Edition du 18-09-2018

6ème réunion du Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS)

Publié le vendredi 5 juillet 2013

Le 6ème Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) s’est réuni le 5 juillet 2013 autour du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, en présence de plusieurs membres du gouvernement et de hauts représentants français, européens et mondiaux des industries de santé. Une édition qui était couplée à la signature d’un contrat de filière dans le cadre du Comité stratégique de filière (CSF).

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a présidé aujourd’hui la sixième réunion du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), dont il avait annoncé la relance en novembre 2012 lors des rencontres internationales de la recherche. Cette réunion s’est déroulée en présence de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, de Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et de Bernard Cazeneuve, ministre délégué en charge du Budget, ainsi que des représentants de l’ensemble des acteurs de la filière des industries et technologies de santé.

La réunion du CSIS a été suivie par la signature du Contrat de Filière Industries et Technologies de Santé par les ministres et les représentants des syndicats professionnels, en présence des organisations syndicales, dans le cadre du comité stratégique de filière (CSF).

Les travaux du Comité de Filière et du Conseil Stratégique ont permis d’aboutir à 44 mesures, construites dans une démarche de réciprocité entre Etat et industriels, autour de quatre axes d’action prioritaires :  renforcer et accroître l’attractivité de la France comme lieu de recherche et de développement d’innovations thérapeutiques ; restaurer la confiance en garantissant la sécurité des produits de santé, en assurant l’accès pour tous aux innovations médicales et technologiques ainsi qu’en luttant contre la contrefaçon; développer l’emploi et la production, notamment en soutenant les PME et ETI innovantes ; ^partir à la conquête de nouveaux marchés à l’export.

Ces mesures comportent des engagements en matière de recherche et de formation, tels que le doublement du nombre de jeunes en alternance dans les entreprises de santé, l’application du principe de mandataire unique pour la négociation des contrats de recherche entre organismes publics et industries de santé, la mise en place d’une convention unique entre hôpitaux et promoteurs industriels dont l’objectif est le doublement des essais cliniques proposés à la France.

Elles marquent également le lancement d’une réflexion sur la simplification des procédures de mise à disposition des produits de santé, dans le respect des exigences de sécurité sanitaire et de l’enjeu d’efficience des dépenses d’assurance maladie. Cette réflexion interministérielle sera menée sous l’égide du ministère des Affaires sociales et de la Santé, associera l’ensemble des parties prenantes, dont les industriels, et devra rendre ses conclusions avec des propositions concrètes au printemps 2014, avec d’ici là des priorités d’action intermédiaires.

En outre, les mesures adoptées visent à maintenir et développer la production sur le territoire national, de produits de santé essentiels, afin de garantir la sécurité des approvisionnements, ainsi que de produits biologiques, tels que les biosimilaires, qui représentent un enjeu industriel et économique significatif. Le fort potentiel des PME/ETI innovantes, notamment dans le domaine du dispositif médical, en matière de création d’emplois et de valeur ajoutée a été souligné et plusieurs mesures d’accompagnement ont été adoptées afin de soutenir leur développement, dans la lignée du Pacte national pour la compétitivité, la croissance et l’emploi. Ces entreprises font face à d’importants besoins de financement pour assurer leur développement : la Banque publique d’investissement doit pérenniser les outils dont elle dispose pour répondre à cela.

Enfin, des mesures de soutien à l’exportation ont été adoptées, reposant à la fois sur un appui politique et diplomatique, ainsi que sur une solidarité active entre partenaires privés (grands groupes et PME). Des mesures de simplification à l’exportation des médicaments humains, vétérinaires et des produits de santé figurent également parmi les axes d’action.

Le Premier ministre a demandé à Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé, et Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de veiller à la mise en œuvre des mesures du contrat et au respect des engagements réciproques. Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, et Bernard Cazeneuve, ministre délégué en charge du Budget, seront associés à ce suivi pour les mesures les concernant.

Source:  Leem / Gouvernement.fr








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions