Edition du 17-10-2018

Gilead : résultats d’une étude préclinique évaluant des inhibiteurs de la capside du VIH

Publié le mardi 14 février 2017

Gilead : résultats d’une étude préclinique évaluant des inhibiteurs de la capside du VIHGilead Sciences vient de présenter les résultats d’une étude préclinique (*) évaluant des inhibiteurs de la capside du VIH (CAIs) pour une utilisation potentielle en tant que traitement antirétroviral (ARV) à longue durée d’action. L’étude a identifié de nouveaux inhibiteurs de la capside du VIH-1, dotés d’une activité antivirale très puissante et d’un profil de résistance aux ARV actuels favorable in vitro.

Ces données ont été révélées lors d’une présentation orale (Session O-4) à l’occasion de la CROI 2017 (Conférence sur les Rétrovirus et les Infections Opportunistes) qui se tient actuellement à Seattle.

« L’inhibition de la capside constitue une voie thérapeutique qui n’avait encore jamais été explorée en vue d’un traitement antiviral. Nous sommes heureux de partager ces résultats précliniques qui montrent le rôle potentiel de cette classe de médicaments, sous la forme de composés injectables à longue durée d’action, pour le traitement des personnes infectées par le VIH, voire dans le futur pour la prévention de l’infection,” déclare Norbert Bischofberger, PhD, Vice-président exécutif, Recherche et Développement, et Directeur scientifique chez Gilead Sciences. « Cette étude témoigne de l’engagement continu de Gilead dans le domaine de l’innovation concernant le VIH, ainsi que dans l’amélioration des traitements pour les personnes vivant avec la maladie. »

L’étude préclinique a montré que GS-CA1, un des membres de cette nouvelle classe d’inhibiteurs de la capside, est un inhibiteur très puissant de la réplication du VIH-1 dans des lignées de lymphocytes T (EC50 = 0,24 nM), et qu’il possède une efficacité similaire sur de nombreux isolats cliniques du VIH-1 issus de tous les principaux sous-types de cellules mononucléées du sang périphérique (CMSP) humain.

L’étude a aussi montré que les inhibiteurs de la capside identifiés ici se fixent sur un site largement conservé à l’interface de deux monomères adjacents au sein d’un hexamère de la capside, et qu’ils accélèrent l’assemblage de la capside in vitro.

Les CAIs étudiés ici conservaient toute leur activité in vitro contre des souches mutées du VIH-1 résistantes aux ARV autorisés et visant les variants des protéines capsidiques L56I, M66I, Q67H ou N74D, ainsi qu’un phénotype de réplication atténué in vitro. Des études précliniques mécanistiques ont mis en évidence un mode d’action double, ciblant à la fois le stade de maturation tardif du virion et les fonctions de la capside après pénétration dans la cellule hôte. GS-CA1 a montré une stabilité métabolique in vitro élevée, ainsi qu’un profil pharmacocinétique préclinique caractérisé par une libération prolongée, les concentrations plasmatiques ciblées étant maintenues plus de 10 semaines suite à une seule administration par voie sous-cutanée.

Gilead prévoit de réaliser des études toxicologiques sur un composé candidat sélectionné pour pouvoir déposer un dossier pour un nouveau médicament expérimental (NME), et démarrer des essais cliniques de phase I en 2018.

* Winston C et al, Discovery of novel potent HIV Capsid inhibitors with long-acting potential. [Session poster CROI O-4 ; Date : 13 février 2017 ; heure : 10:00 PT]

Source : Gilead Sciences








MyPharma Editions

Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

Publié le 17 octobre 2018
Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Douleur, Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, annonce son objectif de lancer au premier semestre 2019 une étude clinique de phase 2 dans le traitement des douleurs neuropathiques avec son candidat médicament THN 101.

GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

Publié le 17 octobre 2018
GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

GeNeuro, a annoncé, suite aux données positives résultant de sa collaboration avec le NINDS, un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, sur des modèles précliniques de sclérose latérale amyotrophique (SLA), que la société a signé une licence exclusive mondiale portant sur un programme de développement d’anticorps bloquant l’activité des pHERV-K Env, une protéine d’enveloppe rétrovirale codée par un membre pathogène de la famille des rétrovirus endogènes humains HERV-K, jouant potentiellement un rôle clé dans la pathogénie de la SLA.

Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Publié le 17 octobre 2018
Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Sarepta Therapeutics, une société américaine leader dans la médecine de précision génétique pour traiter des maladies rares, a annoncé la signature d’un accord de licence avec Lysogene, une société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), pour développer LYS-SAF302, une thérapie génique visant à traiter la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Publié le 16 octobre 2018
Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé avoir reçu le versement d’un montant initial de 16 millions d’euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) annoncé le 26 juillet 2018.

Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Publié le 16 octobre 2018
Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Le prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018* a été attribué le 16 octobre 2018 au Professeur Michel Sadelain, Directeur du centre d’ingénierie cellulaire au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center (New York).

Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Publié le 16 octobre 2018
Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Oncodesign et le Centre Georges François Leclerc (CGFL), centre de lutte contre le cancer de Bourgogne, ont annoncé aujourd’hui la présentation des résultats détaillés des deux premières étapes de leur étude clinique dans le cancer du poumon à l’occasion de la 31e édition de l’EANM1 qui se tient du 13 au 17 Octobre 2018 à Düsseldorf en Allemagne.

Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Publié le 16 octobre 2018
Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la dernière visite du dernier patient inclus dans l’étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment), ainsi que la deuxième analyse positive du Data Safety Monitoring Board (DSMB) concernant son étude de Phase IIb NATIVE (NASH Trial to Validate IVA337 Efficacy), ces deux études étant menées avec le lanifibranor.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions