Edition du 10-04-2020

Abivax : des données de phase 2a sur la rectocolite hémorragique présentées lors de l’ECCO 2019

Publié le jeudi 20 décembre 2018

Abivax : des données de phase 2a sur la rectocolite hémorragique présentées lors de l’ECCO 2019Abivax, société de biotechnologie ciblant le système immunitaire pour développer un traitement contre les maladies inflammatoires/auto-immunes, les maladies infectieuses ainsi que le cancer, a annoncé l’acceptation de la présentation orale de ses données en séance plénière lors du 14ème Congrès de l’Association Européenne pour la maladie de Crohn et la Rectocolite Hémorragique (ECCO) – Maladies intestinales inflammatoires 2019, qui se tiendra à Copenhague (Danemark) du 6 au 9 mars 2019.

Abivax présentera un résumé des données finales de son essai d’induction de phase 2a ABX464-101, ramdomisé et contrôlé par placebo, ainsi que les données intermédiaires de son étude d’extension de maintenance en ouvert de 12 mois, ABX464-102, actuellement en cours.

« Nous sommes ravis d’avoir été sélectionnés pour une présentation plénière de nos données par le comité du programme scientifique de l’ECCO », a déclaré Jean-Marc Steens, Directeur Médical d’Abivax. « Cette présentation représente une formidable validation scientifique de l’importance de ces données. Nous sommes impatients de partager ces résultats prometteurs avec la communauté médicale, y compris avec de nombreux spécialistes des MICI, susceptibles d’être intéressés par notre prochain essai clinique de phase 2b. »

ABX464-101 a été mené chez 32 patients pour le traitement d’induction de la rectocolite hémorragique modérée à sévère, réfractaire aux anticorps monoclonaux anti-TNF ou aux corticostéroïdes. Les données finales de cette étude clinique en double aveugle de deux mois ont indiqué qu’ABX464 était sans danger, bien toléré et présentait une efficacité statistiquement significative vis-à-vis des critères cliniques et endoscopiques de l’étude. Concernant la cicatrisation de la muqueuse recto-colique, la différence des résultats entre ABX464 et le placebo était statistiquement significative (p < 0,03). En outre, l’effet thérapeutique d’ABX464 a été rapidement induit : une différence entre le score partiel de Mayo1 et ABX464 a été observée au bout de deux semaines de traitement ; cette différence est devenue significative (p < 0,02) à la deuxième évaluation réalisée à huit semaines (rapport de vraisemblance, test du CHI²). De la même façon, la différence de réduction du score total de Mayo2 après huit semaines s’est également avérée statistiquement significative (p < 0,03)3.

Au terme de l’étude de traitement d’induction de 2 mois, 22 patients (dont 15 précédemment traités par ABX464 et 7 sous placebo) ont été transférés à l’étude de maintenance ouverte avec ABX464 d’une durée de 12 mois. Une analyse intermédiaire à 6 mois de l’étude de maintenance sera présentée à l’occasion du Congrès de l’Association Européenne pour la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

« Les patients atteints par cette maladie dévastatrice ont un besoin urgent de traitements innovants, car trop nombreux sont ceux qui ne répondent pas ou cessent de répondre aux médicaments actuels », a déclaré le Professeur Hartmut J. Ehrlich, M.D., Directeur Général d’Abivax. « Nous poursuivons nos efforts dans le développement clinique d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique ainsi que dans d’autres maladies inflammatoires, notamment la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde. Nous allons soumettre le protocole de notre étude de phase 2b chez 232 patients atteints de rectocolite hémorragique modérée à sévère aux autorités réglementaires, en janvier 2019. S’en suivra la soumission des essais cliniques de phase 2a sur la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn. »

Détails de la présentation

Titre: ABX464 is safe and efficacious in a proof of concept study in ulcerative colitis patients
Session # : 8 : IBD Horizons
Lieu :Bella Center, salle plénière
Date :le 8 Mars 2019
Heure : 15h55-16h05

1 Le score partiel de Mayo se compose de la fréquence des selles, des saignements rectaux et de l’évaluation globale de la gravité de la maladie par le médecin

2 Le score total de Mayo est composé des 3 paramètres listés ci-dessus, plus l’évaluation de la cicatrisation de la muqueuse recto-colique par endoscopie

Source : Abivax








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Publié le 10 avril 2020
COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Sanofi vient d’annoncer son engagement à fournir 100 millions de doses de Plaquenil® (hydroxychloroquine) à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande. Le groupe pharmaceutique français indique avoir déjà augmenté sa capacité de production de 50% et prévoit de la renforcer encore dans les prochains mois.

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents