Edition du 17-09-2019

Abivax : 1ère autorisation pour son essai de Phase 2a avec ABX464 dans la polyarthrite rhumatoïde

Publié le mardi 4 juin 2019

Abivax : 1ère autorisation pour son essai de Phase 2a avec ABX464 dans la polyarthrite rhumatoïdeAbivax a annoncé aujourd’hui que la France est le premier pays à avoir pleinement autorisé le lancement d’un essai de Phase 2a avec ABX464 pour le traitement de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde active modérée à sévère. L’inclusion du premier patient devrait avoir lieu au début du troisième trimestre 2019. L’essai clinique sera mené dans total de cinq pays européens : la France, la Belgique, la Pologne, la République tchèque et la Hongrie.

ABX464, un candidat médicament sous forme de comprimé oral à administrer une fois par jour avec un mécanisme d’action innovant, a déjà démontré des résultats positifs dans une autre maladie inflammatoire chronique grave : la rectocolite hémorragique.

« Conformément à la stratégie d’Abivax d’explorer l’intégralité du potentiel de son candidat médicament principal et d’étendre ses recherches à de nouvelles indications inflammatoires suite à l’obtention d’excellents résultats obtenus dans le traitement de la rectocolite hémorragique, nous sommes ravis d’avoir obtenu les autorisations réglementaires ainsi que l’accord du comité d’éthique dans un premier pays pour le lancement d’un essai clinique avec ABX464 chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère », a déclaré le professeur Hartmut J. Ehrlich, MD, directeur général d’Abivax. « Dans le cadre des essais cliniques menés avec ABX464, le choix de la polyarthrite rhumatoïde comme seconde indication inflammatoire reposait sur trois facteurs : les conclusions sur le mécanisme d’action innovant d’ABX464 publiées dans Nature Scientific Reports en janvier 2019, les données précliniques prometteuses obtenues chez l’animal souffrant d’arthrite induite par le collagène et traité avec ABX464, ainsi que des excellents résultats de notre étude d’induction de Phase 2a et de l’étude de maintenance en cours avec ABX464 chez des patients atteints de rectocolite hémorragique ».

Le professeur Ehrlich poursuit : « Nos recherches précliniques ainsi que nos résultats de Phase 2a dans la rectocolite hémorragique ont non seulement mise en évidence le vaste champ d’application d’ABX464 dans les maladies inflammatoires invalidantes, mais aussi confirmé sa tolérance à long terme ainsi que son effet rapide et durable de sa réponse clinique anti-inflammatoire. Au vu de ces éléments, nous avons décidé d’accélérer le développement de ce candidat médicament oral innovant premier de sa classe thérapeutique et hautement différencié dans la polyarthrite rhumatoïde. Grâce à cette nouvelle indication et sur la base des données en notre possession, nous sommes convaincus de pouvoir créer une réelle valeur ajoutée pour nos actionnaires.»

L’essai clinique de phase 2a avec ABX464 dans la polyarthrite rhumatoïde

Cette étude de Phase 2a vise à évaluer la tolérance et l’efficacité préalable de deux doses orales d’ABX464 administrées quotidiennement en association avec le méthotrexate (MTX), chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) active modérée à sévère et présentant une réponse inadéquate au MTX et/ou à un ou plusieurs Facteurs de Nécrose Tumorale alpha (TNFα). Cette étude multicentrique, randomisée, en double aveugle, et contrôlée contre placebo, sera menée chez 60 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde active modérée à sévère. Les patients seront randomisés pour recevoir, au cours de la phase de traitement de 12 semaines, 50 mg d’ABX464, 100 mg d’ABX464 ou encore un placebo. Le critère d’évaluation principal de l’étude concernera la tolérance d’ABX464. Les critères d’évaluation secondaires regrouperont des indicateurs d’efficacité et notamment le changement des composants individuels de l’American College of Rheumatology (ACR) par rapport aux valeurs initiales, la proportion de patients obtenant une réponse ACR20, ainsi que les variations des scores d’activité de la maladie (DAS) par rapport à des valeurs de départ et ce, dans 28 articulations. Pour plus de détails, cliquez ici.

Le Dr Jean-Marc Steens, Directeur Médical d’Abivax, commente : « La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune systémique irréversible et invalidante, qui nécessite souvent un traitement agressif pour la contrôler. Cette maladie constitue un réel fardeau, aussi bien pour les millions de patients qui en souffrent que pour les systèmes de santé dans le monde. Le traitement standard a considérablement évolué au cours des deux dernières décennies et comprend désormais des antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) comme le méthotrexate, le léflunomide, l’hydroxychloroquine et la sulfasalazine. Cependant, ces traitements sont susceptibles de provoquer des lésions hépatiques, une insuffisance médullaire et encore de graves infections pulmonaires. De plus, l’utilisation de médicaments biologiques est associée avec un risque accru d’infections graves et potentiellement mortelles. Le profil d’innocuité de ces médicaments illustre un besoin important non satisfait à ce jour auquel ABX464, nouveau traitement oral doté d’un mécanisme d’action innovant, pourrait potentiellement répondre. »

Source : Abivax








MyPharma Editions

Poxel : lancement d’une étude de phase Ib à doses multiples et croissantes sur le PXL065 dans la NASH

Publié le 17 septembre 2019
Poxel : lancement d’une étude de phase Ib à doses multiples et croissantes sur le PXL065 dans la NASH

Poxel a annoncé aujourd’hui le lancement d’une étude de phase Ib randomisée, en double aveugle et avec contrôle placebo, chez des sujets sains afin d’évaluer l’innocuité, la tolérance et le profil pharmacocinétique (PK), et contribuer à la détermination de la dose pour une étude pivotale du PXL065. Cette étude vise à confirmer l’exposition relative et la proportionnalité des doses du PXL065.

Alain Eychène, nouveau directeur du pôle Recherche et Innovation de l’INCa

Publié le 17 septembre 2019
Alain Eychène, nouveau directeur du pôle Recherche et Innovation de l'INCa

Alain Eychène, directeur de recherche à l’Inserm, vient de prend la direction du pôle Recherche et Innovation de l’Institut national du cancer. De par cette nouvelle fonction, il devient également directeur de l’Institut multi-organismes cancer d’AVIESAN[1]. Il dirigera par ailleurs l’institut thématique cancer de l’Inserm.

Transgene : autorisation de démarrer en France les deux premiers essais cliniques de TG4050

Publié le 17 septembre 2019
Transgene : autorisation de démarrer en France les deux premiers essais cliniques de TG4050

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), de mener deux essais cliniques de Phase 1 de TG4050, premier candidat produit issu de la plateforme myvac™. TG4050 est une immunothérapie individualisée conçue pour permettre au système immunitaire des patients de lutter contre leurs tumeurs.

Menarini : Elcin Barker Ergun nommée PDG du groupe

Publié le 16 septembre 2019
Menarini : Elcin Barker Ergun nommée PDG du groupe

Le groupe pharmaceutique italien Menarini vient d’annoncer que son Conseil d’administration a nommé Elcin Barker Ergun au poste de présidente-directrice générale du groupe.

Diabète : Sanofi et Abbott s’associent pour intégrer les technologies de mesure de la glycémie et d’administration d’insuline

Publié le 16 septembre 2019
Diabète : Sanofi et Abbott s’associent pour intégrer les technologies de mesure de la glycémie et d’administration d’insuline

Deux leaders mondiaux du diabète, Sanofi et Abbott, vont collaborer pour intégrer les technologies de mesure de la glycémie et d’administration d’insuline afin de simplifier davantage la manière dont les patients atteints de diabète prennent en charge leur maladie.

GeNeuro : le temelimab montre des effets neuroprotecteurs à long terme dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 16 septembre 2019
GeNeuro : le temelimab montre des effets neuroprotecteurs à long terme dans la SEP récurrente-rémittente

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre des maladies neurologiques et des maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) et le diabète de type 1 (DT1), a annoncé aujourd’hui avoir présenté les effets neuroprotecteurs de temelimab chez les patients atteints de SEP, leur extension pendant 96 semaines, ainsi que l’utilisation sans danger et bien tolérée du candidat-médicament.

Noxxon : recrutement des patients dans l’essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Publié le 13 septembre 2019
Noxxon : recrutement des patients dans l'essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral, a annoncé le début du recrutement de patients nouvellement diagnostiqués d’un cancer du cerveau dans un essai clinique de phase I/II associant le NOX-A12, un inhibiteur du CXCL12, à la radiothérapie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents