Edition du 30-10-2020

Abivax : 36 millions d’euros de financement de Bpifrance pour son programme ABX464-Covid-19

Publié le lundi 18 mai 2020

Abivax : 36 millions d'euros de financement de Bpifrance pour son programme ABX464-Covid-19Abivax a annoncé aujourd’hui que Bpifrance a approuvé un financement non-dilutif de 36 millions d’euros (20,1 millions de subvention et 15,9 millions d’avance remboursable en cas de succès du projet) pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 chez des patients atteints de COVID-19 ainsi que pour l’augmentation de la production et les coûts supplémentaires du programme clinique et du développement d’ABX464.

Le Dr Philippe Pouletty, Président du Conseil d’Administration d’Abivax et Directeur Général de Truffle Capital, indique : « Nous sommes heureux d’annoncer l’accord d’un financement non-dilutif de 36 millions d’euros pour financer l’étude de Phase 2b/3, miR-AGE, ainsi que le programme de développement pharmaceutique et clinique d’ABX464, afin de pouvoir offrir une nouvelle option thérapeutique aux patients atteints du COVID-19. Nous tenons à remercier Bpifrance, le Secrétariat Général pour l’Investissement et leurs équipes remarquables qui ont travaillé sans relâche avec Abivax pour accélérer leur évaluation détaillée du projet et leur processus de décision. Nous remercions également l’ANSM, le comité d’éthique, les cliniciens et nos partenaires qui se sont joints à cet effort particulier. Notre objectif est maintenant de conduire l’essai miR-AGE avec ABX464 chez 1 034 patients aussi rapidement que possible. Sous réserve d’obtenir des résultats positifs et les autorisations de mise sur le marché, nous lancerons sans délai une production suffisante d’ABX464. »

Le Professeur Hartmut Ehrlich, Directeur Général d’Abivax, déclare : « Avec son administration par voie orale, son mécanisme d’action unique, son triple effet – anti-viral, anti-inflammatoire et réparation tissulaire -, ABX464 a le potentiel d’améliorer le pronostic des patients COVID-19. Avec ce financement, nous allons rapidement lancer cet essai conçu de manière rigoureuse, en espérant que les caractéristiques prometteuses d’ABX464 se traduiront en bénéfices cliniques pour les patients. Si l’étude miR-AGE est un succès, nous travaillerons avec les autorités réglementaires pour mettre ABX464 à disposition des malades le plus tôt possible, ce qui implique également l’augmentation rapide de la production. En parallèle, nous poursuivons nos autres essais cliniques avec ABX464, la Phase 2b dans la rectocolite hémorragique et la Phase 2a dans la polyarthrite rhumatoïde, ainsi que la préparation d’une étude de Phase 2b dans la maladie de Crohn. L’approbation de ce financement de Bpifrance est une première étape importante pour financer Abivax dans les 18-24 prochains mois, de préférence de façon non-dilutive. »

Bpifrance est la banque publique d’investissement pour les entrepreneurs. Le financement permettra de financer entièrement le consortium d’Abivax (dont le Centre Hospitalier Universitaire de Nice), afin de mener l’essai miR-AGE avec ABX464 sur les patients COVID-19, ainsi que l’augmentation de la production et les dépenses complémentaires liées au développement. Dès que les démarches administratives et réglementaires françaises et européennes seront achevées, le financement s’étendra sur une courte période d’un an et inclura les dépenses à compter du 1er février 2020. Le financement comprend 20,1 millions d’€ de subvention et 15,9 millions d’avances remboursables en cas de succès du projet qu’Abivax commencerait à rembourser à partir du lancement commercial d’ABX464. Les accords détaillés liés à ce financement seront finalisés entre Abivax et Bpifrance dans les semaines à venir.

Abivax a récemment annoncé l’autorisation de l’ANSM et du comité d’éthique pour l’essai clinique miR-AGE qui sera randomisé contre placebo, en double aveugle chez 1 034 patients COVID-19, âgés de plus de 65 ans ou ayant un facteur de risque. Il est prévu que 50 centres d’investigation français et européens seront impliqués dans l’essai miR-AGE.

ABX464 est une petite molécule administrée facilement par voie orale qui augmente la production d’un microRNA, miR-124. ABX464 peut potentiellement inhiber la réplication virale du SARS-CoV-2, prévenir et traiter l’«orage cytokinique», l’hyper-inflammation, et le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) ainsi que les séquelles pulmonaires à plus long terme. ABX464 est la seule molécule avec un tel triple effet, anti-viral, anti-inflammatoire et réparation tissulaire. Cependant, compte tenu de la complexité du COVID-19 ainsi que de la rapidité d’évolution de la maladie, il n’y a aucune certitude quant à la démonstration d’un effet bénéfique d’ABX464 dans l’étude miR-AGE.

Grâce à l’administration orale d’ABX464, il est possible d’inclure à la fois des patients hospitalisés ou non dans cet essai. La conception rigoureuse de l’étude miR-AGE devrait permettre de tirer des conclusions scientifiques et médicales solides. Si les résultats sont positifs, des demandes d’autorisation de mise sur le marché seront déposées sans délai en France, en Europe et à l’international.

Source et visuel : Abivax








MyPharma Editions

Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Publié le 29 octobre 2020
Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Bone Therapeutics et Catalent Pharma Solutions ont annoncé la signature d’un accord d’achat d’actions et d’un accord d’approvisionnement. Ces accords permettront d’optimiser et de réaliser des économies sur les opérations de fabrication d’ALLOB, le produit de thérapie cellulaire allogénique de Bone Therapeutics. Ils permettront par ailleurs à Bone Therapeutics de recentrer sa stratégie sur le développement de produits de thérapie cellulaire et génique issus de sa plateforme de CSM (Cellules Stromales Mésenchymateuses) différenciées, en orthopédie et dans d’autres indications.

Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Publié le 29 octobre 2020
Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé qu’un brevet de formulation couvrant le NCX 470 a été délivré par l’Office Européen des Brevets, prolongeant l’exclusivité européenne de la protection du NCX 470 jusqu’en 2039. Un brevet équivalent a déjà été délivré aux Etats-Unis et le NCX 470 est également protégé par un brevet couvrant sa composition de matière.

Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Publié le 29 octobre 2020
Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Sanofi a conclu un accord avec Merck & Co (connu sous le nom de MSD en dehors des États-Unis et du Canada) pour la conduite d’un essai clinique de phase II visant à évaluer la sécurité, la pharmacocinétique et l’efficacité préliminaire de THOR-707, un candidat IL-2 non-alpha hautement différencié qui pourrait devenir le meilleur de sa classe pharmacothérapeutique, associé ou administré en séquence avec le KEYTRUDA® (pembrolizumab) de MSD à des patients atteints de différents cancers.

Almirall France : Laurence Faboumy nommée directrice générale

Publié le 28 octobre 2020
Almirall France : Laurence Faboumy nommée  directrice générale

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, vient d’annoncer la nomination de Laurence Faboumy au poste de directrice générale d’Almirall France. Laurence Faboumy sera notamment en charge de créer une toute nouvelle équipe constituée d’experts en dermatologie médicale, ainsi que de concevoir la stratégie à long terme d’Almirall sur le marché français, en partenariat avec les principaux acteurs de cet écosystème.

Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Publié le 28 octobre 2020
Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence et de collaboration avec Xediton Pharmaceuticals pour développer et commercialiser le firibastat au Canada.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Publié le 28 octobre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Sanofi et GSK ont signé une déclaration d’intention avec Gavi, l’administrateur juridique de la Facilité COVAX, un mécanisme international de groupement d’achats visant à garantir à chaque pays participant un accès juste et équitable aux éventuels vaccins contre la COVID-19.

Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Publié le 27 octobre 2020
Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer la nomination de Bettina Werle au poste de directrice scientifique. Elle sera responsable de toutes les activités scientifiques et de recherche chez Tollys. Sa nomination intervient alors que Tollys démarre ses études de toxicologie réglementaires en vue de lancer des essais cliniques de phase 1 en 2022.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents