Edition du 18-01-2022

Accueil » E-santé » Médecine

Pharmacie « connectée » : ce qu’en attendent les Français

Publié le vendredi 13 février 2015

Conseils santé, vente d’objets de santé connectés ou encore informations sur les médicaments…. Avec l’attrait pour les objets et la santé connectée, une étude PHR/IFOP (*) montre que les Français sont en demande de plus de « connectivité » dans leur pharmacie. Près de 8 Français sur 10 se montrent favorables au partage des données recueillies par des objets connectés avec son pharmacien. 

En premier lieu, leurs principales attentes « spontanées » concernent l’information sur les traitements et les médicaments (24%), via des conseils, l’accès aux notices des médicaments ou leur composition. Ils sont 22% à réclamer la possibilité de commander et d’acheter des médicaments et traitements, afin de comparer les prix et consulter les offres et promotions par exemple.

Ils sont 12% à souhaiter que la présence d’écrans en libre service au sein des officines leur apporte davantage d’autonomie pour accéder à un espace digital personnalisé regroupant leurs informations de santé et permettant de renouveler une ordonnance, suivre l’état de leurs vaccinations, avoir accès à leur dossier médical en ligne ou encore de mettre à jour leur carte vitale.

Trois grandes tendances en matière d’applications santé sont plébiscitées par les Français :  la circulation d’informations sur un traitement en cours (43% des suffrages), l’aide à l’automédication (38%), et l’information sur les pathologies (32%).

Les Français souhaitent également que l’e-Pharmacie vienne faciliter leurs démarches à travers un site internet qui  leur permette d’optimiser le parcours santé : possibilité de renouveler son ordonnance en ligne (50%), commander les produits et les recevoir directement à domicile (39%) ou venir les retirer en officine (35%). Quant aux outils connectés que les Français souhaiteraient voir dans leurs pharmacies, le tensiomètre est le plus demandé (58%), devant le lecteur de glycémie (35%) et un outil permettant l’analyse du sommeil (30%).

Près de 8 Français sur 10 favorables au partage des données avec son pharmacien

Les professionnels de santé (médecins et pharmaciens) sont positionnés comme référents indispensables à l’interprétation des données physiologiques. Seuls 10% des Français s’estiment à même d’interpréter seuls les données santé fournies par les objets connectés.

Près de 8 Français sur 10 (77%) se montrent favorables au partage des données recueillies par des objets connectés avec son pharmacien. Parmi les informations personnelles, les Français sont prêt à partager les données médicales concernant le suivi de traitements (88%) ou les rendez-vous avec les professionnels de santé (64%). Ils se montrent également disposés à partager des informations de base telles que le poids, l’âge, la taille ou le groupe sanguin, et enfin les données relatives au rythme de vie comme le sommeil (69%) ou l’activité physique (61%).

Les Français sont également favorables à l’enrichissement de la relation avec leur pharmacien par le développement de contacts « dématérialisés », plus adaptés aux pratiques modernes. Par exemple, La prise de contact par SMS/e-mail pour être informé de la préparation de leur commande séduit 83% des sondés et 70% d’entre eux pour confirmer un rendez-vous. Selon 6 Français sur 10, les moyens de communication numérique doivent également permettre de mieux ajuster la posologie de leur traitement en fonction des données collectées par le pharmacien. En parallèle, le recours à la vidéo-conférence avec un professionnel de santé attire déjà environ 1 personne sur 2, que ce soit avec le médecin ( 57 %) ou le pharmacien (48%).

* Etude PHR / IFOP réalisée du 8 au 13 janvier 2015. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing), selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.








MyPharma Editions

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Publié le 17 janvier 2022
Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Seekyo, startup spécialisée dans le développement d’une Smart Chemotherapy, a annoncé la nomination de deux nouveaux membres au sein de son conseil scientifique : le Dr Jacques Medioni et le Dr Jean-Pierre Bizzari. Les thérapies développées par Seekyo ciblent de manière très sélective le microenvironnement tumoral, limitant ainsi les effets secondaires engendrés par les traitements classiques. Au côté des conjugués anticorps-médicaments (ADC-Antibody-Drug Conjugates), ces thérapies pourraient changer la donne pour les patients et praticiens en matière de traitement des tumeurs solides

OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

Publié le 17 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

OSE Immunotherapeutics a annoncé le départ d’Alexis Peyroles en tant que Directeur général de la société. Dominique Costantini, actuellement Présidente du Conseil d’administration d’OSE Immunotherapeutics et Directrice générale de 2012 à 2018, a été nommée Directrice générale intérimaire, avec effet immédiat. La recherche d’un nouveau Directeur général a démarré avec l’aide d’un cabinet de recrutement international de premier plan.

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Abivax reçoit l’avis scientifique de l’EMA soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 14 janvier 2022
Abivax reçoit l'avis scientifique de l'EMA soutenant l'avancement du programme clinique de phase 3 d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires et le cancer, a annoncé que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré son avis scientifique soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), visant par la suite à l’obtention potentielle d’une autorisation de mise sur le marché et à la commercialisation d’ABX464.

Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a déclaré que son partenaire sous licence, Allogene Therapeutics, Inc., a annoncé la levée de l’avis de suspension par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de ses essais cliniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents