Edition du 29-06-2022

L’Autorité de la concurrence favorable à la vente de médicaments en grande surface

Publié le jeudi 19 décembre 2013

Dans un avis rendu public jeudi, l’Autorité de la concurrence a appelé « de ses vœux une animation de la concurrence sur l’ensemble de la chaine de distribution » et s’est prononcée en faveur d’une ouverture encadrée de la distribution au détail des médicaments non remboursables.

En février 2013, l’Autorité de la concurrence a lancé une vaste enquête sectorielle afin d’examiner la distribution en ville du médicament à usage humain. Après plusieurs mois de consultation avec l’ensemble des parties prenantes, elle rend public aujourd’hui un avis dans lequel elle formule un certain nombre d’observations et de propositions.

« Loin d’appeler à une refonte totale de la distribution du médicament en ville, qui pourrait être nuisible à la politique de santé publique », l’Autorité de la concurrence, appelle » de ses vœux une adaptation progressive et limitée du secteur aux nouveaux modes de commercialisation et aux attentes des consommateurs en matière de prix et de services ».

Une ouverture limitée et encadrée de la distribution du médicament en ville

L’Autorité de la concurrence constate dans son avis que l’intensité de la concurrence entre officines est relativement faible comme en témoignent les très forts écarts de prix (de 1 à 4) relevés sur les médicaments non remboursables. « Cette situation est défavorable aux consommateurs, et ce d’autant plus qu’elle s’accompagne d’un manque d’information et de publicité sur les prix, qui les empêchent d’établir des comparaisons », estime-t-elle.

Ainsi, l’Autorité de la concurrence demeure favorable, à l’issue de sa consultation publique, à la vente des  médicaments d’automédication et de certains produits « frontières » (comme par exemple les tests de grossesse, produits d’entretien pour lentilles de contact) en parapharmacie ou en grandes surfaces, en plus des pharmacies. L’autorité se dit ainsi « convaincue, notamment au regard d’exemples étrangers, que ces formes de commerce, qui ont des capacités de négociation très fortes avec les fournisseurs, pourront offrir des avantages aux consommateurs en termes de services ou de prix ».

Elle souligne cependant qu’il « convient d’encadrer la commercialisation par des règles strictes, qui garantissent la qualité et la sécurité de la vente du médicament, et notamment la présence d’un pharmacien diplômé, la création d’un espace de vente dédié et l’obligation de délivrance d’un conseil ». Des mesures, qui selon elle, « permettront de garantir que les médicaments ne seront pas banalisés dans les nouveaux points de vente ».

Limiter les restrictions réglementaires au développement du commerce en ligne

Selon l’autorité, cette ouverture de la distribution limitée et encadrée du médicament doit s’inscrire dans « un contexte de raffermissement du rôle du pharmacien dans le dispositif de santé et de consolidation de ses sources de revenus » et lui donner par ailleurs les moyens d’être dynamique et compétitif sur le segment de l’automédication ».

L’Autorité de la concurrence indique ainsi soutenir la vente en ligne de médicaments d’automédication dans le cadre sécurisé offert par la loi. « Cette nouvelle forme de commercialisation, qui constitue un vecteur de concurrence dans le secteur, est en effet de nature à améliorer le service de distribution et de générer des baisses de prix », estime-t-elle. « Dans la mesure où la loi prévoit que seuls les pharmaciens d’officine peuvent recourir au commerce en ligne de médicaments, ces derniers doivent se saisir de cet instrument nouveau pour dynamiser leur activité professionnelle », indique-elle estimant par ailleurs « nécessaire de limiter autant que faire se peut les restrictions réglementaires au développement du commerce en ligne ».

Consulter l’avis de l’Autorité de la concurrence








MyPharma Editions

Ipsen : revue prioritaire par la FDA de la demande d’approbation du palovarotène dans la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 29 juin 2022
Ipsen : revue prioritaire par la FDA de la demande d’approbation du palovarotène dans la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen a annoncé que les autorités de santé américaines (FDA) ont accordé une revue prioritaire à la demande d’approbation du médicament expérimental palovarotène pour le traitement des patients atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP), une maladie génétique ultra-rare.

Cellectis : Axel-Sven Malkomes et Donald A Bergstrom nommés à son conseil d’administration

Publié le 29 juin 2022
Cellectis : Axel-Sven Malkomes et Donald A Bergstrom nommés à son conseil d'administration

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a annoncé que lors de son Assemblée Générale Mixte, Axel-Sven Malkomes et Donald A. Bergstrom, M.D., Ph.D., ont été nommés administrateurs du conseil d’administration de la société, avec effet immédiat.

Immuno-oncologie : Domain Therapeutics reçoit un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de Merck pour le développement clinique de M1069

Publié le 28 juin 2022
Immuno-oncologie : Domain Therapeutics reçoit un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de Merck pour le développement clinique de M1069

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) en immuno-oncologie (IO), a annoncé aujourd’hui avoir obtenu un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de la part de Merck dans le cadre du contrat de collaboration et de licence de 240 millions d’euros (261 millions US $) signé en 2017.

Transgene et BioInvent : conclusion d’un accord de collaboration avec MSD pour évaluer BT-001 en combinaison avec KEYTRUDA®

Publié le 28 juin 2022
Transgene et BioInvent : conclusion d’un accord de collaboration avec MSD pour évaluer BT-001 en combinaison avec KEYTRUDA®

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé la conclusion d’un accord de collaboration clinique et de mise à disposition de KEYTRUDA® (pembrolizumab) avec MSD, une marque déposée de Merck & Co, Inc. à Rahway (États-Unis).

Teva : résultats provisoires prometteurs de son étude PEARL concernant l’impact d’AJOVY®

Publié le 28 juin 2022
Teva : résultats provisoires prometteurs de son étude PEARL concernant l’impact d’AJOVY®

Teva vient d’annoncer des résultats provisoires prometteurs de son étude Pan-European Real World (PEARL), présentée pour la première fois au congrès de l’Académie européenne de neurologie (AEN) à Vienne, en Autriche. D’une durée de deux ans, l’étude d’observation prospective Pan-European Real World (PEARL) sur AJOVY® (frémanezumab) se penche sur son efficacité chez les patients avec une migraine chronique ou épisodique.

Takeda : publication des résultats de Phase 2 du fazirsiran chez les patients présentant une déficience en alpha-1-antitrypsine dans le NEJM

Publié le 28 juin 2022
Takeda : publication des résultats de Phase 2 du fazirsiran chez les patients présentant une déficience en alpha-1-antitrypsine dans le NEJM

Takeda et Arrowhead ont annoncé la publication des résultats d’une étude clinique de Phase 2 (AROAAT-2002) portant sur le fazirsiran (TAK-999/ARO-AAT) expérimental dans le traitement des maladies du foie associées au déficit en alpha-1-antitrypsine (AATD), dans le New England Journal of Medicine (NEJM), ainsi qu’une présentation orale dans le cadre du International Liver Congress™ 2022 – la réunion annuelle de l’Association européenne pour l’étude du foie (EASL).

Advicenne : signature d’un partenariat avec Taïba Healthcare pour la commercialisation de Sibnayal® au Moyen-Orient

Publié le 28 juin 2022
Advicenne : signature d’un partenariat avec Taïba Healthcare pour la commercialisation de Sibnayal® au Moyen-Orient

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé la signature d’un partenariat de distribution exclusive avec Taïba Healthcare (« Taïba »), laboratoire pharmaceutique basé au Sultanat d’Oman, pour la commercialisation de Sibnayal® dans certains pays du Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Sultanat d’Oman, Emirats Arabes Unis, Qatar, Kuwait et Bahreïn).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents