Edition du 23-10-2018

Gene Signal : résultats positifs pour Aganirsen en usage topique sur des modèles de maladies rétiniennes

Publié le mardi 6 mars 2012

Gene Signal, société labellisée Genopole® spécialisée dans le développement de traitements innovants pour les pathologies liées à la régulation de l’angiogenèse, annonce la publication de résultats démontrant l’efficacité en administration topique (gouttes oculaires) d’Aganirsen (GS-101) sur deux modèles de maladies rétiniennes néovasculaires, la DMLA et la rétinopathie ischémique.

« La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et les rétinopathies ischémiques sont les causes majeures de cécité associée à la néovascularisation (développement de nouveaux vaisseaux sanguins) » explique le Dr Sylvian Chemtob (Université de Montréal, Canada), un des auteurs de la publication. En utilisant plusieurs modèles pathologiques représentatifs de ces maladies chez le singe, le rat et la souris, l’équipe de Gene Signal et ses collaborateurs ont montré que le traitement topique avec GS-101 (Aganirsen) est au moins aussi efficace que les traitements invasifs (par injection intraoculaire) actuellement pratiqués (Lucentis, Avastin) (Publication : IOVS, February 9, 2012, doi:10.1167/iovs.11-9064).

« Cette avancée technologique et thérapeutique est une première mondiale, et si elle se confirme en clinique, elle ouvre une voie nouvelle pour le traitement des maladies rétiniennes et le confort des malades » précise Salman Al-Mahmood, directeur scientifique de Gene Signal. Pour Gene Signal, elle marque le franchissement d’une étape décisive dans le développement de son produit phare pour le traitement des maladies de la chambre postérieure de l’oeil (maladies rétiniennes, DMLA, rétinopathie diabétique, etc.).

Aganirsen (GS-101) est un oligonucléotide antisens pour lequel Gene Signal devrait achever en 2012 un essai de phase III, actuellement en cours pour une autre maladie oculaire, la néovascularisation progressive de la cornée (indication cornéenne). Il a déjà montré un très bon profil de tolérance chez l’homme lors des phases cliniques I et II. « L’efficacité de GS-101 (Aganirsen) sans aucune toxicité chez l’homme, si elle est confirmée par les essais cliniques, laisse présager qu’il sera le premier agent thérapeutique à usage topique pour les maladies liées à l’angiogenèse pathologique » souligne Eric Viaud, CEO de Gene Signal.

Source : Gene Signal








MyPharma Editions

Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Publié le 22 octobre 2018
Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Servier et Taiho Oncology ont conjointement annoncé la publication des données cliniques de l’étude pivot de phase III TAS-102 Gastric Study (TAGS) visant à évaluer LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) contre placebo et les meilleurs soins de soutien chez des patients atteints d’un cancer gastro-intestinal métastatique, lourdement pré-traités, ayant progressé ou présentant une intolérance aux précédents traitements.

Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l’asthme

Publié le 22 octobre 2018
Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l'asthme

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) comme traitement d’entretien d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez les patients âgés de 12 ans et plus.

Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Publié le 22 octobre 2018
Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Innate Pharma a présenté au congrès de l’ESMO 2018 des données mises à jour de l’essai de Phase II évaluant la tolérance et l’efficacité de la combinaison de monalizumab avec cetuximab (anti-EGFR) chez des patients prétraités présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute et/ou métastatique.

DBV Technologies : dépôt de sa demande d’AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

Publié le 22 octobre 2018
DBV Technologies : dépôt de sa demande d'AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

DBV Technologies a annoncé le dépôt d’une demande d’autorisation de mise sur le marché de produit biologique (BLA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour Viaskin Peanut, un produit destiné au traitement de l’allergie à l’arachide chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Publié le 22 octobre 2018
Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie, ciblant la réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers résistants, a annoncé avoir été invitée à présenter AsiDNA™, son candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides, à l’occasion du 2ème DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019 (DDRTS) qui se tiendra du 29 au 31 janvier 2019 à Boston, MA (Etats-Unis).

Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Publié le 19 octobre 2018
Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif concernant la demande d’autorisation de mise sur le marché du vaccin contre la dengue de Sanofi et a recommandé son approbation en Europe.

Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Publié le 19 octobre 2018
Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Eli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH+), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions