Edition du 26-04-2018

Accueil » E-santé » Médecine

Pharmacie « connectée » : ce qu’en attendent les Français

Publié le vendredi 13 février 2015

Conseils santé, vente d’objets de santé connectés ou encore informations sur les médicaments…. Avec l’attrait pour les objets et la santé connectée, une étude PHR/IFOP (*) montre que les Français sont en demande de plus de « connectivité » dans leur pharmacie. Près de 8 Français sur 10 se montrent favorables au partage des données recueillies par des objets connectés avec son pharmacien. 

En premier lieu, leurs principales attentes « spontanées » concernent l’information sur les traitements et les médicaments (24%), via des conseils, l’accès aux notices des médicaments ou leur composition. Ils sont 22% à réclamer la possibilité de commander et d’acheter des médicaments et traitements, afin de comparer les prix et consulter les offres et promotions par exemple.

Ils sont 12% à souhaiter que la présence d’écrans en libre service au sein des officines leur apporte davantage d’autonomie pour accéder à un espace digital personnalisé regroupant leurs informations de santé et permettant de renouveler une ordonnance, suivre l’état de leurs vaccinations, avoir accès à leur dossier médical en ligne ou encore de mettre à jour leur carte vitale.

Trois grandes tendances en matière d’applications santé sont plébiscitées par les Français :  la circulation d’informations sur un traitement en cours (43% des suffrages), l’aide à l’automédication (38%), et l’information sur les pathologies (32%).

Les Français souhaitent également que l’e-Pharmacie vienne faciliter leurs démarches à travers un site internet qui  leur permette d’optimiser le parcours santé : possibilité de renouveler son ordonnance en ligne (50%), commander les produits et les recevoir directement à domicile (39%) ou venir les retirer en officine (35%). Quant aux outils connectés que les Français souhaiteraient voir dans leurs pharmacies, le tensiomètre est le plus demandé (58%), devant le lecteur de glycémie (35%) et un outil permettant l’analyse du sommeil (30%).

Près de 8 Français sur 10 favorables au partage des données avec son pharmacien

Les professionnels de santé (médecins et pharmaciens) sont positionnés comme référents indispensables à l’interprétation des données physiologiques. Seuls 10% des Français s’estiment à même d’interpréter seuls les données santé fournies par les objets connectés.

Près de 8 Français sur 10 (77%) se montrent favorables au partage des données recueillies par des objets connectés avec son pharmacien. Parmi les informations personnelles, les Français sont prêt à partager les données médicales concernant le suivi de traitements (88%) ou les rendez-vous avec les professionnels de santé (64%). Ils se montrent également disposés à partager des informations de base telles que le poids, l’âge, la taille ou le groupe sanguin, et enfin les données relatives au rythme de vie comme le sommeil (69%) ou l’activité physique (61%).

Les Français sont également favorables à l’enrichissement de la relation avec leur pharmacien par le développement de contacts « dématérialisés », plus adaptés aux pratiques modernes. Par exemple, La prise de contact par SMS/e-mail pour être informé de la préparation de leur commande séduit 83% des sondés et 70% d’entre eux pour confirmer un rendez-vous. Selon 6 Français sur 10, les moyens de communication numérique doivent également permettre de mieux ajuster la posologie de leur traitement en fonction des données collectées par le pharmacien. En parallèle, le recours à la vidéo-conférence avec un professionnel de santé attire déjà environ 1 personne sur 2, que ce soit avec le médecin ( 57 %) ou le pharmacien (48%).

* Etude PHR / IFOP réalisée du 8 au 13 janvier 2015. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing), selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.








MyPharma Editions

Diabète : Adocia signe une alliance stratégique en Chine

Publié le 26 avril 2018
Diabète : Adocia signe une alliance stratégique en Chine

Adocia et Tonghua Dongbao Pharmaceuticals ont annoncé un partenariat stratégique selon lequel Adocia a accordé les droits exclusifs de développement et de commercialisation à Tonghua Dongbao sur la combinaison à ratio fixe d’insuline glargine et d’insuline lispro, BioChaperone® Combo, et sur l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine et dans certains autres pays.

Bone Therapeutics : nomination de Claudia D’Augusta en tant qu’Administrateur non-exécutif

Publié le 26 avril 2018
Bone Therapeutics : nomination de Claudia D'Augusta en tant qu'Administrateur non-exécutif

Bone Therapeutics, la société de thérapie cellulaire osseuse, vient d’annoncer la nomination de Claudia D’Augusta, PhD, à son Conseil d’Administration en tant qu’administrateur non-exécutif. Claudia D’Augusta est une experte en finance disposant de plus de 15 ans d’expérience en finance d’entreprise, marchés de capitaux et fusions & acquisitions.

Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Publié le 26 avril 2018
Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux central, vient d’annoncer dans un communiqué avoir obtenu l’autorisation de l’agence hongroise du médicament pour l’essai clinique de phase 2 de son candidat médicament THN102 dans ce pays pour les personnes souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson.

Acticor Biotech : l’EMA confirme l’entrée en phase II de son produit ACT017 dans l’AVC

Publié le 25 avril 2018
Acticor Biotech : l'EMA confirme l'entrée en phase II de son produit ACT017 dans l'AVC

Acticor Biotech, société de biotechnologie en développement clinique spécialisée dans la phase aiguë des maladies thrombotiques, y compris l’accident vasculaire cérébral et l’embolie pulmonaire, a présenté à l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le plan de développement de son candidat médicament, ACT017.

Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Publié le 25 avril 2018
Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Celgene France, une filiale à part entière de Celgene Corporation, a annoncé la nomination de Christophe Durand au poste de Président Directeur général depuis le 12 avril 2018.

Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Publié le 25 avril 2018
Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir démarré l’étude clinique de phase I DRIIV (DNA Repair Inhibitor administered IntraVenously) avec AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN tumoral. Cette étude est destinée à évaluer la tolérance et la dose clinique optimale ainsi qu’à déterminer sa dose active au niveau tumoral, chez des patients atteints d’un cancer solide avancé.

Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Publié le 25 avril 2018
Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, vient d’ouvrir un bureau de développement aux Etats-Unis, à Research Triangle Park (RTP) en Caroline du Nord. La décision de transférer son précédent bureau de développement de Fort Worth (Texas) à RTP et de renforcer sa présence aux Etats-Unis est motivée par l’avancement attendu vers des études cliniques de phase 2 de NCX 470 pour les patients atteints de glaucome et de NCX 4251 pour les patients atteints de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions