Edition du 27-01-2020

Abivax : feu vert pour inclure des sites français dans l’étude de Phase 2b avec son candidat médicament ABX464

Publié le jeudi 21 novembre 2019

Abivax : feu vert pour inclure des sites français dans l’étude de Phase 2b avec son candidat médicament ABX464Abivax a annoncé aujourd’hui que les autorités règlementaires françaises (ANSM) ont donné leur autorisation au lancement en France de l’étude clinique de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464, en une prise orale par jour visant le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) modérée à sévère.

Le Prof. Dr. Hartmut J. Ehrlich M.D., Directeur Général d’Abivax déclare : « Nous sommes très heureux que l’ANSM nous ait donné le feu vert pour le développement clinique de ce candidat médicament prometteur en France. Comme présenté lors de la semaine UEG (United European Gastroenterology) à Barcelone (19-23 octobre 2019), notre étude de preuve de concept de Phase 2a avec ABX464 chez des patients présentant une rectocolite hémorragique modérée à sévère a montré que 75% de tous les patients évaluables étaient en rémission clinique et étaient donc fondamentalement exempts de symptômes après 2 mois d’induction puis 12 mois de maintenance. Ce pourcentage remarquable de rémission clinique est encore renforcé par une réduction de 78% du score total de Mayo, une réduction de 89% du sous-score endoscopique et une réduction de 97% du biomarqueur calprotectine fécale (normalisé). Avec l’étude ABX464-103 (Phase 2b), nous entendons confirmer ces excellents résultats sur un nombre statistiquement pertinent de patients et d’évaluer, parallèlement, différentes doses d’ABX464 afin de déterminer la dose optimale en vue des essais cliniques de Phase 3. Nous sommes impatients de faire avancer ce programme passionnant avec ABX464, une nouvelle molécule première de sa classe, dont le mode d’action innovant pourrait révolutionner le traitement des personnes souffrant de cette maladie inflammatoire invalidante. »

Dr. Jean-Marc Steens, Directeur Médical d’Abivax, ajoute : « Jusqu’à ce jour, les résultats de nos études avec ABX464 sont vraiment remarquables. Avec les traitements actuels, produits biologiques compris, seuls 10 à 25 % des patients atteignent une rémission clinique après 2 mois d’induction, et la moitié des répondeurs ne répondent plus au traitement au bout de 6 à 12 mois. Par conséquence, la recherche de traitements efficaces pour la rectocolite hémorragique reste un besoin médical encore grandement insatisfait. La rectocolite hémorragique est une maladie invalidante qui altère profondément la qualité de vie des patients et exige des traitements lourds et coûteux. Or, le mécanisme d’action innovant d’ABX464 et les données issues de la Phase 2a suggèrent une nouvelle approche prometteuse du traitement de cette maladie. En effet ABX464 est susceptible de faciliter la prise en charge thérapeutique à long terme des patients grâce à son mode d’administration simple par voie orale. »

ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique

L’étude de phase 2b (lien vers ClinicalTrial.gov) est une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo et portant sur 232 patients atteints de RCH. Elle présente quatre groupes de traitement : trois doses croissantes d’ABX464 administrées par voie orale une fois par jour (25 mg, 50 mg et 100 mg par jour) ainsi qu’un placebo. L’étude, menée sur plus de 150 sites répartis dans 15 pays, sera supervisée par un comité de pilotage (constitué du Prof. Séverine Vermeire, M.D., Ph.D., University Hospitals Leuven, Belgique, du Prof. Herbert Tilg, M.D., Ph.D., Medical University Innsbruck, Autriche, du Prof. Xavier Hébuterne, M.D., Ph.D., Hôpital de l’Archet 2 – CHU de Nice, France, et du Prof. William Sandborn, M.D., University of California San Diego School of Medicine, Etats-Unis) et comprendra une phase d’induction de seize semaines, suivie d’une étude de maintenance en ouvert. Le critère d’évaluation principal est la réduction du score de Mayo à huit semaines. Les critères d’évaluation secondaires incluront la rémission clinique, une amélioration constatée par endoscopie ainsi que le biomarqueur calprotectine fécale. Le recrutement des patients, qui est conduit en coopération avec IQVIA, a débuté en août et se poursuit conformément au plan. Les premiers résultats de l’étude sont attendus fin 2020.

ABX464 dans la polyarthrite rhumatoïde

En août 2019, le premier patient de l’étude ABX464-301 (lien vers ClinicalTrial.gov), un essai clinique de Phase 2a, s’est vu administrer ABX464 dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR) active modérée à sévère. L’essai clinique a été entièrement approuvé dans quatre pays (France, Pologne, République tchèque et Hongrie). L’étude de Phase 2a ABX464-301 vise à évaluer la tolérance et l’efficacité de deux doses orales d’ABX464 administrées quotidiennement en association avec le méthotrexate (MTX), chez 60 patients atteints de PR active modérée à sévère et présentant une réponse inadéquate au MTX et/ou à un ou plusieurs facteurs de nécrose tumorale alpha (TNFα). Le critère d’évaluation principal de l’étude concernera la tolérance d’ABX464. Les premières données à l’issue de la phase d’induction de 3 mois sont attendues au cours de l’été 2020.

ABX464 dans la maladie de Crohn

ABX464 fera bientôt l’objet d’une étude de Phase 2a dans la maladie de Crohn, où ses effets pourraient avoir un impact significatif sur la maladie. Le démarrage de l’étude est prévu pour le premier trimestre 2020.

Source et visuel : Abivax








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents