Edition du 16-05-2021

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Automédication : Bayer Santé Familiale performe en 2011

Publié le mardi 6 mars 2012

6ème acteur sur le marché français de l’automédication en 2011 (1), Bayer Santé Familiale poursuit sa croissance sur le marché des médicaments et produits conseil. Plusieurs facteurs expliquent cette progression : la dynamique d’innovation, une politique d’accompagnement des équipes officinales et une stratégie de communication ciblée des patients-consommateurs.

Parmi les marques les plus dynamiques en 2011, Mopralpro® et Berocca®, figurent parmi le top 10 Afipa des médicaments ayant contribué à la croissance du marché de l’OTC en 2011. Autres réussites pour l’entreprise en 2011, le lancement de Biseptinespraid®, indiqué pour la désinfection des petites plaies superficielles et de Mycohydralin®, indiqué pour le traitement des mycoses vulvo-vaginales.

Au-delà de ces innovations, le laboratoire poursuit sa stratégie de croissance s’appuyant notamment sur des relations privilégiées avec les pharmaciens. Selon Dirk Ossenberg-Engels, Président du Directoire de Bayer Santé Familiale, « Le marché était tiré autrefois par les médecins. Il l’est aujourd’hui par le conseil pharmaceutique. C’est pour cela que plus de la moitié des forces de ventes de Bayer Santé familiale est tournée vers l’officine et que nous investissons beaucoup autour de la formation des équipes officinales ». Une approche qui s’est avérée une nouvelle fois payante en 2011.

Mopralpro®, en première position sur le marché des IPP en automédication
Lancé en juin 2010 dans le traitement des brûlures d’estomac et des régurgitations acides fréquentes de l’adulte, Mopralpro® a atteint la première position sur le marché des IPP en automédication trois mois plus tard (2). Depuis cela, Mopralpro® renforce son leadership mois après mois (2). Les raisons d’un tel succès ? Tout d’abord l’efficacité reconnue de sa molécule – l’oméprazole, mais également les efforts déployés par Bayer Santé Familiale auprès des pharmaciens et des équipes officinales pour accompagner le délistage de cette molécule pionnière des IPP (3).

Dans cette dynamique, Bayer Santé Familiale a lancé un module de formation en ligne pour les officinaux www.Mopralpro.fr/pro/ présentant la pathologie et les données épidémiologiques qui s’y rapportent, rappelant les conseils hygiéno-diététiques et les options thérapeutiques disponibles en automédication. Cette plateforme met le pharmacien en situation grâce à des cas de comptoir, l’aide à construire son argumentaire et l’oriente sur une solution thérapeutique adéquate en s’appuyant sur un arbre décisionnel développé en collaboration avec l’AFSSAPS.

Ces initiatives en officine ont été relayées par un plan de communication ambitieux visant à informer les patients-consommateurs d’une nouvelle option thérapeutique, disponible en OTC pour soulager leurs brûlures d’estomac. Ce plan repose notamment sur un spot publicitaire diffusé en grande partie avant et pendant les fêtes de fin d’année.

Mopralpro a ainsi atteint 64.2% de parts de marché (pour la catégorie des IPP OTC) en décembre 2011 (4), soit une progression de 31.5% par rapport à décembre 2010 (5). La marque se positionne ainsi au 6ème rang des meilleures contributions à la croissance du marché de l’automédication1.

Berocca®, un repositionnement OTC réussi
Berocca est un médicament indiqué dans les troubles liés à un déficit en magnésium, permettant notamment de lutter contre la fatigue passagère physique et mentale. Lancé en 2002 auprès des médecins, Berocca s’est rapidement imposé comme un pilier du marché de la forme.

En 2011, la marque atteint une nouvelle envergure et connait une année record se positionnant désormais comme un incontournable du marché de la forme auprès du grand public et des pharmaciens. Berocca a ainsi été le 1er contributeur de la croissance du marché de la « forme » au dernier trimestre 2011 (31% de la croissance du marché a été attribuée à la marque) (6).

Si Berocca a longtemps été réservé à la prescription médicale, c’est la nouvelle stratégie « grand public » mise en place pour la marque en 2011 qui a rendu possible cette percée. En 2011, Bayer Santé Familiale décide en effet de repositionner ce médicament en conseil et lance une série de formations en officine afin de renforcer la recommandation des pharmaciens. Une stratégie soutenue par un plan de communication grand public, s’appuyant notamment sur un spot télévisé créatif qui a permis de renforcer la demande au comptoir. Résultat : la marque réalise un record de croissance (101%) en novembre 2011 (7). La même année, elle devient n°2 sur le marché de la « forme » avec 7% de parts de marché (8). Au global, ces performances lui permettent de se positionner au 7ème rang des marques ayant le plus contribué à la croissance du marché de l’automédication en 20111.

1 Baromètre Afipa, (marché en valeur) – février 2012
2 IMS Health- OTC SO – Ventes aux consommateurs, en pharmacie, en CA et en volume – Pour la période d’août 2010 à décembre 2011
3 Oméprazole = première AMM de la classe thérapeutique des IPP – AFSSAPS / Répertoire des spécialités pharmaceutiques
4 IMS Pharmatrend, valeur en CA, Décembre 2011
5 IMS Pharmatrend, valeur en CA, Evolution de la croissance entre décembre 2010 et décembre 2011
6 IMS Pharmatrend OTCSO- Base 132- Marché Forme (Multivitamines sauf Multivit&min u.périnatal, Multivitamines seules, Vitamine C, Suppléments minéraux magnésium, Toniques et Immunostimulants) – Valeur Q42011 vs Q2010
7 IMS Pharmatrend OTCSO- Base 132- Marché Forme- Volume (Unités vendues) Nov2011 vs Nov2010
8 IMS Pharmatrend OTCSO- Base 132- Marché Forme – (Multivitamines sauf Multivit&min u.périnatal, Multivitamines seules, Vitamine C, Suppléments minéraux magnésium, Toniques et Immunostimulants) – PDM en Valeur – 2011

 Source : Bayer








MyPharma Editions

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents