Edition du 24-01-2022

Gene Signal : résultats positifs pour Aganirsen en usage topique sur des modèles de maladies rétiniennes

Publié le mardi 6 mars 2012

Gene Signal, société labellisée Genopole® spécialisée dans le développement de traitements innovants pour les pathologies liées à la régulation de l’angiogenèse, annonce la publication de résultats démontrant l’efficacité en administration topique (gouttes oculaires) d’Aganirsen (GS-101) sur deux modèles de maladies rétiniennes néovasculaires, la DMLA et la rétinopathie ischémique.

« La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et les rétinopathies ischémiques sont les causes majeures de cécité associée à la néovascularisation (développement de nouveaux vaisseaux sanguins) » explique le Dr Sylvian Chemtob (Université de Montréal, Canada), un des auteurs de la publication. En utilisant plusieurs modèles pathologiques représentatifs de ces maladies chez le singe, le rat et la souris, l’équipe de Gene Signal et ses collaborateurs ont montré que le traitement topique avec GS-101 (Aganirsen) est au moins aussi efficace que les traitements invasifs (par injection intraoculaire) actuellement pratiqués (Lucentis, Avastin) (Publication : IOVS, February 9, 2012, doi:10.1167/iovs.11-9064).

« Cette avancée technologique et thérapeutique est une première mondiale, et si elle se confirme en clinique, elle ouvre une voie nouvelle pour le traitement des maladies rétiniennes et le confort des malades » précise Salman Al-Mahmood, directeur scientifique de Gene Signal. Pour Gene Signal, elle marque le franchissement d’une étape décisive dans le développement de son produit phare pour le traitement des maladies de la chambre postérieure de l’oeil (maladies rétiniennes, DMLA, rétinopathie diabétique, etc.).

Aganirsen (GS-101) est un oligonucléotide antisens pour lequel Gene Signal devrait achever en 2012 un essai de phase III, actuellement en cours pour une autre maladie oculaire, la néovascularisation progressive de la cornée (indication cornéenne). Il a déjà montré un très bon profil de tolérance chez l’homme lors des phases cliniques I et II. « L’efficacité de GS-101 (Aganirsen) sans aucune toxicité chez l’homme, si elle est confirmée par les essais cliniques, laisse présager qu’il sera le premier agent thérapeutique à usage topique pour les maladies liées à l’angiogenèse pathologique » souligne Eric Viaud, CEO de Gene Signal.

Source : Gene Signal








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents