entrepreneuriale française. Je suis heureux de rejoindre bioMérieux et l’Institut Mérieux et souhaite mener mon action dans la vision médicale et humaniste de la famille Mérieux avec laquelle j’ai eu le privilège de travailler. »

Parcours  de Jean-Luc Bélingard
Agé de 62 ans, Jean-Luc Bélingard est diplômé de HEC et est titulaire d’un MBA de l’université Cornell (Etats-Unis). Il compte plus de 36 ans d’expérience au sein de l’industrie pharmaceutique, notamment chez Merck & Co et Roche, où il était membre du Comité Exécutif du Groupe et Directeur Général de Roche Diagnostic. En 1999, Jean-Luc Bélingard a rejoint le groupe Pierre Fabre en tant que Directeur Général et Vice-Président du Conseil d’Administration. Jean-Luc Bélingard était depuis janvier 2002, Président Directeur Général du groupe Ipsen, groupe pharmaceutique d’innovation au plan global, présent sur plusieurs axes thérapeutiques de spécialités (oncologie, neurologie, endocrinologie et hématologie).

Jean-Luc Bélingard est également administrateur de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), de NicOx, de Laboratory Corporation of America (USA), de Celera Genomics (USA), et de bioMérieux depuis 2006.

Source : Biomérieux








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents