Edition du 23-01-2022

Abivax : des données sur ABX464 présentées lors de la 16ème Conférence Européenne sur le VIH et l’hépatite

Publié le jeudi 31 mai 2018

Abivax : des données sur ABX464 présentées lors de la 16ème Conférence Européenne sur le VIH et l’hépatiteAbivax, société de biotechnologie innovante ciblant le système immunitaire pour développer des traitements contre des maladies virales et inflammatoires ainsi que le cancer, vient de dévoiler de nouvelles données caractérisant le mécanisme d’action de son candidat médicament ABX464, actuellement en phase 2.

Celles-ci seront présentées lors de la 16ème Conférence Européenne sur le VIH et l’hépatite – stratégies de traitement et résistance aux médicaments antiviraux – se déroulant au Roma Eventi, centre de conférence de Fontana di Trevi à Rome, Italie, du 30 mai au 1er juin 2018. Abivax présentera des données sur le mécanisme d’action de leur candidat médicament ABX464 dans le VIH et la colite ulcéreuse, mais aussi une mise à jour des avancées des essais cliniques d’ABX464 dans le VIH.

Ces nouvelles données montrent notamment qu’ABX464 se lie au Cap Binding Complex (CBC) et améliore ainsi l’épissage de deux types d’ARN: 1) un segment d’ARN viral dont a besoin le virus du VIH pour se répliquer, inhibant ainsi le processus ; et 2) un long ARN humain non codant, qui, lors de l’épissage, entraîne une augmentation de l’expression de miR124, un petit microARN ayant de puissantes propriétés anti-inflammatoires. En effet, il a été démontré que l’augmentation de l’épissage produisait de nouvelles espèces d’ARN viral, pouvant ainsi possiblement rendre les cellules infectées par le VIH visibles par le système immunitaire.

« Ces derniers résultats expliquent non seulement pourquoi ABX464 a un double effet à la fois antiviral et anti-inflammatoire, mais amènent aussi, au regard de la présence observée de nouvelles espèces d’ARN, une explication convaincante quant à la réduction du réservoir de VIH observée pour la première fois au cours des précédents essais cliniques », a commenté le Professeur Hartmut Ehrlich, MD, Directeur Général d’Abivax. « Déclencher l’expression de miR124 est un nouveau mécanisme captivant que nous commençons tout juste à comprendre. La surexpression de miR124 a été identifiée dans la recherche par plusieurs scientifiques renommés comme une cible thérapeutique prometteuse, avec un potentiel de traitement de plusieurs indications où l’inflammation joue un rôle. Ces données confirment la raison d’être de notre étude de preuve de concept de phase 2a sur ABX464 pour traiter la colite ulcéreuse, et renforcent les études dans des indications supplémentaires. »

La présentation intitulée « ABX464, en se liant au complexe CBC 80/20, améliore l’épissage pré-ARNm, générant de nouvelles espèces d’ARN dérivés du VIH et améliore l’expression de l’anti-inflammatoire miR-124 », présentée par le Prof. Jamal Tazi, Ph.D., Directeur au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) à Montpellier (France) et Membre du Conseil Scientifique d’ABIVAX, clarifiera davantage le mécanisme d’action d’ABX464 à la fois dans le VIH et dans la colite ulcéreuse. Le Prof. Tazi présente les données du séquençage à haut débit qui montrent l’existence d’un ARN viral nouveau issu de l’activation de l’épissage par la molécule ABX464. Ce nouvel ARN viral peut rendre les cellules infectées et notamment les cellules réservoirs visibles au système immunitaire qui se chargerait de les éliminer. Seront également présentés à cette conférence, les données montrant qu’ ABX464 augmente l’expression et l’épissage d’un seul ARN humain long non codant permettant ainsi la synthèse de miR-124, un microARN à effet anti-inflammatoire. Cette augmentation s’est appréciée à la fois ex vivo dans les lymphocytes T et chez les patients traités par la molécule ABX464. Etant donné l’importante de l’augmentation de miR-124 dans l’inflammation et la capacité d’ABX464 à produire un nouvel ARN viral et d’induire l’expression de miR-124 par activation de l’épissage, ces résultats apportent la démonstration que cibler le complexe CBC par ABX464 est un moyen sécure et efficace pour atteindre une guérison fonctionnelle et aussi pour traiter les maladies inflammatoires.

Dr. Jean-Marc Steens, Directeur Médical d’ABIVAX, s’exprimera sur le développement clinique d’ABX464, candidat médicament en phase 2 pour la guérison du VIH, lors d’une conférence plénière. Sa présentation portera sur les deux études cliniques de phase 2a achevées (ABX464-004 et la première cohorte d’ABX464-005), qui ont indépendamment confirmé qu’ABX464 pouvait réduire l’ADN du VIH contenu dans les cellules réservoirs jusqu’à 50% après seulement 28 jours d’administration en parallèle d’un traitement antirétroviral. Le Dr. Steens discutera également de la conception de deux autres études: la deuxième cohorte en cours d’ABX464-005, dans laquelle les patients sont traités avec ABX464 pendant trois mois et dont les résultats sont attendus au cours de l’été, et une étude de phase 2b qui sera menée aux États-Unis et en Europe, avec une soumission d’essai clinique prévue pour le second semestre 2018.

Détails de la présentation:

Titre: “ABX464, by binding to the CBC 80/20 complex, enhances pre-mRNA splicing, resulting in the generation of novel HIV-derived RNA species and in increased expression of the anti-inflammatory miR-124”
Date/heure: le 31 mai 2018, 10h00
Session: Poster Session 2
Lieu: Roma Eventi, Rome, Italie

Détails de la conférence plénière :

Titre : Clinical Development of ABX464 , drug candidate for HIV Cure
Date/heure: le 1er Juin 2018 de 9h30 à 9h45
Session: Session 7 – What’s in the pipeline?
Lieu: Roma Eventi, Rome, Italie

Source et visuel : Abivax








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents