Edition du 19-07-2018

Accueil » E-santé » Médecine

Pharmacie « connectée » : ce qu’en attendent les Français

Publié le vendredi 13 février 2015

Conseils santé, vente d’objets de santé connectés ou encore informations sur les médicaments…. Avec l’attrait pour les objets et la santé connectée, une étude PHR/IFOP (*) montre que les Français sont en demande de plus de « connectivité » dans leur pharmacie. Près de 8 Français sur 10 se montrent favorables au partage des données recueillies par des objets connectés avec son pharmacien. 

En premier lieu, leurs principales attentes « spontanées » concernent l’information sur les traitements et les médicaments (24%), via des conseils, l’accès aux notices des médicaments ou leur composition. Ils sont 22% à réclamer la possibilité de commander et d’acheter des médicaments et traitements, afin de comparer les prix et consulter les offres et promotions par exemple.

Ils sont 12% à souhaiter que la présence d’écrans en libre service au sein des officines leur apporte davantage d’autonomie pour accéder à un espace digital personnalisé regroupant leurs informations de santé et permettant de renouveler une ordonnance, suivre l’état de leurs vaccinations, avoir accès à leur dossier médical en ligne ou encore de mettre à jour leur carte vitale.

Trois grandes tendances en matière d’applications santé sont plébiscitées par les Français :  la circulation d’informations sur un traitement en cours (43% des suffrages), l’aide à l’automédication (38%), et l’information sur les pathologies (32%).

Les Français souhaitent également que l’e-Pharmacie vienne faciliter leurs démarches à travers un site internet qui  leur permette d’optimiser le parcours santé : possibilité de renouveler son ordonnance en ligne (50%), commander les produits et les recevoir directement à domicile (39%) ou venir les retirer en officine (35%). Quant aux outils connectés que les Français souhaiteraient voir dans leurs pharmacies, le tensiomètre est le plus demandé (58%), devant le lecteur de glycémie (35%) et un outil permettant l’analyse du sommeil (30%).

Près de 8 Français sur 10 favorables au partage des données avec son pharmacien

Les professionnels de santé (médecins et pharmaciens) sont positionnés comme référents indispensables à l’interprétation des données physiologiques. Seuls 10% des Français s’estiment à même d’interpréter seuls les données santé fournies par les objets connectés.

Près de 8 Français sur 10 (77%) se montrent favorables au partage des données recueillies par des objets connectés avec son pharmacien. Parmi les informations personnelles, les Français sont prêt à partager les données médicales concernant le suivi de traitements (88%) ou les rendez-vous avec les professionnels de santé (64%). Ils se montrent également disposés à partager des informations de base telles que le poids, l’âge, la taille ou le groupe sanguin, et enfin les données relatives au rythme de vie comme le sommeil (69%) ou l’activité physique (61%).

Les Français sont également favorables à l’enrichissement de la relation avec leur pharmacien par le développement de contacts « dématérialisés », plus adaptés aux pratiques modernes. Par exemple, La prise de contact par SMS/e-mail pour être informé de la préparation de leur commande séduit 83% des sondés et 70% d’entre eux pour confirmer un rendez-vous. Selon 6 Français sur 10, les moyens de communication numérique doivent également permettre de mieux ajuster la posologie de leur traitement en fonction des données collectées par le pharmacien. En parallèle, le recours à la vidéo-conférence avec un professionnel de santé attire déjà environ 1 personne sur 2, que ce soit avec le médecin ( 57 %) ou le pharmacien (48%).

* Etude PHR / IFOP réalisée du 8 au 13 janvier 2015. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing), selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 18 juillet 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis et recommandations du Comité de l'EMA

L’ANSM vient de faire le point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 29 mai au 1 juin 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 8 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Primex Pharmaceuticals : Tomaso Dameno nommé responsable des opérations

Publié le 18 juillet 2018
Primex Pharmaceuticals : Tomaso Dameno nommé responsable des opérations

La société pharmaceutique suisse Primex Pharmaceuticals vient d’annoncer le renforcement de son équipe dirigeante avec l’arrivée de Tomaso Dameno, qui est nommé responsable des opérations.

Pharnext : délivrance de nouveaux brevets de produits pour ses PLEODRUG™ « first-in-class » PXT3003 et PXT864

Publié le 18 juillet 2018
Pharnext : délivrance de nouveaux brevets de produits pour ses PLEODRUG™ "first-in-class" PXT3003 et PXT864

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé aujourd’hui la délivrance de brevets de produits, sécurisant la protection de nouvelles entités, pour les PLEODRUG™ PXT3003 et PXT864.

Poxel : résultats positifs de phase Ib sur le PXL770 dans la NASH

Publié le 18 juillet 2018
Poxel : résultats positifs de phase Ib sur le PXL770 dans la NASH

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants pour les maladies métaboliques, notamment le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé les résultats positifs de son étude de phase Ib en deux parties sur le PXL770, composée d’une étude à doses multiples et croissantes et d’une étude d’interaction médicamenteuse.

Sciences de la vie : lancement du fonds d’investissement InnoBio 2

Publié le 17 juillet 2018
Sciences de la vie : lancement du fonds d’investissement InnoBio 2

Bpifrance et les laboratoires Sanofi, Takeda, Ipsen, Servier et Boehringer Ingelheim créent le successeur du fonds InnoBio avec un objectif à terme compris entre 200 et 250 millions d’euros. Le fonds investira dans des entreprises françaises ou ayant une activité significative en France dans les produits biopharmaceutiques ou la santé numérique en lien avec les médicaments de prescription.

Núria Perez-Cullell nommée Directrice Générale de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique

Publié le 17 juillet 2018
Núria Perez-Cullell nommée Directrice Générale de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique

Le groupe Pierre Fabre vient d’annoncer la nomination de Núria Perez-Cullell au poste de Directrice Générale de sa filiale Pierre Fabre Dermo-Cosmétique (PFDC). Cette nomination deviendra effective à compter du 20 août prochain.

Eurobio Scientific acquiert la société Dendritics

Publié le 17 juillet 2018
Eurobio Scientific acquiert la société Dendritics

Eurobio Scientific, le groupe français spécialisé dans le diagnostic médical in vitro et les sciences de la vie, a annoncé avoir acquis la totalité du capital de Dendritics, société française basée à Lyon, spécialisée dans le développement et la production d’anticorps. Cette acquisition a été réalisée en numéraire, sans impact significatif sur la trésorerie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions