Edition du 24-04-2019

Enfants hyperactifs : la HAS fait ses recommandations sur le TDAH

Publié le vendredi 13 février 2015

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier ses recommandations concernant le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Leur objectif : aider les médecins de premier recours à « savoir réagir, établir un pré-diagnostic et accompagner les enfants et adolescents concernés ainsi que leur famille ».

 « Les professionnels de santé sont peu ou pas formés au TDAH, et ont souvent des difficultés pour répondre aux inquiétudes des familles, identifier le trouble, apporter un soutien à l’enfant et éventuellement l’orienter vers une prise en charge adaptée », estime ainsi la Haute autorité de Santé.
 
Le TDAH est un trouble qui associe 3 symptômes dont l’intensité et les manifestations varient selon la personne : le déficit de l’attention,  l’hyperactivité motrice et l’impulsivité.  « Ces symptômes peuvent constituer des traits de caractère habituels chez l’enfant ou des signes réactionnels à un contexte particulier, une période de transition,… C’est uniquement lorsque ces symptômes deviennent un handicap pour l’enfant – que ce soit dans son apprentissage scolaire, ses relations sociales, sa vie quotidienne – et provoquent une souffrance durable qu’il pourra s’agir d’un TDAH et qu’une prise en charge pourra être envisagée », souligne la HAS.
 
Le rôle du médecin de premier recours

Le médecin de premier recours (le médecin généraliste, le pédiatre), est « l’interlocuteur de confiance pour la famille », souligne la HAS.  « Le médecin va étayer les hypothèses et éventuellement établir un pré-diagnostic de TDAH en s’intéressant à la souffrance de l’enfant, son contexte social, son processus d’apprentissage et ses relations au sein de la famille ». Après ces consultations, « il pourra décider d’orienter l’enfant vers un médecin spécialiste du TDAH », indique la HAS.
 
Le médecin spécialiste (médecin psychiatre, pédopsychiatre, pédiatre, neuro-pédiatre ou neurologue) aura la tâche de confirmer ou non le pré-diagnostic du médecin de premier recours, d’élaborer une prise en charge adaptée à l’enfant, d’accompagner l’enfant et la famille.

Les thérapies non médicamenteuses en première intention

La HAS rappelle « la prise en charge doit être globale et adaptée aux symptômes de l’enfant et à leur sévérité ». « La prise en charge sera d’autant plus efficace qu’elle est précoce », poursuit-elle. « En première intention, une prise en charge non médicamenteuse doit être mise en œuvre, combinant  en fonction des besoins de l’enfant des mesures psychologiques, éducatives et sociales. Si ces mesures sont insuffisantes, un traitement médicamenteux peut être initié », préconise la HAS.
Le méthylphénidate est le seul médicament disponible à ce jour et indiqué pour le traitement pharmacologique du TDAH (Ritaline®, Concerta® et Quasym®). « Soumis à des règles de prescription très strictes, il doit être intégré dans une approche personnalisée à chaque enfant, réévalué tous les mois et prescrit en complément d’une thérapie non-médicamenteuse », rappelle enfin la Haute autorité de SAnté.

Source : HAS








MyPharma Editions

Médicaments : signature de l’avenant à l’Accord-cadre sur la procédure de négociations des prix

Publié le 24 avril 2019
Médicaments : signature de l’avenant à l’Accord-cadre sur la procédure de négociations des prix

Le Leem et le Comité économique des produits de santé (CEPS) ont signé, ce 24 avril 2019, un avenant à l’Accord-cadre destiné à améliorer la procédure de négociation des prix. Cette signature matérialise un des engagements importants du Conseil stratégique des industries de santé (Csis) de juillet 2018, à savoir la réduction des délais des procédures administratives d’accès des médicaments au marché.

Servier célèbre les 40 ans de sa présence en Chine

Publié le 24 avril 2019
Servier célèbre les 40 ans de sa présence en Chine

Servier a célébré le 15 avril 2019 les 40 ans de sa présence en Chine. A cette occasion, Olivier Laureau, Président de Servier, a souligné lors d’une cérémonie l’importance stratégique de la Chine pour Servier et l’engagement du groupe pharmaceutique français à continuer à investir sur le long terme pour répondre aux besoins médicaux croissants des patients.

Psoriasis : LEO Pharma et LTS lancent un essai clinique sur des patchs de micropuncture

Publié le 24 avril 2019
Psoriasis : LEO Pharma et LTS lancent un essai clinique sur des patchs de micropuncture

LEO Pharma et LTS Lohmann Therapie-Systeme, société qui conçoit et fabrique des systèmes d’administration de médicament innovants, ont annoncé le lancement d’un essai clinique sur des patchs de micropuncture pour le traitement du psoriasis par voie intradermique. L’étude débutera en avril 2019 et devrait s’achever dans le courant de l’année. Elle vise à démontrer l’efficacité et l’innocuité du dispositif sur les patients.

Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima 2019

Publié le 23 avril 2019
Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima 2019

A l’issue de la réunion de négociation du 28 mars dernier, le Leem a proposé à la signature un accord collectif revalorisant l’ensemble des salaires minima conventionnels de 1,8 % au 1er janvier 2019 sur les 11 groupes de la grille de classification.

Cancer en stade avancé : le profilage tumoral complet promet de nouvelles options thérapeutiques

Publié le 23 avril 2019
Cancer en stade avancé : le profilage tumoral complet promet de nouvelles options thérapeutiques

Les résultats de WINTHER, première étude du Consortium WIN**, publiés hier dans la revue Nature Medicine*, dans un article intitulé Genomic and transcriptomic profiling expands precision cancer medicine: the WINTHER trial, démontrent que le profilage de l’ARN en plus de celui de l’ADN permet à un plus grand nombre de patients atteints d’un cancer avancé de recevoir des thérapies personnalisées, par rapport aux tests standard des mutations de l’ADN seuls.

Ethypharm fait l’acquisition du Laboratoire PHARMY II en France

Publié le 22 avril 2019
Ethypharm fait l'acquisition du Laboratoire PHARMY II en France

Ethypharm, le groupe pharmaceutique engagé dans le traitement des addictions, de la douleur et des soins d’urgence, vient d’annoncer la signature d’un accord définitif, le 5 avril 2019, portant sur l’acquisition du Laboratoire PHARMY II.

Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Publié le 19 avril 2019
Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Pfizer a annoncé que la Commission Européenne a octroyé une AMM à Vizimpro® (dacomitinib) 45 mg en monothérapie pour le traitement de première ligne des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). Partager la publication […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents